Julien El Fares

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Julien El Fares
Image illustrative de l'article Julien El Fares
Julien El Fares lors des Quatre jours de Dunkerque 2011
Informations
Nom El Fares
Prénom Julien
Date de naissance 1er juin 1985 (1985-06-01) (28 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipe actuelle La Pomme Marseille 13
Spécialité grimpeur
Équipe amateur

Fin 2006
Fin 2007
AVC Aix-en-Provence
Cofidis (stagiaire)
Cofidis (stagiaire)
Équipe professionnelle
2008-2011
2012
2013
2014-
Cofidis
Team Type 1-Sanofi Aventis
Sojasun
La Pomme Marseille 13

Julien El Fares (né le 1er juin 1985 à Manosque) est un coureur cycliste français, membre de l'équipe La Pomme Marseille 13.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alors méconnu du grand public, il se révèle en 2009 en remportant la première étape du Tirreno-Adriatico 2009. Il s'impose à l'issue d'une longue échappée, battant au sprint Vladimir Duma[1],[2]. Il termine finalement 14e du classement général, après avoir été leader deux journées. Il gagne malgré tout le classement par points. Il remporte fin juillet le Tour de Wallonie, une course classée 2.HC. Il succède ainsi à Pascal Chanteur, dernier vainqueur français en 1990.

Le 13 février 2010, alors qu'il est échappé lors de la quatrième étape du Tour méditerranéen avec Dominique Cornu et Jonathan Thiré, l'étape est neutralisée à cause du risque de pluies verglaçantes. Le jury des commissaires décide de lui attribuer la victoire[3]. Il confirme la semaine suivante son bon début de saison en terminant à la troisième place du Tour du Haut-Var[4]. Lors du Tour de France en juillet, il figure dans un groupe de trois échappés lors de la 5e étape, repris à 4 km de l'arrivée. Il termine ce Tour à la 27e place du classement général et à la quatrième du classement des jeunes.

En 2012, El Farès rejoint l'équipe Type 1-Sanofi et termine 2e du Tour du Haut-Var. Il signe l'année suivante un contrat avec l'équipe Sojasun dirigée par Stéphane Heulot.

Style[modifier | modifier le code]

Julien El Farès se définit comme un véritable grimpeur, avec une prédilection pour les côtes courtes et raides de deux ou trois kilomètres[5].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « El Fares surprend les cadors du sprint », sur rtbf.be,‎ 11 mars 2009 (consulté le 12 mars 2009)
  2. « Cyclisme: Julien El Farès, un Français inattendu sur Tirreno », sur 01Men,‎ 11 mars 2009 (consulté le 12 mars 2009)
  3. (en) « Tour Méditerranéen stage neutralized due to weather », sur cyclingnews.com,‎ 13 février 2010 (consulté le 13 février 2010)
  4. (en) « February 21, Stage 2: Draguignan - Montauroux 200.7km », sur cyclingnews.com,‎ 21 février 2010 (consulté le 22 février 2010)
  5. (en) « Julien El Fares makes a change with Team Type 1 », sur cyclingnews.com,‎ 27 décembre 2011 (consulté le 19 janvier 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :