Sainte-Luce (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sainte-Luce.
Sainte-Luce
Village de Sainte-Luce-sur-Mer
Village de Sainte-Luce-sur-Mer
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Bas-Saint-Laurent
Comté ou équivalent La Mitis
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Paul-Eugène Gagnon
2013 - 2017
Constitution 29 août 2001
Démographie
Gentilé Luçois, oise
Population 2 869 hab. (2014)
Densité 40 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 00″ N 68° 23′ 00″ O / 48.550005, -68.383338 ()48° 33′ 00″ Nord 68° 23′ 00″ Ouest / 48.550005, -68.383338 ()  
Superficie 7 245 ha = 72,45 km2
Divers
Fuseau horaire UTC−05:00
Indicatif +1 418
Code géographique 09092
Localisation
Localisation de Sainte-Luce dans La Mitis
Localisation de Sainte-Luce dans La Mitis

Géolocalisation sur la carte : Bas-Saint-Laurent

Voir sur la carte administrative du Bas-Saint-Laurent
City locator 14.svg
Sainte-Luce

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Luce

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Sainte-Luce
Liens
Site web http://www.sainteluce.ca

Sainte-Luce est une municipalité de la municipalité régionale de comté de La Mitis au Québec (Canada), située dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent[1]. Elle fut créée le 29 août 2001 par le regroupement de la municipalité de la paroisse de Sainte-Luce et de la municipalité du village de Luceville. La nouvelle municipalité ainsi créée s'est appelée Sainte-Luce–Luceville jusqu'au 27 avril 2002.

Le recensement de 2011 y dénombre 2 851 habitants[2]

Histoire[modifier | modifier le code]

La première cloche de l'église de Sainte-Luce datant de 1841.

Le territoire est d'abord connu à partir de 1829 comme la paroisse de Sainte-Luce, laquelle sera érigée civilement en 1835. Quoique érigé en 1855 comme municipalité de la paroisse de Sainte-Luce, une municipalité avait déjà été créée à cet endroit en 1845 sous le nom de municipalité de Lessard, du nom de la seigneurie concédée au XVIIe siècle.

Le nom Sainte-Luce honore Luce-Gertrude Drapeau (1794-1880), épouse du notaire Thomas Casault, l'une des seigneuresses lors de l'érection canonique de la paroisse. La sainte patronne de la paroisse est Lucie de Syracuse.

En 1918, la municipalité du village de Luceville est créée à même le territoire de Sainte-Luce. Il convient de signaler que l'endroit fut, pendant longtemps et encore maintenant, un lieu de villégiature très recherché avec l'une des plus belles plages de sable de la région, ce qui lui vaut d'ailleurs d'être désigné populairement sous le nom de Sainte-Luce-sur-Mer. Le nom Luceville identifie maintenant un secteur correspondant au territoire de l'ancienne municipalité du même nom.

Attrait touristique[modifier | modifier le code]

Située à 16 km à l'est de Rimouski, capitale du Bas-Saint-Laurent, Sainte-Luce est surtout connue pour sa plage et la promenade en bordure du fleuve Saint-Laurent. Un concours de châteaux de sable y est organisé annuellement.

Bien culturel[modifier | modifier le code]

L'église de Sainte-Luce et le cimetière à droite

L'église de Sainte-Luce datant de 1841, véritable chef-d'œuvre avec ses vitraux, et son architecture remarquable. Elle a été classée bien culturel du Québec en 1955[3].

Au large de Sainte-Luce, dans le fleuve Saint-Laurent, se trouve l'épave de l’Empress of Ireland. Le navire a coulé en seulement 14 minutes, le 28 mai 1914 en faisant plus de mille victimes. L'épave est classée bien culturel du Québec en 1999.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La municipalité est dirigée par un conseil municipal formé d'un maire et de six conseillers. Les élections ont lieu à date fixe, aux quatre ans.

Mandat Fonction Nom
2013 - 2017 Maire Paul-Eugène Gagnon
Conseillers
#1 Nathalie Pelletier
#2 Jocelyn Ross
#3 Stéphanie Gaudreault
#4 Pierre Beaulieu
#5 Bertrand Lechasseur
#6 Yves G. Ouellette


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Colombier, Fleuve Saint-Laurent Sainte-Flavie Rose des vents
Rimouski N Mont-Joli,
Saint-Joseph-de-Lepage
O    Sainte-Luce    E
S
Saint-Anaclet-de-Lessard Saint-Donat

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Sainte-Luce », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté en 20 février 2011)
  2. Statistique Canada
  3. Ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :