Épisodes du Prisonnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente le guide des épisodes de la série télévisée Le Prisonnier.

Distribution[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Personnages du Prisonnier.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : L'Arrivée[modifier | modifier le code]

Titre original
Arrival
Première diffusion
Scénario
George Markstein et David Tomblin
Réalisation
Don Chaffey
Invités
  • Virginia Maskell (la femme)
  • Guy Doleman (numéro 2)
  • Paul Eddington (Cobb)
  • George Baker (le nouveau numéro 2)
  • Barbara Yu Ling (chauffeur de taxi)
  • Stephanie Randall (domestique)
  • Jack Allen (médecin)
  • Fabia Drake (assistante sociale)
  • Denis Shaw (commerçant)
  • Oliver MacGreevy (jardinier / électronicien)
  • Frederick Piper (amiral en retraite)
  • Patsy Smart (serveuse)
  • Christopher Benjamin (directeur du bureau de placement)
  • David Garfield (médecin de l'hôpital)
  • Peter Brace (1er gardien)
  • Keith Peacock (2e gardien)
Résumé
Un agent secret démissionne de ses fonctions. Chez lui, alors qu'il prépare ses valises, il est gazé et se réveille dans un étrange village... il découvre qu'il est désormais nommé numéro 6. Rapidement, il va être présenté au dirigeant du village, le numéro 2, qui occupe un siège sphérique dans une salle de contrôle.
  • Particularité :

On y fait la connaissance d'un personnage secondaire, le numéro 66, un ex-amiral, joueur d'échecs invétéré.

Épisode 2 : Le Carillon de Big Ben[modifier | modifier le code]

Titre original
The Chimes of Big Ben
Première diffusion
Scénario
Vincent Tilsley
Réalisation
Don Chaffey
Invités
  • Leo McKern (numéro 2)
  • Nadia Gray (Nadia Rokovsky
  • numéro 8)
  • Finlay Currie (général)
  • Richard Wattis (Fotheringay)
  • Kevin Stoney (colonel J.)
  • Christopher Benjamin (assistant du numéro 2)
  • David Arlen (Karel)
  • Hilda Barry (numéro 38)
  • Jack Le White (premier juge)
  • John Maxim (deuxième juge)
  • Lucy Griffiths (troisième juge)
Résumé
Numéro 6 s'allie à sa nouvelle voisine « N° 8 » pour fuir, de nuit par la mer... leur lieu de détention est censé être en Lituanie. Après une utilisation de plusieurs moyens de transports, ils se retrouvent prétendument à Londres, en fait toujours au village...
Commentaires
Il existe une pré-version de cet épisode en VOst dont la musique est différente ainsi que certaines scènes.

Épisode 3 : A, B et C[modifier | modifier le code]

Titre original
A, B & C
Première diffusion
Scénario
Anthony Skene
Réalisation
Pat Jackson
Invités
  • Katherine Kath (Engadine)
  • Sheila Allen (numéro 14)
  • Colin Gordon (numéro 2)
  • Peter Bowles ('A')
  • Georgina Cookson (femme blonde)
  • Annette Carell ('B')
  • Lucille Soong (fleuriste)
  • Bettina Le Beau (domestique)
  • Terry Yorke (homme de main)
  • Peter Brayham (homme de main)
  • Bill Cummings (acolyte)
Résumé
Numéro 6 est drogué par le Numéro 14 et ses rêves sont manipulés et projetés sur un écran afin de permettre au Numéro 2 de connaître les véritables raisons de sa démission. Numéro 2 pense que Numéro 6 a trahi son gouvernement et il veut savoir au profit de qui. Trois suspects sont possibles, A, B et C.
  • Épisode alternatif :

À la suite d'une erreur d'envoi d'un exemplaire de travail de l'épisode à Toronto à l'époque, comportant un montage différent, on peut en savoir plus sur la symbolique du Grand-bi : en effet, dans le générique final, la petite roue se révèle être la terre et la grande le système solaire, symbolisant un rapport macrocosme-microcosme..

Épisode 4 : Liberté pour tous[modifier | modifier le code]

Exemple de pyramide surmontée d'un œil de la providence, ici le logo du Information Awareness Office.
Titre original
Free for All
Première diffusion
Scénario
Paddy Fitz (pseudonyme de Patrick McGoohan)
Réalisation
Patrick McGoohan
Invités
  • Eric Portman (numéro 2)
  • Rachel Herbert (numéro 58)
  • George Benson (directeur du bureau de placement)
  • Harold Berens (journaliste)
  • John Cazabon (homme dans la grotte)
  • Dene Cooper (photographe)
  • Kenneth Benda (superviseur)
  • Holly Doone (serveuse)
  • Peter Brace (premier mécanicien)
  • Alf Joint (deuxième mécanicien)
Résumé
Il faut élire un nouveau Numéro 2 et le Numéro 2 actuel incite Numéro 6 à se présenter.
  • Particularités :

Pour la première fois on peut voir la salle du conseil, réapparaissant dans l'épisode 6, Le Général ainsi que dans le 12ème J'ai changé d'avis. Elle est surplombée d'une pyramide en 2 dimensions, surmontée d'un Œil de la Providence..

Épisode 5 : Double personnalité[modifier | modifier le code]

Titre original
The Schizoid Man
Première diffusion
Scénario
Terence Feely
Réalisation
Pat Jackson
Invités
  • Jane Merrow (Alison / numéro 24)
  • Anton Rodgers (numéro 2)
  • Earl Cameron (superviseur)
  • Gay Cameron (numéro 36)
  • David Nettheim (médecin)
  • Pat Keen (infirmière)
  • Gerry Crampton (1er gardien)
  • Dinny Powell (2e gardien)
Résumé
Après avoir subi un nouveau lavage de cerveau, numéro 6 devient N° 12 et doit faire parler le N° 6....

Épisode 6 : Le Général[modifier | modifier le code]

Titre original
The General
Première diffusion
Scénario
Joshua Adam (pseudonyme de Lewis Greifer)
Réalisation
Peter Graham Scott
Invités
  • Colin Gordon (numéro 2)
  • John Castle (numéro 12)
  • Peter Howell (professeur)
  • Al Mancini (présentateur)
  • Betty McDowall (femme du professeur)
  • Conrad Phillips (médecin)
  • Michael Miller (conducteur)
  • Keith Pyott (serveuse)
  • Ian Fleming (client du café et premier homme au chapeau haut de forme)
  • Norman Mitchell (mécanicien)
  • Peter Bourne (projectionniste)
  • George Leech (1er garde)
  • Jack Cooper (2e garde)
Résumé
Le Village se convertit à un nouveau mode d'enseignement : l'enseignement accéléré, dispensé par « le professeur », et encouragé par un mystérieux « Général ». Cette méthode permettrait d'assimiler en 3 minutes l'équivalent de trois ans d'enseignement classique, avec un taux de fiabilité de 100 %. Il suffit pour cela aux habitants de regarder la télé pour apprendre instantanément les cours. Il est révélé que d'importantes installations souterraines se trouvent dans le village.

Patrick McGoohan a expliqué son intention concernant cet épisode : mettre le doigt sur le lavage de cerveau que représentait la publicité télévisée[1].

Épisode 7 : Le Retour[modifier | modifier le code]

Titre original
Many Happy Returns
Première diffusion
Scénario
Anthony Skene
Réalisation
Joseph Serf (pseudonyme de Patrick McGoohan)
Invités
  • Donald Sinden (le colonel)
  • Patrick Cargill (Thorpe)
  • Georgina Cookson (Mme Butterworth)
  • Brian Worth (colonel de l'armée de l'air)
  • Richard Caldicot (commandant)
  • Dennis Chinnery (Gunther)
  • Jon Laurimore (Ernst)
  • Nike Arrighi (gitane)
  • Grace Arnold (domestique)
  • Larry Taylor (gitan)
Résumé
Numéro 6 se réveille dans le Village totalement désert. Il prend des photos du Village et embarque sur un radeau de fortune. Périlleux voyage, rencontre de contrebandiers, la terre ferme se rapproche… Il finit par aborder la Grande-Bretagne. Regagnant son ancien domicile de Londres, il découvre qu'il y a une nouvelle locataire... et qu'elle pilote sa Lotus Seven!!

Épisode 8 : Danse de mort[modifier | modifier le code]

Titre original
Dance of the Dead
Première diffusion
Scénario
Anthony Skene
Réalisation
Don Chaffey
Invités
  • Mary Morris (numéro 2)
  • Duncan Macrae (médecin / Napoléon Bonaparte)
  • Norma West (jeune fille)
  • Aubrey Morris (crieur public / empereur romain)
  • Bee Duffell (psychiatre)
  • Camilla Hasse (superviseur de jour)
  • Alan White (Dutton)
  • Michael Nightingale (superviseur de nuit)
  • Patsy Smart (domestique de nuit)
  • Denise Buckley (domestique)
  • George Merritt (facteur)
  • John Frawley (fleuriste)
  • Lucy Griffiths (femme dans le couloir)
Résumé
Un carnaval au Village, tous les habitants se déguisent. Numéro 6 reçoit une invitation pour la fête... qui finit par se transformer en son procès. Au cours de l'épisode, il y retrouve Roland Walter Dutton, une de ses connaissances des services secrets, en N°42..

Épisode 9 : Échec et mat[modifier | modifier le code]

Titre original
Checkmate
Première diffusion
Scénario
Gerald Kelsey
Réalisation
Don Chaffey
Invités
  • Ronald Radd (la tour)
  • Patricia Jessel (1re psychiatre)
  • Peter Wyngarde (numéro 2)
  • Rosalie Crutchley (la reine)
  • George Coulouris (homme à la canne)
  • Bee Duffell (2e psychiatre)
  • Basil Dignam (superviseur)
  • Michael Danvers-Walker (peintre)
  • Denis Shaw (commerçant)
  • Victor Platt (assistant superviseur)
  • Shivaun O'Casey (infirmière)
  • Geoffrey Reed (capitaine)
  • Terence Donovan (marin)
  • Joe Dunne (1er garde)
  • Romo Gorrara (2e garde)
Résumé
Numéro 6 participe à un jeu d'échecs où les pions sont les habitants du Village. La reine fait part au prisonnier de sa volonté de l'aider à s'enfuir... Celui-ci essaie de son côté de recruter des partisans en essayant de distinguer les gardiens des prisonniers parmi les habitants du Village en fonction de leur degré de soumission ou d'autorité..

Épisode 10 : Le Marteau et l'Enclume[modifier | modifier le code]

Titre original
Hammer Into Anvil
Première diffusion
Scénario
Roger Woodis
Réalisation
Pat Jackson
Invités
  • Patrick Cargill (numéro 2)
  • Victor Maddern (chef d'orchestre)
  • Basil Hoskins (numéro 14)
  • Norman Scace (psychiatre)
  • Derek Aylward (nouveau superviseur)
  • Hilary Heath (numéro 73)
  • Arthur Gross (opérateur de la salle de contrôle)
  • Victor Woolf (commerçant)
  • Michael Segal (technicien de laboratoire)
  • Margo Andrew (vendeuse)
  • Susan Sheers (experte en code secret)
  • Jack Cooper (1er garde)
  • Fred Haggerty (2e garde)
  • Eddie Powell (3e garde)
  • George Leech (4e garde)
Résumé
Numéro 6 se fait passer pour un employé du N° 1 pour espionner le N° 2. Il arrive peu à peu à développer une subversion contre l'autorité du Village en retournant ses méthodes d'intox contre elle.
Commentaires
Le titre est une référence à Goethe, qui écrivit Du musst Amboss oder Hammer sein..

Épisode 11 : L'Enterrement[modifier | modifier le code]

Titre original
It's Your Funeral
Première diffusion
Scénario
Michael Cramoy
Réalisation
Robert Asher
Invités
  • Derren Nesbitt (nouveau numéro 2)
  • Annette Andre (fille de l'horloger)
  • Mark Eden (numéro 100)
  • Andre Van Gyseghem (numéro 2)
  • Martin Miller (horloger / numéro 54)
  • Wanda Ventham (technicien à l'ordinateur)
  • Mark Burns (assistant du numéro 2)
  • Charles Lloyd Pack (artiste)
  • Grace Arnold (numéro 36)
  • Arthur White (marchand)
  • Michael Bilton (conseiller)
  • Gerry Crampton (adversaire au Kosho)
Résumé
Une tentative d'assassinat contre le no 2 serait en cours selon no 50, jeune femme qui demande l'aide du numéro 6. Ces propos provenant de personnes considérées comme des « brouilleurs », soit des mythomanes, n'est pas prise au sérieux par les autorités du Village..

Épisode 12 : J'ai changé d'avis[modifier | modifier le code]

Titre original
A Change of Mind
Première diffusion
Scénario
Robert Parkes
Réalisation
Joseph Serf (pseudonyme de Patrick McGoohan)
Invités
  • Angela Browne (numéro 86)
  • John Sharp (numéro 2)
  • George Pravda (médecin)
  • Kathleen Breck (numéro 42)
  • Thomas Heathcote (lobotomisé)
  • Bartlett Mullins (président du comité)
  • Michael Miller (numéro 93)
  • Joseph Cuby (1er membre du groupe social)
  • Michael Chow (2e membre du groupe social)
  • June Ellis (numéro 48)
  • John Hamblin (1er attaquant)
  • Michael Billington (2e attaquant)
Résumé
Numéro 6 doit passer devant un comité qui jugera son manque d'intégration au Village. Il s'y présente mais fait de la résistance. En retour il subit un ostracisme de la population, qui ne fait qu'empirer quand il est qualifié officiellement d'individualiste.

À noter qu'une petite erreur s'est glissée dans le tournage : on voit à un certain moment une berline blanche passer au loin dans une rue du village. Sans doute une rue qui n'avait pas été bloquée et qui n'était pas supposée apparaître..

Épisode 13 : L'Impossible Pardon[modifier | modifier le code]

Titre original
Do Not Forsake Me, Oh My Darling
Première diffusion
Scénario
Vincent Tilsley
Réalisation
Pat Jackson
Invités
  • Zena Walker (Janet)
  • Clifford Evans (numéro 2)
  • Nigel Stock (le colonel / numéro 6 / Seltzman)
  • Hugo Schuster (Seltzman / le colonel)
  • John Wentworth (Sir Charles)
  • James Bree (Villiers)
  • Lloyd Lamble (Stapleton)
  • Patrick Jordan (Danvers)
  • Lockwood West (responsable du magasin d'appareils photo)
  • Fredric Abbott (Potter)
  • Gertan Klauber (serveur)
  • Henry B. Longhurst (vieux client)
  • Michael Danvers-Walker (1er homme)
  • John Nolan (jeune client)
Résumé
Le professeur Jacob Saltzman a inventé un appareil de transfert d'esprit entre deux personnes. Un certain Colonel arrive au Village. Numéro 6 et le Colonel échangent leurs esprits...
  • Particularité :

Une partie de l'histoire se déroule dans le village de Kandersfeld, en Autriche. Le professeur Saltzman a conservé une lettre que lui a adressée numéro 6 alors qu'il habitait en Ecosse. L'adresse comporte la rue « Portmeirion Road », qui est le nom du village où est tournée la série..

Épisode 14 : Musique douce [modifier | modifier le code]

Titre original
Living in Harmony
Première diffusion
Scénario
David Tomblin et Ian Rakoff
Réalisation
David Tomblin
Invités
  • Alexis Kanner (l'enfant)
  • David Bauer (le juge / numéro 2)
  • Valerie French (Kathy)
  • Gordon Tanner (doyen de la ville)
  • Gordon Sterne (spectateur)
  • Michael Balfour (Will)
  • Larry Taylor (Sam)
  • Monti DeLyle (dignitaire)
  • Douglas Jones (vendeur de chevaux)
  • Bill Nick (1er tireur)
  • Leslie Crawford (2e tireur)
  • Frank Maher (3e tireur)
  • Max Faulkner (1er cavalier)
  • Bill Cummings (2e cavalier)
  • Eddie Eddon (3e cavalier)
Résumé
Situé dans un village typique du Far West nommé Harmony, numéro 6 est shérif des lieux. Il rend son insigne et quitte la ville... On l'y ramène de force... Ce nouveau village est sous le contrôle d'un juge... Mais tout ce que vit numéro 6 dans cette nouvelle situation est-il réel??

Épisode 15 : La Mort en marche[modifier | modifier le code]

Titre original
The Girl Who Was Death
Première diffusion
Scénario
Terence Feely
Réalisation
David Tomblin
Invités
  • Kenneth Griffith (Schnipps / numéro 2)
  • Justine Lord (Sonia)
  • Christopher Benjamin (Potter)
  • Michael Brennan (Karminski-le-tueur)
  • Harold Berens (arbitre)
  • Sheena Marshe (serveuse au bar)
  • Max Faulkner (Napoleon écossais)
  • John Rees (Napoleon gallois)
  • Joe Gladwin (Napoleon irlandais)
  • John Drake (lanceur de balles)
  • Gaynor Steward (petite fille)
  • Graham Steward (1er petit garçon)
  • Stephen Howe (2e petit garçon)
Résumé
Numéro 6 enquête sur le Dr Schnipps, savant fou déguisé en Napoléon qui veut détruire Londres au moyen d'un missile avec l'aide de sa fille.....

Épisode 16 : Il était une fois[modifier | modifier le code]

Titre original
Once Upon a Time
Première diffusion
Scénario
Archibald Schwarz (pseudonyme de Patrick McGoohan)
Réalisation
Patrick McGoohan
Invités
  • Leo McKern (numéro 2)
  • John Cazabon (l'homme au parapluie)
  • John Maxim (numéro 86 — scènes supprimées)
Résumé
N° 2 décide de faire subir le « degré absolu » au numéro 6. Une guerre psychologique s'engage... Numéro 6 est conduit dans la « chambre d'embryon » pour y subir une régression psychiatrique. La méthode utilisée, fort dangereuse, est susceptible d'entraîner la mort de N°2 ou de N°6....

Épisode 17 : Le Dénouement[modifier | modifier le code]

Costume de juge britannique tel qu'en porte le personnage du juge dans l'épisode 17
Scène finale du Prisonnier, l'ex-numéro 2 regagne le Palais de Westminster.
Titre original
Fall Out
Première diffusion
Scénario
Patrick McGoohan
Réalisation
Patrick McGoohan
Invités
  • Leo McKern (numéro 2)
  • Kenneth Griffith (le président)
  • Alexis Kanner (numéro 48)
  • Michael Miller (le délégué)
Résumé
À la suite de la demande du numéro 6, le surperviseur l'emmène voir le numéro 1, accompagnés du majordome nain. Une première salle révèle un mannequin avec un masque aux traits du numéro 6, portant un costume de ville à sa taille, qu'il enfile.

Suit un couloir avec juke-box passant All you need is love des Beatles. Il découvre une étrange assemblée représentant tout l'éventail de l'échiquier politique démocratique sous une robe blanche et un masque bicolore noir/blanc mi-triste, mi-souriant, rappelant ceux de la commedia dell'arte. Parmi les factions idéologiques représentées, on peut citer les tenants de l'État providence (Welfare state), les pacifistes, les activistes puis des représentants de valeurs ou d'actes comme l'identification, la sécurité, les défecteurs, l'éducation, la thérapie, les réactionnaires, les nationalistes, également les jeunistes (youngsters), le divertissement, la récréation, les anarchistes, les personnes âgées.

Des gardes en armes sont disposés dans la salle. Les deux personnages familiers de la salle de contrôle du superviseur en rotation chacun à l'extrémité d'une tige se retrouvent ici mais n'ont pas d'outillage apparenté à une caméra de surveillance mais bien une mitrailleuse chacun. Il semble que la force persuasive ait fait place à une force plus brute. Ils gardent également l'accès par puits au repaire du numéro 1 ainsi qu'aux cellules Orbit, où sont enfermés les numéro 2 et 48.

L'assemblée juge deux personnes, le numéro 48 (apparu dans l'épisode Musique douce sous le numéro 8) et le précédent numéro 2, sous le regard du numéro 6, que l'on a assis sur un trône. L'ordinateur géant de la salle arbore un numéro 1 peint en rouge vif, il dispose d'un œil-caméra semblable à celui se trouvant dans la salle habituelle du numéro 2. Lors de son procès, le numéro 2 fixe l'œil de la caméra, ce que le règlement interdit, et lui dit « qui que vous soyez, quoi que vous soyez, (...) vous ne m'hypnotisez plus, c'est trop tard ». La machine se met alors à chauffer et le juge fait évacuer le numéro 2. À la fin du Village, étant couplé avec une fusée, il décolle vers le ciel.

Le juge qui mène le procès, vêtu comme dans une cour de justice britannique, prononce l'éloge du numéro 6 et lui indique qu'il peut à son choix retrouver la liberté ou devenir leur nouveau chef, car il est le seul à avoir surmonté sans dommages toutes les épreuves. Un discours lui est demandé, mais est interrompu systématiquement à chaque prise de parole par les bravos de la salle masquée et encapuchonnée, ce qui semble pour la première fois déstabiliser réellement le héros. L'audience, d'allure peu sérieuse, entonne même la chanson Dem Bones. Le « numéro 1 », lui, est alors présenté dans une autre salle, en fait la salle de contrôle de la fusée, où se trouvent plusieurs globes terrestres. Il porte la même robe à capuche blanche et le même masque grimaçant noir/blanc que les autres mais arbore un gros « numéro 1 » cerclé sur sa robe blanche. Numéro 6 lui arrache son masque grimaçant, derrière se trouve un masque de gorille, puis le propre visage de numéro 6 apparaìt. Le numéro 1 s'enfuit alors sans un mot d'explication.

L'ex-numéro 6[2] s'allie alors avec le numéro 2, le numéro 48 et le majordome nain : ensemble, ils assomment des gardes, prennent leur armes, attaquent la salle principale et remportent la victoire. Ils regagnent alors dans un esprit bon enfant - qui surprend un automobiliste - Londres, où se séparent leurs chemins. Le majordome reste cependant en compagnie du héros. Numéro 2 regagne le Palais de Westminster où, peut-être, il occupe une fonction politique (il est en effet salué par le garde, et entre par la porte des membres du Parlement). Le nain majordome entre finalement dans la maison du n°6 et la porte s'ouvre de la même manière que celles du « village ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Le Prisonnier.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Their souls have been brainwashed out of them. Watching too many commercials is what happened to them"., Patrick McGoohan, interview par W. Troyer, 1977. Cette interview se trouvait sur Cult TV : The Home of Classic Television (www.cultv.co.uk/mcgoohan.htm) et la phrase reprise dans Reading between designs : the generation of meaning in "The Avengers", "The Prisoner", and "Doctor Who", 2003, ISBN 0-292-70926-9, page 97
  2. He must not be referred anymore as number 6, nor as a number of any kind, a rappelé fermement le juge