Joseph Kasa-Vubu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kasa-Vubu.
Joseph Kasa-Vubu
Image illustrative de l'article Joseph Kasa-Vubu
Fonctions
1er président de la
République du Congo (Léopoldville)
Successeur Mobutu Sese Seko
Biographie
Date de naissance 1910, 1915 ou 1917
Lieu de naissance Tshela (Congo Belge)
Date de décès
Lieu de décès Boma (République démocratique du Congo
Nationalité Congolais
Parti politique ABAKO
Profession Enseignant, comptable
Religion Catholicisme
Résidence Palais de la Nation (Kinshasa)

Joseph Kasa-Vubu
Présidents de la République du Congo

Joseph Kasa-Vubu (vers 1917 - ), est le premier président du Congo-Kinshasa de 1960 à 1965.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Dizi près de Tshela dans le Mayombe (Bas-Congo), la date exacte de sa naissance est incertaine. N'ayant pas été baptisé à sa naissance, la date de cette dernière n'a pas été enregistrée. D'après le témoignage de condisciples de Kasa-Vubu, ainsi que de missionnaires de Scheut ayant eu Joseph Kasa-Vubu pour élève, son année de naissance se situerait en 1915, et non en 1913 ou 1917 comme le relèvent d'autres sources biographiques.

Étudiant au petit-séminaire de Mbata-Kiela, il est jugé trop indépendant pour devenir prêtre, il est alors invité à poursuivre la scolarité normale, s'orientant vers la philosophie. S'estimant insuffisamment payé pour son niveau d'instruction, il abandonne la carrière d'enseignant, et devient employé dans la société Agrifor pour ensuite devenir en 1942, aide-comptable au service des Finances du Gouvernement colonial.

À Léopoldville, plus tard capitale du Congo, il subit les influences parfois divergentes de divers groupes d'évolués congolais originaires de diverses provinces. Il se fera connaître en tant que dirigeant de l'organisation kongo ABAKO.

En 1958, il devient bourgmestre de Dendale (aujourd’hui commune de Kasa-Vubu)[1]. Lorsque le pays devient indépendant (30 juin 1960), il devient le premier président de la république du Congo.

Après avoir été évincé par le coup d'État politique de son Maréchal Joseph Mobutu en 1965, il fut astreint à résidence par ce dernier et mourut de manque de soins en 1969 dans sa résidence surveillée de Kisundi, situé à Boma, dans le Bas-Congo.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Séminariste, enseignant, bourgmestre… Joseph Kasa-Vubu, Le Potentiel, 24 mars 2004.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gillis, C.A., Kasa-Vubu au cœur du drame congolais, Bruxelles, Europe-Afrique, 1964

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]