Léon Denis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Denis.

Léon Denis

Description de cette image, également commentée ci-après

Léon Denis

Activités Auteur et porte-parole du spiritisme
Naissance 1er janvier 1846
Foug, Drapeau de la France France
Décès 12 avril 1927 (à 81 ans)
Tours, Drapeau de la France France
Mouvement Spirite
Genres Philosophie spiritualité

Léon Denis (né à Foug, le 1er janvier 1846, décédé à Tours, le 12 avril 1927) fut un philosophe spirite et, aux côtés de Gabriel Delanne et Camille Flammarion, un des principaux continuateurs du spiritisme après le décès d'Allan Kardec. Il fit des conférences à travers toute l'Europe dans des congrès internationaux spirites et spiritualistes, défendant activement l'idée de la survie de l'âme et ses conséquences dans le domaine de l'éthique dans les relations humaines.

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Ayant été obligé d'abandonner ses études pour travailler, il ne cessa pas pour autant de lire et, dès l'âge de 18 ans, son contact avec Le Livre des Esprits, fit de lui un adepte convaincu du spiritisme. Il avait vingt-trois ans lors de la « désincarnation » du maître Allan Kardec dont il aurait reçu les inspirations. Pendant la guerre de 1870 il servit comme sous-lieutenant et, quand il était à l'arrière du front, il organisait des séances de spiritisme à l'intention de quelques camarades. Après la guerre il devint représentant de commerce et voyagea dans de nombreux pays.

Il joua un rôle important dans la diffusion du spiritisme, affrontant les partisans des philosophies opposées comme le matérialisme, l'athéisme et certaines réactions hostiles des religions. Il fut, affirme-t-on, soutenu dans sa lutte par Jérôme de Prague et celui qu'on appelle « l'Esprit bleu ».

Autodidacte, doté d'une rare intelligence, Denis écrivit des textes d'une profondeur remarquable, qui montrent une perspicacité peu commune. Il fut, par ailleurs, un membre actif de la franc-maçonnerie.

À partir de 1910 sa vue ne cessa de baisser, ce qui ne l'empêcha pas de continuer à travailler à défendre l'existence et la survie de l'âme. Peu après la Première Guerre mondiale, il apprit le braille.

L'abondance de sa production dans la littérature spirite, ainsi que l'affabilité de son caractère et son dévouement, lui ont valu le surnom d'« Apôtre du Spiritisme ».

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie exhaustive et chronologique[modifier | modifier le code]

Page de garde d'un livre de Léon Denis, édition originale.
  • 1880 : Tunis et l'Île de Sardaigne (brochure)
  • 1880 : Le Médecin de Catane (nouvelle)
  • 1880 : Giovanna (nouvelle)
  • 1885 : Le Pourquoi de la Vie
  • 1889 : Après la Mort (dernière édition revue et corrigée : 1920)
  • 1898 : Christianisme et Spiritisme (dernière édition revue et corrigée : 1920)
  • 1901 : L'Au-delà et la Survivance de l'Être (brochure)
  • 1903 : Dans l'Invisible (dernière édition revue et corrigée : 1924)
  • 1905 : Le Problème de l'Être et de la Destinée (dernière édition revue et corrigée : 1922)
  • 1910 : Jeanne d'Arc Médium (dernière édition revue et corrigée : 1926)
  • 1911 : La Grande Énigme (dernière édition revue et corrigée : 1921)
  • 1919 : Le Monde Invisible et la Guerre
  • 1921 : Esprits et Médiums (brochure)
  • 1921 : Synthèse doctrinale et pratique du Spiritualisme
  • 1921 : Le Spiritualisme et le Clergé Catholique
  • 1924 : « Socialisme et Spiritisme » (article de La Revue spirite)
  • 1924 : Jaurès Spiritualiste
  • 1924 : La Question Celtique et le Spiritisme
  • 1927 : Le Génie Celtique et le Monde Invisible

Ouvrages actuellement réédités[modifier | modifier le code]

Certains livres de Léon Denis sont continuellement réédités par de multiples éditeurs. La liste suivante n'est qu'un exemple :

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Une biographie de Léon Denis