Le Réquisitoire (film, 1922)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Extrait du film
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Réquisitoire.

Le Réquisitoire (Manslaughter) est un mélodrame américain réalisé par Cecil B. DeMille en 1922. Le metteur en scène y est accompagné de son équipe habituelle (Jeanie Macpherson, Alvin Wyckoff, Anne Bauchens) et a comme actrice principale Leatrice Joy, qui après plusieurs films avec Oliver Hardy venait de signer un contrat avec la Paramount Pictures, et qu'il avait lui-même déjà dirigée dans la comédie Le Détour, qui avait remporté un grand succès au début de l'année.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Publicité pour le film dans un journal américain.

Lydia Thorne (Leatrice Joy) est une riche orpheline, une enfant des années 1920 (roaring twenties) et de la prohibition, qui grille sa vie par les deux bouts, dans des fêtes qu'un personnage compare aux bacchanales de l'Empire romain. Irresponsable, indifférente aux autres, elle laisse condamner à la prison sa femme de chambre (Lois Wilson), qui lui a volé une bague en diamant pour envoyer son fils malade en Californie. Mais un jour, elle provoque la mort d'un policier motocycliste. Le redoutable attorney general Daniel J. O'Bannon (Thomas Meighan), bien qu'amoureux d'elle, décide de la poursuivre et la fait condamner à son tour. En prison, où elle retrouve sa femme de chambre, Lydia connaît la rédemption, tandis qu'à l'extérieur O'Bannon sombre dans l'alcool. Lorsque les deux femmes sont libérées, il est devenu une épave. Mais pour l'amour de Lydia, il est prêt à renaître de ses cendres.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Leatrice Joy vers 1920-1922

Et, parmi les acteurs non-crédités :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :