Kasa-Vubu (commune)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kasa-Vubu.
Commune de Kasa-Vubu
Kinshasa
Avenue Opala, à Kasa-Vubu (Kinshasa).
Avenue Opala, à Kasa-Vubu (Kinshasa).
Administration
Pays Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo
Province Kinshasa
Future province Kinshasa
Bourgmestre Mme Meta Mbuyi
Nombre de députés 1
Démographie
Population 157 320 hab. (2004 est.)
Densité 31 152 hab./km2
Géographie
Coordonnées 4° 20′ 33″ S 15° 18′ 19″ E / -4.3425, 15.30528 ()4° 20′ 33″ Sud 15° 18′ 19″ Est / -4.3425, 15.30528 ()  
Superficie 505 ha = 5,05 km2
Divers
Langue nationale Lingala
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte administrative de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Commune de Kasa-Vubu

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

Voir la carte topographique de République démocratique du Congo
City locator 14.svg
Commune de Kasa-Vubu

Kasa-Vubu, anciennement Dendale, est une commune du centre de la ville de Kinshasa en République démocratique du Congo. Développée à partir des années 1940, elle est avec Kalamu le cœur historique de la Cité.

Dénomination[modifier | modifier le code]

La commune tient son nom de Joseph Kasa-Vubu, premier président du Congo post-colonial et qui fut auparavant bourgmestre de la commune entre 1957 et 1960[1],[2]. Le 4 janvier 2010, un monument fut d'ailleurs prévu à sa mémoire sur le rond-point « Kimpwanza », réalisé en Corée du Sud[3], monument qui fut inauguré par Joseph Kabila le 29 juin 2010[4].

Administration[modifier | modifier le code]

Les 4 districts et
les 24 communes de Kinshasa
Blason de Kinshasa
v · d · m
abréviations : Kinshasa (Kin.), Kasa-Vubu (K.-V.), Lingwala (Ling.), Ngiri-Ngiri (Ng.-Ng.)

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1967 1970 1984 2003 2004
56 540 67 525 74 888 152 141 157 320[5]


En 2010, le service de la population de la commune de Kasa- Vubu n'enregistrait cependant que 77 553 habitants dont 2 817 étrangers, répartis comme suit :

  • Par sexe et par âge :
    • 22 442 hommes,
    • 23 461 femmes,
    • 15 163 garçons,
    • 16 487 filles.
  • Par quartier :
    • Quartier ONL : 20 405 habitants (19 971 nationaux et 434 étrangers),
    • Quartier Katanga : 13 224 habitants (12 709 nationaux et 515 étrangers),
    • Quartier Anciens combattants : 12 416 habitants
    • Quartier Assossa : 9 289 habitants,
    • Quartier Lubumbashi : 8 478 habitants),
    • Quartier Lodja : 7 628 habitants,
    • Quartier Salongo : 6 113 habitants.
  • Pour une densité de 15 387 habitants/km².

La même source administrative donnait, pour 2009, 77 130 habitants résidant dans la commune de Kasa-Vubu[6], soit une sous-évaluation d'environ 50 % par rapport aux estimations de la monographie gouvernementale de 2005. La différence tient, selon Martin Mitanga Mutumbula, préposé du service de l’État civil de la commune de Kasa-Vubu, à « l’ignorance de l’importance de cet acte par certains parents, ou au manque d’intérêt pour d’autres qui ne reçoivent plus d’allocations familiales »[7].

Équipement[modifier | modifier le code]

Voirie[modifier | modifier le code]

Les rues de Kasa-Vubu, comme celles de nombreuses communes de Kinshasa, sont notoirement en mauvais état et leur dégradation est source de ralentissements et d'embouteillages[8].

Équipement scolaire et culturel[modifier | modifier le code]

Carte de Kasa-Vubu
v · d · m
Carte Kasa-Vubu.png
COMMUNE DE
BANDALUNGWA
COMMUNE DE
LINGWALA
COMMUNE DE
KINSHASA
COMMUNE DE
KALAMU
COMMUNE DE
NGIRI-NGIRI
HÔP.
ENM.
KIM.
CIM.
LOU.
OFF.
CHR.
ARM.
PRO.
OFF.
CAT.
LYC.
OFF.
GAM.
VIC.
Légende :
  • ARM : École de l'Armée du Salut,
  • CAT : École catholique,
  • CHR : Église du Christ-Roi,
  • CIM : Cimetière de Kasa-Vubu,
  • ENM : École normale Moyenne,
  • GAM : Marché Gambela,
  • HÔP : Hôpital du Cinquantenaire,
  • KIM : Centre d'accueil kimbanguiste,
  • LOU : École saint-Louis,
  • LYC : Lycées,
  • OFF : Écoles officielles,
  • PRO : Centre protestant,
  • VIC : Place de la Victoire.


Kasa-Vubu compte :

  • 5 écoles primaires,
  • 3 collèges dont un féminin[9].

L'analphabétisme des jeunes entre 15 et 20 ans est estimé à 20 %[9].

La commune est notamment dotée d'une bibliothèque construite grâce au jumelage de Kasa-Vubu avec la commune belge de Court-Saint-Étienne, dont les fonds bibliographiques ont été constitués par des dons fait en Belgique[10].

Équipement sanitaire[modifier | modifier le code]

La commune demeure, comme plusieurs autres de Kinshasa et malgré les efforts sanitaires et médicaux, un foyer de maladies infectieuses (notamment le choléra, et bien sûr le SIDA) que les médecins kinois tentent de réduire[11]. En 2011,

  • Le taux de mortalité maternelle est estimé à 30 %,
  • Le taux de mortalité infantile (décès avant le premier anniversaire) est estimé à 40 %, dont la moitié juste après l'accouchement,
  • 60 % des accouchements se font à domicile, principalement à cause du coût de l'hospitalisation[9].

L'UAEDAFKP (Union d'anciens étudiants de l'Alliance Française de Kinshasa à Paris) a créé en juin 2001 un dispensaire appelé Centre Humanitaire de Santé (CHS) employant six personnes[12].

L'hôpital du Cinquantenaire[modifier | modifier le code]

La commune de Kasa-Vubu accueille un important hôpital dans sa partie Ouest, l'Hôpital du Cinquantenaire. C'était initialement une clinique nommée Mama Yemo, conçue par Mobutu à l'intérieur d'un bâtiment datant de 1958, afin d'éviter les transferts risqués de malades ou de blessés vers d'autres pays, chantier qui n'avait jamais été entièrement terminé[13].

Sa réhabilitation a été menée de mai 2009 à septembre 2011 par l'entreprise chinoise Synohidro (initialement, elle devait se faire en partenariat avec le Japon, mais la coopération a fait long feu). Le nouvel équipement s'étend sur 40 000 m² et compte 450 lits. C'est le plus grand hôpital d'Afrique centrale, dimensionné pour réaliser 2 000 à 3 000 consultations ambulatoires par jour et 3 000 interventions chirurgicales par an[14],[15].

Toutefois, cette réhabilitation s'est accompagnée d'un agrandissement qui s'est effectué sur des habitations, avec des expropriations forcées que la population a mal vécues, d'autant que les indemnisations n'ont pas été faites[16]. Et certains commentateurs craignent par ailleurs que l'hôpital, à l'image d'autres institutions de santé, souffre d'un manque d'entretien[17].

Religion[modifier | modifier le code]

La commune était depuis 1933 desservie par la paroisse catholique de Saint-Pierre, située sur la commune de Kinshasa. En 1951, celle-ci devenait trop exiguë ; la paroisse Christ-Roi de l’univers fut alors construite à Dendale, aujourd'hui Kasa-Vubu. L'église de cette paroisse fut restaurée entre le 20 novembre 2011 et le 8 février 2012[18].

Sécurité[modifier | modifier le code]

Appartement sur l'avenue Yahuma.

La commune, à l'instar d'autres communes de l'agglomération de Kinshasa, est réputée pour son insécurité, qui est le fait de jeunes délinquants, mais aussi parfois de policiers[19]. Le reproche est parfois également adressé aux policiers d'outrepasser les règles concernant le contrôle des journalistes, ce que condamne l'Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique[20].

Taxation[modifier | modifier le code]

La commune de Kasa-Vubu est une localité foncière de troisième rang[21].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) (en) « Une voix historique : Joseph Kasa-Vubu », Mbokamosika,‎ 23 février 2009 (consulté le 21 mars 2012)
  2. (fr) (en) « KASA-VUBU (Joseph) », Académie Royale des Sciences d'Outre-Mer,‎ 20 janvier 2000 (consulté le 21 mars 2012)
  3. (fr) (en) « Joseph Kasa-Vubu le premier président de la RDC honoré par un monument lui dédié au Rond-point « Kimpwanza » à Kinshasa », Digital Congo,‎ 06 janvier 2010 (consulté le 21 mars 2012)
  4. (fr) (en) « Le Président Joseph Kabila dévoile le monument du Président Joseph Kasa-Vubu », Congo Planète,‎ 29 juin 2010 (consulté le 21 mars 2012)
  5. (fr) (en) « Chapitre III : Caractéristiques socioculturelles, page 44 », Ministère du Plan,‎ avril 2005 (consulté le 21 mars 2012)
  6. (fr) (en) « 77.553 habitants enregistrés en 2010 dans la commune de Kasa-Vubu », Agence congolaise de presse,‎ 17 mars 2010 (consulté le 21 mars 2012)
  7. (fr) (en) « L’enregistrement des enfants à l’état civil : au-delà du devoir moral, un signe d’amour ! », Le climat tempéré,‎ 06 mai 2011 (consulté le 21 mars 2012)
  8. (fr) (en) « Kinshasa : difficile de circuler dans la capitale, cartographie des routes trouées », La Conscience,‎ 6 février 2010 (consulté le 21 mars 2012)
  9. a, b et c (fr) (en) « Kasa-Vubu (UAEDAFKP) », 'UAEDAFKP,‎ ? (consulté le 21 mars 2012)
  10. (fr) (en) « La commune de Kasa-Vubu dotée d’une bibliothèque municipale et d’une salle d’archives », Agence congolaise de presse,‎ 07 juillet .... ? (consulté le 21 mars 2012)
  11. (fr) (en) « Campagne pour éradication du choléra dans la commune de Kasa-vubu à Kinshasa », Agence congolaise de presse,‎ 15 août .... ? (consulté le 21 mars 2012)
  12. (fr) (en) « Le Centre Humanitaire de Santé », UAEDAFKP,‎ ? (consulté le 21 mars 2012)
  13. (fr) (en) « Hôpital du cinquantenaire : l’inauguration intervient le mois prochain », Afrique actu,‎ 17 novembre 2010 (consulté le 3 avril 2012)
  14. (fr) (en) « RDC : L’hôpital du Cinquantenaire bientôt en service », Jeune Afrique,‎ 23 septembre 2011 (consulté le 3 avril 2012)
  15. (fr) (en) « L'hôpital du Cinquantenaire bientôt livré. », Ambassade de la République démocratique du Congo,‎ ? (consulté le 3 avril 2012)
  16. (fr) (en) « Les familles expulsées par l'hôpital du Cinquantenaire à Kinshasa réclament leurs indemnisations », Radio France internationale,‎ 5 septembre 2011 (consulté le 3 avril 2012)
  17. (fr) (en) « Hôpital du Cinquantenaire : le spectre de l'échec », L'Observateur,‎ 26 septembre 2011 (consulté le 3 avril 2012)
  18. (fr) (en) « Réouverture de la paroisse Christ-Roi dans la commune de Kasa-vubu », Média Congo,‎ 8 février 2012 (consulté le 21 mars 2012)
  19. (fr) (en) « Insécurité à Kasa-Vubu », Events RDC,‎ 19 février 2012 (consulté le 21 mars 2012)
  20. (fr) (en) « En reportage sur une manifestation publique à Kasa-Vubu : Deux journalistes de Radio Okapi font les frais des tracasseries » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), France actu, 27 octobre 2011. Consulté le 21 mars 2012.
  21. (fr) (en) « Rangs des localités foncières en RDC », Congorama,‎ ? (consulté le 21 mars 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]