James Henry Greathead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

James Henry Greathead

alt=Description de l'image James Henry Greathead.png.
Naissance 6 août 1844
Grahamstown, Afrique du Sud
Décès 21 octobre 1896 (à 52 ans)
Streatham, Londres
Domicile Barnes, au sud-ouest de Londres, 3 St Mary's Grove
Nationalité Anglais
Institutions Élu au conseil des l'Institution of Civil Engineers, 1884
Diplôme Westbourne Collegiate School (en)
Renommé pour plans du Tower Subway

James Henry Greathead, (6 août 1844 à Grahamstown, Afrique du Sud - 21 octobre 1896 à Londres (Royaume-Uni)[1] était un ingénieur renommé pour ses travaux sur le métro de Londres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Greathead est né à Grahamstown en Afrique du Sud[2] ; d'origine anglaise, le grand-père de Greathead avait émigré en Afrique du Sud en 1820.

Il a fait ses études à Saint Andrew's College (en) à Grahamstown, et au Collège diocésain, école privée, au Cap, et a terminé ses études en Angleterre entre 1859[2] et 1863 à la Westbourne Collegiate School (en), Westbourne Grove (en).

Il est retourné brièvement à l'Afrique du Sud avant de finalement s'établir à Londres en 1864 pour faire un stage de trois ans durant sous les ordre de l'ingénieur Peter W. Barlow[2]. Il a été un certain temps (vers 1867) ingénieur conseil sur le chemin de fer entre Bedford et de Londres (en collaboration avec le frère de Barlow, William Henry Barlow).

Tunneling[modifier | modifier le code]

Peu après 1869, il rejoint Barlow. Ensemble ils ont commencé à travailler sur les plans du Tower Subway, le deuxième et dernier tunnel à être conduit sous la Tamise, au centre de Londres. Barlow était l'ingénieur responsable du tunnel et Greathead de la navette.

Le bouclier de tunneling pour percer le Tower Subway, conçu par Greathead, a été inspiré par les idées de Barlow sur un bouclier circulaire de tunneling qu'il avait breveté en 1864 et 1868. Le bouclier a été nommé le bouclier Barlow-Greathead et se composait d'un cylindre de fer de 7 pieds 3 pouces (2,2 m) de diamètre mu par des vérins à vis. En service, le bouclier était avancé au fur et à mesure de l'excavation, tandis que derrière un revêtement, fait de segments en fonte fabriqués sur place, était placé ce qui constituait un important progrès[3].

Greathead a breveté un grand nombre de ses améliorations, y compris le recours à de l'air comprimé et de l'utilisation de vérins hydrauliques, qui sont maintenant utilisés communément dans le percement de tunnels.

Greathead a été ingénieur en chef de la City & South London Railway[2] (qui fait maintenant partie de la Northern Line, créée en 1890), et, peu de temps avant sa mort, il a commencé à travailler sur la Central Line (ouverte en 1900) avec Sir Benjamin Baker. Il a également été consultant en ce qui concerne la construction du Tunnel de Blackwall (en) et pour la Waterloo & City Line, tous deux ne furent achevés qu'après sa mort.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Statue de James Henry Greathead à Cornhill, Londres
  • Une plaque marque son domicile à Barnes, au sud-ouest de Londres, 3 St Mary's Grove, où il a vécu entre 1885 et 1889.
  • En janvier 1994, une statue a été érigée à l'extérieur de la station de métro Bank à côté du Royal Exchange dans la City de Londres. Elle a été inaugurée par le Lord maire de Londres et est placée sur un socle qui cache un puits de ventilation du métro. Alors que la station Bank était en cours de rénovation, une section du bouclier Barlow-Greathead a été découvert dans un conduit entre le métro et le Waterloo & City line. La section a été peinte en rouge et une plaque de laiton érigée comme hommage à la mémoire de ses réalisations.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Oliver Green, The Moving Metropolis: A History of London's Transport Since 1800, Londres, :en:Laurence King Publishing,‎ 2003, poche (ISBN 978-1-85669-326-4), p. 96
  2. a, b, c et d (en) Wallace, Sir Donald Mackenzie, Arthur T. Hadley, & Hugh Chisholm (Chief editors), The New Volumes of the Encyclopaedia Britannica, vol. Volume V, forming volume XXIX of the complete work, New York, The Encyclopaedia Britannica Company,‎ 1902, 10e éd. (lire en ligne), « Greathead, James Henry », p. 90 Full text at Internet Archive (archive.org)
  3. Graham West 2005, p. pp. 116-118

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]