Lisa Marie Presley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lisa-Marie Presley)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Presley (homonymie).

Lisa Marie Presley

Description de cette image, également commentée ci-après

Lisa Marie Presley en 2005.

Informations générales
Naissance 1er février 1968 (46 ans)
Memphis, Tennessee Tennessee, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Chanteuse
Genre musical Pop, rock
Années actives 2003 -
Labels Capitol Records (2000 - 2007)
Site officiel Site officiel

Lisa Marie Presley est une héritière américaine et chanteuse de rock. Elle est née le 1er février 1968 à Memphis aux États-Unis. Elle est la fille unique d'Elvis Presley et de Priscilla Wagner Beaulieu.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lisa Marie jouit d’une enfance protégée et choyée dans la propriété de Graceland, propriété de son père. À la mort d'Elvis Presley, le 16 août 1977, elle n’est âgée que de neuf ans, elle devient l’héritière exclusive de la fortune de son père à l'âge de 25 ans, estimée à l'époque à environ 100 millions de dollars, soit près de 800 millions d'euros pour les années 2000. Les seuls bénéfices des albums de son défunt père lui rapportent en moyenne entre un et deux millions de dollars par an, mais l'entretien annuel de Graceland s’élève a plus de 1 million de dollars par an.

Après la mort de son père, elle vit exclusivement à Beverly Hills. C’est à ce moment que de graves problèmes de relation avec sa mère apparaissent, principalement à cause du petit ami de Priscilla, Mike Edwards, que Lisa Marie déteste. Aussi, Priscilla Presley est la majeure partie du temps sur les tournages de la série télévisée Dallas, où elle a décroché un rôle. C’est à l’âge de 14 ans que Lisa Marie Presley touche une première fois à la drogue et son comportement la fait exclure de toutes les écoles de la Californie. Sa mère l’envoie dans plusieurs pensionnats, le dernier étant l'Apple School (aujourd’hui appelé Los Feliz Hills School) de Los Angeles, affilié à l'Église de Scientologie. Elle n’obtient aucun diplôme scolaire après avoir été expulsée pour usage de drogues. Cela la conduit à être mise à la porte de la maison par sa mère. Elle avoue dans une interview de Biography-Channel avoir fait l’expérience de la drogue étant adolescente mais jure ne plus y avoir touché depuis ses 17 ans. Depuis, elle s’est réconciliée avec sa mère et toutes deux entretiennent de bonnes relations.

En août 2010, Lisa Marie déménage de façon définitive à Tunbridge Wells en Grande-Bretagne[1], annonçant que la Californie en particulier s'était grandement dégradé ses dernières années et avoir trouvé un meilleur cadre de vie pour sa famille en Europe.

Famille[modifier | modifier le code]

Elle a été mariée quatre fois :

  • avec Danny Keough (du 3 octobre 1988 au 6 mai 1994), avec lequel elle a eu deux enfants:
  • brièvement avec le chanteur Michael Jackson moins d'un an et demi (du 26 mai 1994 au 18 janvier 1996). Lorsque les accusations de pédophilie contre Michael Jackson deviennent publique, celui-ci devient dépendant affectif de Lisa-Marie. Elle est pour lui un soutien affectif[2]. Quant à Lisa-Marie, elle se préoccupe beaucoup de la santé défaillante de Jackson[2]. Elle expliquera : « Je pense qu’il n’a rien fait de mal et qu'il a été accusé à tort et oui, j'ai commencé à tomber amoureuse de lui. Je tenais à le sauver. Je sentais que je pouvais le faire. »[3]. Elle persuade alors Jackson de régler les allégations à l’amiable[2]. Dans une interview avec Oprah en 2010, Lisa Marie affirme qu'elle s'est remise en couple avec Michael Jackson plusieurs fois après leur divorce pendant 4 ans. La rupture définitive du couple aurait donc eu lieu en 2000, ainsi l'union avec sa seconde femme, Debbie Rowe n'aurait été qu'un mariage de complaisance pour ses enfants.

En 2000, Lisa Marie Presley, fiancée au rocker John Oszajca, casse cet engagement après avoir rencontré l'acteur Nicolas Cage à un bal de charité.

  • avec l'acteur Nicolas Cage moins de six mois (du 12 août 2002 (au Mauna Lani Bay Hotel, à Hawaï) au 22 décembre 2002). Le divorce durera deux ans pour se finaliser fin mai 2004.
  • avec Michael Lockwood (en) son guitariste, producteur et directeur, au Japon le 22 janvier 2006, avec lequel elle a eu des jumelles :
    • Harper Vivienne Ann Lockwood et Finley Aaron Love Lockwood nées le 7 octobre 2008[4].

Carrière de chanteuse[modifier | modifier le code]

Le manager de son père, Jerry Schilling, lui propose un contrat dans une maison de disques, qu’elle refuse dans un premier temps. Mais, en 1997, à l’occasion du concert hommage pour les vingt ans de la mort d’Elvis, le succès en duo "Don't Cry Daddy", qu’elle enregistre avec la voix de son père et qui n’est diffusé que sous la forme d’un clip, la fait changer d’avis. Elle signe chez Capitol l’année suivante. La fille d’Elvis travaille l’écriture de son premier album pendant trois ans, accompagnant sa sortie d'un concert gratuit en plein air à New York.

Le disque To Whom It May Concern sort en 2003. Même s’il s’agit d’un pop-rock classique et assez convenu, dont l’intérêt principal n’est autre que de prouver que la jeune femme est capable d’une production artistique, les critiques sont globalement positives. Sa voix grave et sa ressemblance troublante avec son père lui donnent un certain charisme, dont elle compte profiter. Elle fait d'ailleurs la couverture du magazine Rolling Stone, en avril 2003, qui lui réserve une dizaine de pages.

Son second album Now What sort en 2005. Presley signe dix titres sur ce disque qui contient deux reprises, celle d’une chanson de Don Henley Dirty Laundry (chanteur des Eagles) et Here Today, Gone Tomorrow des Ramones. Ses deux albums deviennent disques d’or aux États-Unis en 2006.

En 2007, les recettes du succès d’un nouveau duo posthume avec son père sur la chanson In the Ghetto sont reversées à une œuvre de charité.

En 2012, sort son troisième album Storm & Grace[5], les titres sont tous écrits par Presley. Pour cet opus, la chanteuse collabore avec T-Bone Burnett. La chanson You Ain't Seen Nothing Yet fait d'ailleurs l'objet d'un clip vidéo. Il semble que cet album soit un retour aux sources, plus personnel que les précédents, d'ailleurs les critiques sont plutôt positives notamment celle du magazine Rolling Stone[6]. Pour sa promotion, Lisa Marie Presley chante sa chanson You Ain't Seen Nothing Yet sur le plateau d'American Idol le 17 mai 2012[7].

Albums

  • 2003 To Whom It May Concern #5 U.S., #41 UK
  • 2005 Now What #9 U.S.
  • 2012 "Storm & Grace"

Singles

  • 2003 "Lights Out" #16 UK ,U.S. #18
  • 2003 "Sinking In"
  • 2005 "Dirty Laundry" U.S. #36
  • 2005 "Idiot"

Œuvres caritatives et fondations[modifier | modifier le code]

Au fil des ans, Lisa-Marie a participé à de nombreux événements et activités de bienfaisance. Le 26 septembre 2002 devant le Congrès des États-Unis, Lisa-Marie tient une pancarte à la main dénonçant l'utilisation de médicaments proche de la cocaïne pour traiter le TDAH des enfants hyperactif et militant pour trouver une alternative. Elle ira même a une séance parlementaire pour s'opposer aux produits psychotropes prescrit pour droguer des millions d'enfants.

Elle est très impliquée dans les œuvres caritatives, elle est par ailleurs la marraine de l'association "The Dream Factory", association qui a pour but d'égayer la vie en encourageant l'espoir pour les enfants et les jeunes adultes qui ont une espérance de vie diminuée par une maladie grave comme le sida ou le cancer ou qui souffrent d'un handicap grave.

Elle construit en 2002, onze logements pour des familles à faible ressources avec un enfant gravement malade, financé par la "Elvis Presley Fondation".

Elle crée sa propre fondation en août 2007, la "Lisa Presley Fondation de bienfaisance" qui est basée à la Nouvelle-Orléans, elle construit une maison de transition pour les familles sans-abri afin de leur permettre un rétablissement vers une vie sociale équilibrée.

Elle crée en 2008 un organisme à but non lucratif de bienfaisance sur la santé mentale, chargé d'aider à adopter des lois fédérales pour aider et protéger les individus souffrant de handicap mental contre les pratiques abusives ou coercitives et d'empêcher d'étiqueter les enfants souffrant de troubles mentaux. Le but second de son organisme étant de les empêcher un maximum de les droguer avec des médicaments lourds et hallucinogènes mais d'être mieux entouré et éduqué par leur famille.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. a, b et c J. Randy Taraborrelli, Michael Jackson - The Magic, the Madness, the Whole Story, pp. 518–520
  3. J. Randy Taraborrelli, Michael Jackson - The Magic, the Madness, the Whole Story, p. 510
  4. « Lisa Marie Presley attend des jumeaux », elle.fr, consulté le 8 janvier 2009.
  5. Un troisième album pour Lisa Marie Presley
  6. Exclusive: Lisa Marie Presley Returns to Her Roots for New Album
  7. Lisa-Marie Presley, 44 ans : La renaissance de la fille du King