Livadiá

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Livadia, ville de Crimée
Livadiá
(el) Λιβαδειά
vue de la ville
vue de la ville
Administration
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Périphérie Grèce-Centrale
District régional Béotie
Dème Dème de Livadia
Code postal 321 00
Indicatif téléphonique 22610
Immatriculation BI
Démographie
Population 21 492 hab. (2001[1])
Densité 101 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 26′ 00″ N 22° 52′ 00″ E / 38.433333, 22.8666667 ()38° 26′ 00″ Nord 22° 52′ 00″ Est / 38.433333, 22.8666667 ()  
Altitude 200 m
Superficie 21 250 ha = 212,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grèce

Voir la carte administrative de Grèce
City locator 14.svg
Livadiá

Géolocalisation sur la carte : Grèce

Voir la carte topographique de Grèce
City locator 14.svg
Livadiá
Liens
Site web http://www.dimoslevadeon.gr

Livadiá (grec moderne : Η Λιβαδειά / ou Η Λειβαδιά) ou Levádia (Η Λεβάδεια), parfois aussi appelée par sa forme francisée Lébadée ou Lébadie, est la capitale du district régional de Béotie en Grèce et le siège du dème homonyme.

Elle est située près de la frontière ouest de la Béotie antique, entre le mont Hélicon et la ville antique de Chéronée.

Elle est aujourd'hui un important centre industriel, principalement textile.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Confédération béotienne.

Dans la zone, sur le conseil d'un Athénien nommé Lébade, les habitants de la ville homérique de Midée (Μίδεια) se transplantèrent dans la plaine et fondèrent Lébadée (Pausanias 9, 39). La ville gagna en importance à cause de l'oracle de Trophonios qui fut consulté par Crésus et Mardonios, et qui fut le dernier oracle à être consulté en Béotie.

La ville fut saccagée par Lysandre lors de la Guerre de Corinthe. Dans la guerre contre Persée de Macédoine elle fut favorable à Rome tandis que Thèbes, Haliarte et Coronée prirent le parti de la Macédoine. Elle fut à nouveau saccagée par Archélaos, général de Mithridate. Cependant, du temps de Pausanias, elle était devenue la ville la plus prospère de Béotie.

Sa position géographique, sur la route nord-sud et à la sortie des défilés du Parnasse, lui fit gagner de l'importance au Moyen Âge. Elle fut alors très disputée. Au XIIIe siècle, elle appartenait aux Ducs d'Athènes. Elle fut conquise par les Catalans qui y construisirent une forteresse, prise par les Navarrais en 1380.

Les Ottomans en firent la capitale de plusieurs sandjaks et une ville importante de Grèce.

Références[modifier | modifier le code]