Lisa Batiashvili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lisa Batiashvili

Description de cette image, également commentée ci-après

Lisa Batiashvili (1979- )
Naissance 1979
Drapeau de la Géorgie, Tiflis, RSS de Géorgie
Activité principale Violoniste
Style Musique classique et contemporaine
Maîtres Ana Chumachenko
Conjoint François Leleux
Site internet Site officiel

Répertoire

Beethoven, Sibelius, Tsintsadze, Brahms, Magnus Lindberg...

Lisa Batiashvili[1] (Elisabeth, en géorgien : ლიზა ბათიაშვილი), née en 1979 à Tiflis, est une violoniste géorgienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née d'un père violoniste et d'une mère pianiste, Lisa Batiashvili commence à étudier le violon avec son père dès l'âge de quatre ans. En 1991, elle part vivre avec sa famille en Allemagne pour fuir la guerre civile qui sévit en Géorgie. Elle poursuit ses études de violoniste à Hambourg puis à Munich auprès du professeur Ana Chumachenko à la « Musikhochschule ».

Elle vit à Paris[2] auprès de son époux François Leleux, hautboïste, et leurs enfants Anna-Victoria et Louis-Alexandre.

Carrière[modifier | modifier le code]

La musique de chambre occupe une place importante dans la carrière de Batiashvili. En 2005-2006, son implication dans la musique contemporaine se traduit par deux créations mondiales : un double concerto pour violon, hautbois et orchestre de chambre de Nicolas Baeri avec l'orchestre de chambre de Munich au Alte Opera de Francfort et le concerto pour violon de Magnus Lindberg au Mostly Mozart de New York.

Artiste très demandée, elle est invitée par de nombreux festivals. Elle est très remarquée à l'une des premières « New Generation Artists » parrainées par la BBC et participe ensuite régulièrement aux BBC Proms. Elle donne de nombreux concerts dans le monde entier où elle est appelée par des chefs tels que Vladimir Ashkenazy, Christoph Eschenbach, Lorin Maazel, Zubin Mehta, Simon Rattle, Christoph von Dohnányi et est régulièrement réinvitée pour jouer au sein des plus prestigieux orchestres mondiaux.

Elle joue sur le Stradivarius Engleman de 1709 mis à sa disposition par la Fondation Musicale Nippone[2], [3]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Batiashvili enregistre pour Sony Classical avant de rejoindre la Deutsche Grammophon en 2010 :

  • Brahms/Bach/Schubert: Works Fo EMI Classics (2001) ASIN : B00005B5P0
  • Sibelius, Lindberg : Concerto Pour Violon, dir. Lisa Batiashvili. Sony Classical (2007) ASIN : B000SNUMFC
  • Beethoven : Concerto pour violon - Tsintsadze : Miniatures. Sony Classical (2008) ASIN : B001BWQW7Q
  • Echoes of Time Lisa Bathiashvili, Hélène Grimaud (piano). Deutsche Grammophon (2011) ASIN : B004AUUNVC
  • Johannes Brahms : Concerto pour violon et orchestre en ré majeur, Clara Schumann : Trois romances pour violon et piano. Lisa Batiashvili et Alice Sara Ott (piano), dir. Christian Thielemann. Deutsche Grammophon (2013), ASIN : B009ZOCLD6.

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Prélude du Parsifal de Wagner, Double Concerto et 4ème Symphonie de Brahms. Philarmonique de Berlin, dir. Simon Rattle. Eurarts, ASIN: B00354XVI6,
  • Europakonzert 2007 Parsifal (1882) (Preludio atto 1), Concerto per violino e cello op 102, Double Concer Sinfonia n.4 op 98 (1884-85) in mi. Philarmonique de Berlin dir. Simon Rattle, ASIN : B00FEI1YZI (ce DVD est l'enregistrement du concert européen de 2007. Il est donc différent du précédent)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En géorgien, shvili signifie enfant de
  2. a et b Deutsche Grammophon
  3. Instruments de Stradivarius#violons