Adolphe de Leuven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Joaillier de Saint-James, opéra-comique en 3 actes, textes de Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges et Adolphe de Leuven, musique d'Albert Grisar, à l'Opéra-Comique, 17 février 1862 (L'Illustration, 1862)

Le comte Adolphe de Ribbing, plus connu sous son nom de plus Adolphe de Leuven, est un dramaturge, librettiste et directeur de théâtre français, né en 1800 et mort le 14 avril 1884.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de plus de 170 pièces et livrets d'opéras et d'opéras-comiques, pour des compositeurs tels que Adolphe Adam (Le Postillon de Lonjumeau), Louis Clapisson et Ambroise Thomas.

Associé pendant près de cinquante ans avec l'Opéra-Comique, il en assure la codirection (avec Camille du Locle) de 1862 à 1874. Il démissionne en signe de protestation contre le meurtre sur scène du personnage principal dans Carmen.

Il a également écrit plusieurs vaudevilles avec Alexandre Dumas qui lui consacre dans ses mémoires plusieurs pages[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lesley A. Wright, « Adolphe de Leuven » in Dictionnaire de la musique en France au XIXe siècle, Fayard, Paris, 2003 (ISBN 2-213-59316-7) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alexandre Dumas, Mes mémoires, éd. Calmann Lévy, 1863

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :