Kiruna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kiruna
Image illustrative de l'article Kiruna
Administration
Pays Drapeau de la Suède Suède
Province historique Lappland
Comté Norrbotten
Commune Kiruna
Paroisse Jukkasjärvi
Statut de ville 1944
Démographie
Population 18 154 hab. (2005)
Densité 1 140 hab./km2
Géographie
Coordonnées 67° 51′ 00″ N 20° 13′ 00″ E / 67.85, 20.216667 ()67° 51′ 00″ Nord 20° 13′ 00″ Est / 67.85, 20.216667 ()  
Superficie 1 592 ha = 15,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Suède

Voir la carte administrative de Suède
City locator 14.svg
Kiruna

Géolocalisation sur la carte : Suède

Voir la carte topographique de Suède
City locator 14.svg
Kiruna

Kiruna (same : Giron, finnois : Kiiruna), est une ville de 18 154 habitants en Laponie suédoise et le chef-lieu de la commune de Kiruna.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située sur la Malmbanan/Ofotbanen, ligne de chemin de fer reliant Luleå, le grand port et le centre sidérurgique suédois sur la Baltique, à Narvik, grand port minéralier norvégien sur l'Atlantique, deux ports qu'elle approvisionne en minerai, cette ville est née au début du XXe siècle pour exploiter les mines de fer à haute teneur qui s'y trouvaient dans un paysage environné de montagnes typiques de l'intérieur du Norrland.

Mine de Kiruna[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mine de Kiruna.

La mise en service des mines de fer date de 1899, le gisement étant issu du bouclier scandinave. Le pays est alors quasiment vide d'hommes, mis à part les rares Samis éleveurs, pêcheurs et chasseurs. L'exploitation de ce gisement d'une exceptionnelle concentration (teneur du minerai en fer de 60 %) et qualité a amené la construction de la voie ferrée ouvert en 1903 et la route du fer[1].

Après cent dix ans d'exploitation, 1,1 milliard de tonnes ont été extraites. Encore actuellement, on y trouve la plus grande mine du monde[1]. À ciel ouvert jusqu'en 1965, la mine est devenue souterraine depuis cette date. Le filon, long de 4 kilomètres et large de 80 mètres, plonge à près de 2 000 mètres sous la surface avec une inclinaison de 60°. Les galeries les plus profondes sont à -1 045 mètres et s'étendent sur plusieurs centaines de kilomètres.

Déplacement de la ville[modifier | modifier le code]

Depuis 2004[2], les autorités de la ville se trouvent cependant devant un dilemme : la poursuite de l'exploitation de la mine par la compagnie Luossavaara-Kiirunavaara AB (LKAB) entraînerait l'effondrement de la ville, notamment par l'utilisation d'extracteurs creusant jusqu'à plus de 1 365 mètres de profondeur[3]. Mais l'arrêt de l'exploitation marquerait la mort économique de la ville, qui dépend presque entièrement de l'activité minière. En 2009, est prise la décision de déplacer la ville quatre kilomètres au nord-ouest avec la voie ferrée, l'autoroute, les réseaux d'électricité et de canalisations. Toutefois, devant l'ampleur de la tâche, le chantier sera étalé jusqu'en 2099[1].

Autres activités économiques[modifier | modifier le code]

La base de lancement de fusée-sonde et de ballon stratosphérique d'Esrange se trouve à une quarantaine de kilomètres de la ville.

En février 2011, l'Airbus militaire a choisi cette ville pour son programme des essais de l'A400M dans le grand froid (−21 °C). Le 13 février 2011, un A400M est parti éprouver les −30 °C[4].

Kiruna au cinéma[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Sylvain Kahn, « Kiruna, capitale minière du Grand nord européen », émission Planète terre sur France Culture, 30 janvier 2013.
  2. Loïc H. Rechi, « Kiruna, la ville qui disparaît », slate.fr, 23 mai 2011.
  3. (en)Kiruna Mine Level
  4. « L'A400M va tester le ravitaillement en vol », ladepeche.fr, 15 février 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (sv)(en) Kiruna - Site officiel