Léon Battu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Léon Battu est un auteur dramatique français né en 1829[1] à Paris où il est mort le 22 novembre 1857.

Fils d'un violoniste et chef d'orchestre de l'Opéra de Paris, il est l'auteur de nombreux vaudevilles et de livrets d'opéras-comiques et d'opérettes, en collaboration avec Ludovic Halévy, Michel Carré, Jules Barbier, Jules Moinaux ou Lockroy, pour Jacques Offenbach (Pépito, La Mariage aux lanternes), Adolphe Adam (Les Pantins de Violette), Victor Massé (La Reine Topaze), Georges Bizet et Charles Lecocq (Le Docteur Miracle).

Il meurt de tuberculose le 22 novembre 1857 à 29 ans[2]. Ses obsèques, célébrées le 24 novembre, réunissent plus de cinq cents personnes dont le Tout-Paris littéraire et musical[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Théâtre
Opéras-comiques, opérettes

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Gustave Bourdin, Nécrologie dans Le Figaro du 26 novembre 1857, p. 7 (lire en ligne sur Gallica)
  • Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des littératures, Paris, Hachette, 1861, p. 121 (lire en ligne sur Gallica)
  • Christian Goubault, « Léon Battu » in Joël-Marie Fauquet (dir.), Dictionnaire de la musique en France au XIXe siècle, Fayard, Paris, 2003 (ISBN 2-213-59316-7) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 1827 selon Ch. Goubault, op. cit..
  2. a et b Gustave Bourdin, op. cit.