La Trinité-des-Monts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trinité-des-Monts.
La Trinité-des-Monts
Église de La Trinité-des-Monts
Église de La Trinité-des-Monts
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Comté ou équivalent Rimouski-Neigette
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Fernand Garon
2013 - 2017
Constitution
Démographie
Gentilé Trinitois, oise
Population 259 hab. (2014)
Densité 1,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 07′ 41″ N 68° 28′ 22″ O / 48.128145, -68.472848 ()48° 07′ 41″ Nord 68° 28′ 22″ Ouest / 48.128145, -68.472848 ()  
Superficie 24 101 ha = 241,01 km2
Divers
Langue(s) Français
Fuseau horaire UTC-5
Indicatif +1 418
Code géographique 10010
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
La Trinité-des-Monts

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
La Trinité-des-Monts

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
La Trinité-des-Monts
Liens
Site web http://www.trinite-des-monts.ca

La Trinité-des-Monts, ou simplement Trinité-des-Monts, est une municipalité de paroisse à vocation agricole de près de 260 habitants située dans l'est du Québec au Bas-Saint-Laurent[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

La dénomination religieuse de la municipalité fait référence à la trinité dans le christianisme. Ce toponyme suit l'inspiration de celle de la mission de l'Esprit-Saint qui donna naissance à la paroisse de La Trinité-des-Monts et à la paroisse voisine d'Esprit-Saint[2]. D'ailleurs, le bureau de poste situé où s'est organisée La Trinité-des-Monts plus tard pris le nom d'Esprit-Saint en 1938[3]. Ce bureau de poste fut renommé Cenellier en 1939 en reprenant le nom d'une rivière de l'endroit[3]. Il a adopté son nom actuel de La Trinité-des-Monts en 1943[3]. Ces toponymes ont été choisies par les autorités religieuses de l'Archidiocèse de Rimouski[3]. Plus précisément, c'est monseigneur Charles-Eugène Parent, évêque de Rimouski, qui a baptisé la paroisse lorsqu'il aperçut les monts Notre-Dame à l'est en cherchant un site pour l'édification de l'église de La Trinité-des-Monts[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Géographie du Québec.

La Trinité-des-Monts est située sur le versant sud du fleuve Saint-Laurent à 320 km au nord-est de Québec et à 420 km à l'ouest de Gaspé. Les villes importantes près de La Trinité-des-Monts sont Rimouski à 45 km au nord et Trois-Pistoles à 70 km à l'ouest. Le territoire de La Trinité-des-Monts couvre une superficie de 241 km2 et est ainsi la municipalité la plus vaste de la MRC Rimouski-Neigette[2].

La municipalité de paroisse de La Trinité-des-Monts est située dans la municipalité régionale de comté de Rimouski-Neigette dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent. La paroisse éponyme de La Trinité-des-Monts est située dans l'Archidiocèse de Rimouski.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Les rivières Cenellier, Rimouski et Brisson coulent sur le territoire de La Trinité-des-Monts[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

Population de La Trinité-des-Monts
Année Nombre d'habitants[4]
1996 283
2001 295
2006 278

Selon Statistiques Canada, la population de La Trinité-des-Monts était de 278 habitants en 2006. La tendance démographique des dernières années pour la municipalité suit celle de l'est du Québec, c'est-à-dire une décroissance. En effet, en 2001, la population était de 295 habitants. Cela correspond à un taux de décroissance de 5,8 % en cinq ans[5]. L'âge médian de la population trinitoise est de 52 ans[5].

Le nombre total de logements privés dans le village est de 175. Cependant, seulement 134 de ces logements sont occupés par des résidents permanents[5]. La majorité des logements de La Trinité-des-Monts sont des maisons individuelles.

Statistiques Canada ne recense aucun immigrant à Trinité-des-Monts[5]. Toute la population de Trinité-des-Monts a le français comme langue maternelle et 9,1 % de la population maitrise les deux langues officielles du Canada[5].

Le taux de chômage dans la municipalité était de 19,2 % en 2006. Le revenu médian des Trinitois est de 17 785 $ en 2005[5].

44 % de la population âgée de 15 ans et plus de La Trinité-des-Monts n'a aucun diplôme d'éducation. 48 % de cette population n'a que le diplôme d'études secondaires ou professionnelles. Il n'y a personne qui possède un diplôme universitaire à La Trinité-des-Monts[5]. Tous les habitants de La Trinité-des-Monts ont effectué leurs études à l'intérieur du Canada. Les deux domaines d'études principaux des Trinitois est le « génie », l'architecture et les services connexes » ainsi que le « commerce, la gestion et l'administration publique »[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le bureau de poste a été ouvert en 1938[3]. La caisse populaire a été fondée le . La paroisse de Trinité-des-Monts a été érigée canoniquement en 1963[3]. La municipalité de paroisse de Trinité-des-Monts a été créée officiellement le par l'organisation de territoires non-organisée aujourd'hui connus sous le nom de Lac-Huron[3].

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de La Trinité-des-Monts tourne principalement autour de l'agriculture et de l'élevage. Il a deux éleveurs de bovins de boucherie, Berthier Rioux et Michel Marceau, un éleveur de moutons, la Bergerie de la Neigette, ainsi que deux éleveurs de porcs, La Coop fédérée (Sogeporc) et la Ferme Cortalien[2].

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Les élections municipales ont lieu tous les quatre ans et s'effectuent en bloc sans division territoriale.

mandat fonction nom
2005 - 2009 maire Dave Côté (maire par intérim)
conseillers
#1 Julie Lacroix-Danis
#2 Miguel Thibault
#3 Dave Côté
#4 Sylvie Voyer
#5 Yves Detroz
#6 Charles Sirois

De plus, la directrice générale et secrétaire-trésorière de la municipalité est Nadia Lavoie. L'inspecteur municipal est Steeve Proulx[2].


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Narcisse-de-Rimouski Rose des vents
Saint-Eugène-de-Ladrière N
O    La Trinité-des-Monts    E
S
Esprit-Saint Lac-Huron

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - La Trinité-des-Monts », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 1er février 2011)
  2. a, b, c, d et e Site officiel de La Trinité-des-Monts
  3. a, b, c, d, e, f, g et h La Trinité-des-Monts sur Commission de toponymie du Québec
  4. Statistiques Canada
  5. a, b, c, d, e, f, g et h La Trinité-des-Monts sur Statistiques Canada

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]