Jean Becquerel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Becquerel (homonymie).
Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Famille Becquerel.

[[Catégorie:Wikipédia:ébauche physicien]]

Jean Becquerel est un physicien français, né le à Paris 5e et mort le à Pornichet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Antoine-Henri Becquerel et le petit-fils de Edmond Becquerel et Jules Jamin.

Ancien élève du lycée Louis-le-Grand, il est ingénieur diplômé de l'École Polytechnique (Promotion X1897) ; il sort comme son père dans le Corps des Ponts et Chaussées, dont il deviendra ingénieur général.

En 1909, il succède à son père à la chaire de physique appliquée aux sciences naturelles du Muséum national d'histoire naturelle.

Ses travaux de recherche concernent les propriétés optiques et magnétiques des cristaux et notamment la polarisation rotatoire paramagnétique. Il a aussi travaillé sur la théorie de la relativité.

Il est professeur de physique à l'École polytechnique, de 1919 à 1924, et y professe le premier cours où apparaît la théorie de la relativité.

Il est élu à l'Académie des sciences en 1946.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Principe de Relativité et Théorie de la Gravitation, Cours donnés en 1921 et 1922 à l'École Polytechnique et au Muséum d'Histoire Naturelle à Paris, Gauthier-Villars, 1922

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]