Liste des communes de Kinshasa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Kinshasa.
Les 4 districts et
les 24 communes de Kinshasa
Blason de Kinshasa
v · d · m
abréviations : Kinshasa (Kin.), Kasa-Vubu (K.-V.), Lingwala (Ling.), Ngiri-Ngiri (Ng.-Ng.)


Les 24 communes de Kinshasa[modifier | modifier le code]

Ci dessous les 24 communes de Kinshasa classées par ordre alphabétique, et les chiffres de population, de superficie et de densité de population de l'Institut National de la Statistique de la RDC pour l'année 2004[1].

Le tableau comprend également le nombre d'électeurs et de sièges à élire chaque commune pour les élections de 2011, selon le décret promulgué par Joseph Kabila le 17 août 2011[2].

Nom
de la
commune
Superficie
(km²)
Population
en 2004
Densité de
population
(hab/km²)
Nombre
d'électeurs
(2011)
Sièges à
pourvoir
(2011)
Bandalungwa 6,82 202 341 29 669 93 917 1
Barumbu 4,72 150 319 31 847 84 113 1
Bumbu 5,30 329 234 62 120 100 776 1
Gombe 29,33 32 373 1 104 69 139 1
Kalamu 6,64 315 342 47 491 158 304 2
Kasa-Vubu 5,05 157 320 31 152 76 466 1
Kimbanseke 237,78 946 372 3 980 365 279 5
Kinshasa 2,87 164 857 57 441 81 620 1
Kintambo 2,72 106 772 39 254 66 136 1
Kisenso 16,60 386 151 23 262 123 491 2
Lemba 23,70 349 838 14 761 179 282 2
Limete 67,60 375 726 5 558 200 195 3
Lingwala 2,88 94 635 32 859 40 729 1
Makala 5,60 253 844 45 329 113 232 1
Maluku 7 948,80 179 648 23 81 254 1
Masina 69,93 485 167 6 938 277 228 4
Matete 4,88 268 781 55 078 142 312 2
Mont-Ngafula 358,92 261 004 727 152 560 2
Ndjili 11,40 442 138 38 784 159 371 2
Ngaba 4,00 180 650 45 163 83 249 1
Ngaliema 224,30 683 135 3 046 339 221 5
Ngiri-Ngiri 3,40 174 843 51 424 67 508 1
Nsele 898,79 140 929 157 81 310 1
Selembao 23,18 335 581 14 477 151 053 2
Ville-province 9 965,21 7 017 000 704 3 287 745 44

Source : Institut National de la Statistique (INS)


Quartiers et lieux-dits[modifier | modifier le code]

Les 24 communes de Kinshasa comptent plus de 300 quartiers, dont notamment :

Anciennes communes de Léopoldville[modifier | modifier le code]

Décrets des 26 mars et 10 mai 1957

Zone rurale de Léopoldville[modifier | modifier le code]

Zone urbaine de Léopoldville[modifier | modifier le code]

Communes de peuplement noir[modifier | modifier le code]

Communes de peuplement blanc[modifier | modifier le code]

Organisation précoloniale[modifier | modifier le code]

Tribus présentes sur le site de Kinshasa (pays de Mpumbu) fin du XIXe siècle :

  1. Livulu, dirigée par le grand Mukôo Ivuvu
  2. Lemba, du Mukôo Ngo-a-Mbana
  3. Nkomo, du Mukôo Muata
  4. Isangampio (Kimwenza) du Mukôo Nganzali Likuni
  5. Imbuu du Mukôo Ngangumu
  6. Muwana II (Makala) du Mukôo Itsui
  7. Lumeta (ou Limete) du Mukôo Nkaa-Baar
  8. Mpaa (Masina Kimbangu) du grand chef Mbumi
  9. Iyaba (Mikonga) du Mukôo Ngamiin
  10. Mikondo du Mukôo Munkee Itali
  11. Kingasani du Ndunu Ngabukoo
  12. Two Mviri Mikila (Kinkole) du grand chef Muabi
  13. Malueka du Mukôo Ngolomiso 1er
  14. Mangiala du grand chef Kimpe 1er
  15. Muwana 1er (Kasangulu)
  16. Mwana (Mbenseke Mfuti)

Première organisation coloniale[modifier | modifier le code]

Pays de Mpumbu[modifier | modifier le code]

Kinshasa urbain, ouest de la province.

Douze groupements :

  1. Ngimbi
  2. Lutendele
  3. Mbinza
  4. Mbankana
  5. Selembao
  6. Kingabwa
  7. Kimwenza
  8. Mbenseke-Mfuti
  9. Mikondo
  10. Mikonga
  11. Mvika Mikila
  12. Kimpoko.

Plateau des Bateke[modifier | modifier le code]

Kinshasa rural, est de la province
Neuf groupements rassemblés en chefferies :

  • chefferie de Mbankana
    • groupements de Mbankana, Mongata, Mwe et Yuo
  • chefferie des Bateke
    • groupements de Nguma, Kingankati, Bu, Ngama et Kikimi.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « http://www.dsrp-rdc.org/documents/Monographies_Provinciales/Monographie%20de%20la%20Province%20de%20Kinshasa.swf » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-30
  2. (fr) (en) « Joseph Kabila a promulgué la loi portant répartition des sièges… » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), La Référence Plus, 19 août 2011. Consulté le 29 mars 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]