Graceland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Graceland (série télévisée)

35° 02′ 46″ N 90° 01′ 23″ O / 35.0461, -90.0231

Graceland

Graceland est le nom de la résidence ayant appartenu au chanteur Elvis Presley, située au 3764 Elvis Presley Boulevard à Memphis (Tennessee, États-Unis). Elle sert actuellement de mausolée et de musée ouvert au public depuis 1982.

Le 27 mars 2006, Gale Norton, Secrétaire d'Etat à l'Intérieur des États-Unis a désigné Graceland comme lieu historique sur le National Historic Landmark.

Elvis Presley et sa famille à Graceland[modifier | modifier le code]

Graceland était la résidence d'Elvis Presley, mais aussi d'une grande partie de sa famille.

Elvis Presley a acheté Graceland en 1957 après avoir déménagé de sa maison de Memphis, située au 1034 Audubon Drive, en raison de problèmes de sécurité et de vie privée. Il s'était offert cette propriété grâce aux revenus générés par son premier disque d'or, Heartbreak Hotel, pour la somme de 102 500 dollars[1]. Il y a vécu avec son père Vernon Presley et avec sa mère Gladys. Après le décès de Gladys en 1958, Vernon s'est marié à Dee Stanley en 1960 et le couple a vécu à Graceland pendant un certain temps.

Priscilla Beaulieu, future épouse d'Elvis, y a vécu aussi pendant 5 ans avant son mariage. Après leur mariage à Las Vegas le 1er mai 1967, Priscilla a résidé à Graceland 5 ans de plus jusqu'à sa séparation avec Elvis à la fin de l'année 1972.

Le 16 août 1977, Elvis meurt dans sa salle de bain à Graceland après une attaque cardiaque. Après avoir été enterré au cimetière de Forrest Hill, et après une tentative de vol de sa pierre tombale, la dépouille d'Elvis Presley est rapidement déplacée à Graceland. Depuis cette date, Graceland est devenue un lieu de pèlerinage pour les fans d'Elvis du monde entier.

Le musée[modifier | modifier le code]

Après la mort d'Elvis en 1977, Priscilla Presley est devenue gérante de Graceland. À l'époque, Graceland coûtait près de 500 000 dollars par an en frais d'entretien, et les dépenses ont rapidement amputé de 5 millions de dollars l'héritage de la fille d'Elvis, Lisa Marie. Priscilla a observé comment fonctionnaient d'autres résidences ou musées célèbres et a engagé des hommes d'affaires pour faire de Graceland un lieu permettant de gagner de l'argent. Elle est devenue fondatrice et présidente de l' Entreprise Elvis Presley : après l'ouverture du musée au public en 1982, l'entreprise a été déficitaire mais finalement les bénéfices ont rapidement été présents (plus de 100 millions de dollars).

Une procession annuelle sur la tombe d'Elvis a lieu chaque année, le 16 août, jour anniversaire de sa mort. Le plus grand rassemblement a eu lieu pour le 25e anniversaire en 2002. D'après les estimations, près de 40 000 personnes étaient présentes ce jour-là.

Le musée de Graceland expose de nombreux objets liés à Elvis Presley, ses costumes de scènes, ses récompenses, ses disques d'or, ses automobiles, collections, etc.

La tombe d'Elvis[modifier | modifier le code]

La tombe d'Elvis Presley

La tombe d'Elvis se situe à l'extérieur de Graceland, près de la piscine. Elle se trouve entre celle de son père et de sa grand-mère (et non pas auprès de sa mère alors qu'il l'avait exigé).

Voici ce qu'on peut lire en anglais sur la tombe :


ELVIS
AARON
PRESLEY
JANUARY 8, 1935
AUGUST 16, 1977
Son of
VERNON ELVIS PRESLEY
and
GLADYS LOVE PRESLEY
Father of
LISA MARIE PRESLEY
He was a precious gift from God
we cherished and loved dearly.
He had a God-given talent that he shared
with the world, and without a doubt.
He became most widely acclaimed:
capturing the heart of young and old alike.
He was admired not only as an entertainer,
but as the great humanitarian that he was:
for his generosity, and his kind feelings
for his fellow man.
He revolutionized the field of music and
received its highest awards
he became a living legend in his own time,
earning the respect and love of millions.
God saw that he needed some rest and
called him home to be with Him.
We miss you, Son and Daddy, I thank God
that He gave us you as our son.


Traduction en français :


ELVIS
AARON
PRESLEY
8 JANVIER 1935
16 AOÛT 1977
Fils de
VERNON ELVIS PRESLEY
et
GLADYS LOVE PRESLEY
Père de
LISA MARIE PRESLEY
Il était un cadeau précieux de Dieu
que nous avons chéri et aimé tendrement.
Il avait un talent divin qu'il a partagé
avec le monde, et sans aucun doute.
Il a été très largement acclamé :
capturant le cœur de ses semblables jeunes et âgés.
Il n'était pas seulement admiré en tant qu'artiste,
mais aussi pour le grand humaniste qu'il était :
pour sa générosité et ses bons sentiments
envers son prochain.
Il a révolutionné le domaine de la musique et
a reçu ses plus grandes récompenses
Il est devenu une légende vivante à son époque,
gagnant le respect et l'amour de millions de personnes.
Dieu a vu qu'il avait besoin de paix et
l'a appelé à la maison pour être avec lui.
Tu nous manques, fils et père, je remercie Dieu
de t'avoir donné à nous comme notre fils.

Destination touristique[modifier | modifier le code]

Au début du mois d'août 2005, Lisa Marie Presley a vendu près de 85 % de ses parts dans la gestion financière de Graceland à CKX, une entreprise de divertissement (ayant produit notamment l'émission télévisée American Idol).

En février 2006, le fondateur de CKX, Bob Sillerman, a annoncé comme objectif de faire de Graceland une destination touristique internationale à la manière des parcs à thèmes Walt Disney, en augmentant considérablement la surface et la capacité d'accueil de Graceland et en doublant le chiffre de 600 000 visiteurs annuels[1]. Sillerman, qui est en négociations avec des investisseurs, a déclaré qu'il demandera aux autorités locales d'aider à améliorer certains espaces publics autour de Graceland. Il souhaite une extension du centre des visiteurs et un plus grand espace d'exposition pour des milliers d'objets en rapport avec Elvis Presley qui n'ont jamais été montré au public. La construction d'un nouvel hôtel à proximité est également envisagé.

Le Premier ministre japonais Junichiro Koizumi, accueilli par le Président américain George W. Bush à Graceland le 30 juin 2006

Le 30 juin 2006, le Président américain George W. Bush a accueilli le Premier ministre japonais Junichiro Koizumi pour une visite de la résidence. Junichiro Koizumi a déclaré être un grand admirateur d'Elvis Presley. Ils partagent également le même jour de naissance (le 8 janvier).

Actuellement, le nombre de visiteurs varie de 600 000 à 700 000 par an. Depuis son ouverture Graceland a accueilli quelque 15 millions de personnes[1].

Informations[modifier | modifier le code]

Bien que les touristes soient admis à visiter Graceland, aucune photographie avec flash et aucun caméscope n'est admis à l'intérieur. La visite de Graceland est accompagnée d'explications audio, et le premier étage n'est pas ouvert aux visiteurs (c'est à cet étage que se trouve la chambre d'Elvis, qui n'a jamais été touchée depuis le jour de sa mort).

La visite commence par les pièces à vivre, dont la cuisine, puis continue au rez-de-chaussée vers une pièce où trois télévisions diffusent des vidéos d'Elvis Presley. Un bar et une salle de billard sont également présents. À l'extérieur se trouve la tombe d'Elvis.

Dans un local séparé de la maison, les visiteurs peuvent voir la collection de voitures d'Elvis (André Cousin) ainsi que ses deux avions privés nommés Lisa Marie (un Convair 880) et Hound Dog II (un Lockheed JetStar).

La pièce de Graceland la plus marquante reste celle des trophées, où sont exposés l'immense collection de disques d'or et de platine d'Elvis, d'autres récompenses, des photographies, des costumes de scènes et bien d'autres encore.

En 2010, le chanteur guitariste Michael Poulsen, du groupe Volbeat (caractérisé d'Elvis Metal), se marie avec sa femme Lena à Graceland.

Graceland est la deuxième résidence "privée" la plus visitée aux États-Unis après la Maison-Blanche. [1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Bruno Lesprit, « A Graceland, tout Elvis, sauf la musique », dans Le Monde du 15-08-2007, [lire en ligne]