Kurt von der Chevallerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chevallerie.
Kurt Wilhelm Gustav Erdmann von der Chevallerie
Naissance 23 décembre 1891
Berlin, Empire allemand
Décès 18 avril 1945 (à 53 ans)
Disparu près de Kolberg, Poméranie
Mort au combat
Origine Allemand
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand (en 1918)
Drapeau de l'Allemagne République de Weimar (en 1933)
Drapeau de l'Allemagne nazie Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Heer
Grade General der Infanterie
Années de service 19101945
Conflits 1e et 2e guerre mondiale
Commandement 83. Infanterie-Division
99e leichte Infanterie-Division
LIX. Armeekorps
1. Armee
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne

Kurt Wilhelm Gustav Erdmann von der Chevallerie (23 décembre 1891 à Berlin ; † après le 18 avril 1945), est un General der Infanterie (général d'infanterie) allemand au sein de la Heer dans la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale.

Il a été récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne. La Croix de chevalier de la Croix de fer et son grade supérieur : les feuilles de chêne sont attribués pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.

Biographie[modifier | modifier le code]

Chevallerie s’enrôle en 1910 dans l'armée impériale. En 1911, il est affecté dans un régiment de grenadiers (Grenadier-Regiment Nr. 5), en tant que sous-lieutenant. Il y reste durant toute la Première Guerre mondiale.

À la fin de la guerre, il poursuit sa carrière militaire. En 1928 il travaille au ministère de la Défense en tant que capitaine. Il passe ensuite le 4e régiment d'infanterie, d’abord comme commandant de compagnie, puis comme commandant de bataillon. Le 1er juillet 1933, il est promu au grade de lieutenant-colonel. Le 1er juillet 1935, il obtient le grade de colonel. Il commande alors le 82e régiment d'infanterie. Il est nommé responsable d’un département à l’état-major des armées, où il reste jusqu’en décembre 1939.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, il commande la 83e division d'infanterie avec le grade de général de division (Generalmajor). Le 10 décembre 1940, il prend le commandement de la 99e Division légère. Il est promu lieutenant-général le 1er janvier 1941. Avec sa division, il prend part à la guerre contre l'Union soviétique, dans le sud de l'Ukraine. Le 23 octobre 1941, il obtient la Croix de chevalier de la Croix de Fer.

Fin décembre 1941, le général von der Chevallerie, prend le commandement du 59e corps d'armée. Le 1er février 1942, il est promu général d'infanterie. Pour son action défensive dans la région de Kiev en novembre 1943, il reçoit les feuilles de chêne, le 19 décembre 1943.

Du 2 juin 1944 jusqu'au 5 septembre 1944, il dirige la 1re Armée en France. Durant tout l'été, il combat dans des conditions difficiles en Lorraine, notamment autour de Metz. Par la suite, il est mis à disposition du haut commandement de l'Armée (OKH), en réserve. Le 31 janvier 1945, il reprend du service. Le 18 avril 1945, il est porté disparu dans la région de Kolberg, en Poméranie.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. Fellgiebel 2000, p. 130.
  2. Fellgiebel 2000, p. 65.
Source
Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.
Liens externes