Personnages du Prisonnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article présente les personnages de la série télévisée Le Prisonnier de 1967. Ils ont été créés par George Markstein et Patrick McGoohan ; leur particularité pour certains est de ne pas avoir de nom, mais d'être identifiés uniquement par un numéro ou une fonction.

Les relations entre le héros de la série (le fameux Numéro 6 interprété par Patrick McGoohan), et les autres personnages, s'articulent dans et autour du « Village », prison secrète très particulière, à objectifs multiples, qui utilise diverses techniques de manipulation et de persuasion, par la force, par voie chimique, psychologique, ou pression sociologique,

Pour l'article sur la série et le guide des épisodes, voir :

Articles détaillés : Le Prisonnier et Épisodes du Prisonnier.

Catégorisation des personnages[modifier | modifier le code]

Y compris le héros, ils peuvent être classés en trois catégories principales :

Les prisonniers du village[modifier | modifier le code]

La plupart du temps, ils sont identifiés uniquement par leur numéro, sauf dans de rare cas (exemple : Cobb, l'ancien collègue espion du personnage principal, du temps où il était en activité).

Ils sont en général d'anciens agents secrets, ou des personnes dépositaires de connaissances présentant un intérêt stratégique.

Le numéro 6 fait partie des prisonniers. Il doit se méfier des autres car ce sont des prisonniers a priori : certains sont en fait des employés du village, chargés de le surveiller et le manipuler. D'autres sont d'authentiques prisonniers, alliés potentiels, mais aussi influençables par l'organisation sophistiquée du village et donc peu fiables.

Les gardiens du village[modifier | modifier le code]

Les geôliers[modifier | modifier le code]

Les employés de l'organisation secrète à l'origine de la création du village, sont parfaitement intégrés et camouflés au sein de la communauté artificielle du village. Le Numéro 6 passe son temps à tenter de les repérer par leur comportement, inconsciemment arrogant. Ils sont également nommés par numéro. Numéro 6 est parvenu à en avoir certains comme alliés.

L'autorité du village[modifier | modifier le code]

Ils se présentent officiellement comme les responsables de cette prison et revendiquent leur objectif. C'est le cas de tous les numéro 2 successifs. Les épisodes 11 et 17 laissent entendre que les numéro 2 (donc probablement les autres gardiens) sont des prisonniers qui s'ignorent. Certains responsables et employés du village sont des personnages récurrents mais ils ne sont jamais nommés, ni par leur nom ni par numéro, on ne les identifie que par leur fonction ; par exemple le maître d'hôtel.

Les personnages rencontrés en dehors du village[modifier | modifier le code]

Personnages très divers, ils relèvent aussi de plusieurs catégories :

  • de simples quidams
  • des personnes banales apparemment rencontrées par hasard mais en fait des employé(e)s de l'organisation secrète à l'origine de la création du Village
  • des anciens collègues du héros (ancien agent secret)
  • des anciens collègues et responsables du héros, mais en fait des agents doubles

Distribution[modifier | modifier le code]

Portmeirion - Le dôme vert. Dans la série, c'est la résidence du n°2.

Liste alphabétique des acteurs crédités dans la série[1][modifier | modifier le code]

(Cette liste n'inclut pas les acteurs interprétant les Numéro 2 ; voir plus bas)

Personnages du Village[modifier | modifier le code]

Le maître d'hôtel[modifier | modifier le code]

  • Statut : gardien ; Nom : Inconnu ; Personnage récurrent : oui
  • Interprète : Angelo Muscat

Personnage muet mesurant 1,30 m, sans nom ni numéro, il est le serviteur de tous les Numéro 2 successifs. C'est, avec le Numéro 6, un personnage récurrent au fil des différents épisodes. À la fin de la série, il accompagne le numéro 6 enfin libéré.

Numéro 1[modifier | modifier le code]

Qui est le Numéro 1 ? Son identité, comme son existence même, restent indéterminées.

Portmeirion - La place centrale.
Portmeirion - À droite de l'arche, la maison du Numéro 6, que l'on voit depuis la place centrale.

Le Numéro 6 suppose toujours que quelqu’un nommé Numéro 1 est responsable du Village, mais seulement à deux reprises dans la série, quelqu’un des autorités du Village reconnaît directement l’existence du Numéro 1.

  • À la fin du 13e épisode L'Impossible Pardon, le Colonel implore le Numéro 2 : « Vous devez contacter le Numéro 1 et lui dire que j’ai fait mon devoir »
    Il n’est pas clairement établi si le Colonel suppose juste que le supérieur du Numéro 2 est le Numéro 1 ou s’il a déjà rencontré le Numéro 1. Le Colonel n’est certainement pas un membre de la hiérarchie du Village et n’a pas de numéro. L'incapacité du Numéro 6 à interpréter cette phrase a certainement un sens précis.[réf. nécessaire]
  • Dans l’épisode final, le Numéro 1 apparaît comme une personne masquée et encapuchonnée. La fin très attendue par les spectateurs réserve une surprise difficile à interpréter lorsque finalement le masque tombe : lorsque son masque lui est retiré, il porte un masque de singe, mais quand ce masque lui est ôté, le visage du Numéro 6 est révélé. Il grimpe alors à une échelle et ferme une trappe derrière lui, en riant comme un fou.
  • Aucune affirmation claire et directe concernant le Numéro 1 n’est jamais clairement interprétable. Même quand c’est le sujet de discussion dans la série :
    • avec le Numéro 2 dans le 2e épisode: Le Carillon de Big Ben qui déclare : « cela n’a pas d’importance de savoir qui est le Numéro 1 ».
    • encore avec le Numéro 2 dans le 4e épisode : Liberté pour tous, quand le prisonnier et le Numéro 2 discutent des conséquences d’être élu Numéro 2, le vieil homme déclare : « le Numéro 1 ne sera plus un mystère pour vous, si vous comprenez ce que je veux dire ».

Les deux formulations pourraient s’accorder sur l’existence d’un véritable Numéro 1, ou simplement faire référence au désir du Numéro 6 de rencontrer le Numéro 1. Il est aussi possible que le Numéro 1 ne soit pas humain, comme Le Général. Dans leurs fonctions officielles, le Numéro 2 et les autorités du Village évitent même d’appeler le Numéro 1 par son titre. Certains ont interprété cela comme une indication qu’il n’y avait en fait aucun Numéro 1, dans le sens d’une personne, tout comme le non-existant Big Brother dans 1984 d’Orwell. Il est évident, cependant, que quelqu’un donne certainement des ordres directs aux Numéro 2, parce que dans plusieurs épisodes, les Numéro 2 apparaissent intimidés au téléphone par une personne à qui ils s’adressent seulement par « Monsieur ».

Selon le cocréateur George Markstein, « Numéro 1 est le vilain aux commandes ».

Le Numéro 1 pourrait aussi être à la fois le téléspectateur et le double du Numéro 6 (l'un est le côté pile et l'autre le côté face). Dans une interview pour la télévision conduite par Mike Smith dans les années 1970, Patrick McGoohan déclara :

« La raison pour laquelle c'était déroutant, et décevant pour les spectateurs, je pense, était qu'ils attendaient une fin similaire à celle d'un James Bond, avec un homme mystérieux, un grand chef ou ce genre de chose qu'on trouve dans ces films ; et bien sûr ce n'était pas du tout l'intention. L'objet était le plus grand mal dans l'être humain, l'essence humaine ; et c'est nous-mêmes, car en chacun de nous la plus dangereuse chose terrestre, c'est ce qui est en nous. Et c'est pour ça que j'ai fait le n°1 : soi-même, une image de soi-même qu'il essaye de battre[2]. »

À cet égard on peut interpréter des indices : l'ancien logement du héros à Londres porte le numéro 1, et dans le générique, à la question "qui est le numéro 1 ?", la réponse du numéro 2 peut certes s'interpréter comme une non-réponse "vous êtes le numéro 6", mais aussi, en anglais, comme "vous, numéro 6" (- "You are, No. 6.")

Town hall at Portmeirion.jpg Les acteurs interprétant un Numéro 2

Numéro 2[modifier | modifier le code]

  • Statut : gardien, Nom : inconnu ; Personnage récurrent : oui
Article détaillé : Numéro deux (Le Prisonnier).

Autorité (visible) suprême du Village. Mandatés par une organisation secrète pour gérer la prison du village, et en l'occurrence obtenir la coopération du Numéro 6, prisonnier de première importance à leurs yeux. L'objectif premier des numéro 2 est d'extorquer des renseignements au numéro 6, notamment l'explication de la démission de ce dernier.

L'objectif final de l'opération étant d'obtenir également la conversion du prisonnier à leur cause, elle impose aux numéros 2 un recours modéré à la force et privilégier des techniques sophistiquées d'interrogatoire, en recourant à la manipulation mentale, le lavage de cerveau.

Les numéro 2 étaient tour à tour des personnages parfois autoritaires (Anton Rogers, George Baker), parfois faussement avenant (Guy Doleman et Leo McKern), toujours manipulateurs. Ils étaient remplacés et interprétés par un(e) comédien(ne) différent(e) à chaque épisode ; le personnage pouvait avoir même un successeur au cours d'un même épisode (Ex : L'arrivée).

Toutefois, certains acteurs tiennent le rôle du Numéro 2 à plusieurs reprises :

Trois femmes tiennent ce rôle (pour les deux dernières, leur identité en tant que Numéro 2 n'est révélée qu'en toute fin d'épisode) :

Numéro 6[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Numéro 6.

C'est le héros de la série : il exerce une fonction hautement confidentielle et détient des informations présentant un intérêt stratégique pour un camp "adverse", donc par définition très "sensibles" du point de vue de son propre employeur. Démissionnaire, il est classé dans la catégorie "retraité" par un système de classement par ordinateur. Chez lui, il a été gazé, kidnappé, et se retrouve prisonnier dans ce qui semble, a priori, être une île accueillante, appelé « Le Village », mais qui se révèle être une prison particulière, conçu comme une copie de la société, disposant d'un conseil parlementaire.

Il est accueilli avec courtoisie, se voit attribuer un cottage modernisé, parfaitement équipé, et dispose même d'une servante ; il se voit proposer d'intégrer la communauté du Village, de participer à ses activités, même de se présenter aux élections.

Il est en fait surveillé en permanence ; on lui attribue un numéro de sécurité permettant d'obtenir de la monnaie, et il se rend compte qu'il est impossible de sortir naturellement du Village.

Ceux qui l'ont enfermé veulent tout savoir de son passé d'agent secret et du motif de sa démission, et en, sous main, de progressivement le convertir. C'est ce qui légitime les interrogatoires, pièges et stratagèmes menés par les différents Numéro 2[3], qui dispose d'une organisation d'agents, de systèmes de surveillances, d'inquisiteurs et d'experts ès "manipulation mentale".

Le prisonnier cherche en permanence à découvrir qui dirige le Village. Chaque épisode relate un duel entre le Numéro 6, qui ne veut pas céder à la pression et est déterminé s'échapper du village à tout prix, et son adversaire, un "numéro 2" à chaque fois différent.

Le nom du prisonnier n'est pas cité ; dans l'épisode Le Retour, il dit s'appeler Peter Smith mais ce nom très commun et la méfiance qui anime le héros à ce moment-là font que ce nom est probablement faux. La série étant à lecture ouverte, on peut penser qu'il s'agit de John Drake, si l'on estime que la série est une suite naturelle de Destination Danger, la série télévisée dans laquelle Patrick McGoohan interprétait le célèbre agent secret : le look de l'acteur dans les deux séries est rigoureusement identique, en dehors de la tenue vestimentaire propre à la seconde série. D'ailleurs le village de Portmeirion, qui sert de décor au Prisonnier, a été également utilisé dans deux épisodes de la série Destination Danger.

Gimmick du numéro 6 : « Je ne suis pas un numéro, je suis un homme libre ».

Numéro 6 : l'usurpateur[modifier | modifier le code]

C'est un sosie du numéro 6 qui a été créé de toute pièce, afin d'inverser les rôles et de dérouter le vrai numéro 6, qui a été reconditionné et rebaptisé « Numéro 12 ».

Numéro 8[modifier | modifier le code]

Une championne de natation, prisonnière du village, qui va s'évader avec le numéro 6. Les apparences seront trompeuses.

Numéro 14[modifier | modifier le code]

Dans l'épisode trois A, B et C, le Numéro 14, sous les ordres d'un Numéro 2 extrêmement stressé par la pression de son invisible hiérarchie, tente de manipuler les pensées du Numéro 6 et de les convertir visuellement sur un écran en couplant l'administration de drogues à une machine sophistiquée.


Numéro 26 : LE SUPERVISEUR[modifier | modifier le code]

  • Statut : gardien ; Nom : Inconnu ; Personnage récurrent : oui
  • Interprète : Peter Swanwick (en)

C'est un personnage récurrent, responsable de la surveillance vidéo du village et des actions de contre-mesure en cas de tentative d'évasion. Ses Gimmicks sont restés dans les mémoires des fans de la série : "Alerte jaune", "Alerte orange" qualifiant la progression d'un prisonnier dans une tentative d'évasion et déclenchant l'intervention des services de sécurité.

Bien qu'étant un personnage central dans le système de surveillance contraignant le héros, il n'a quasiment aucun contact direct avec le Numéro 6, sauf dans la scène finale du 16e épisode Il était une fois, le Superviseur s'adresse à lui en ignorant le Numéro 2, et lui demande :
- Que désirez-vous ?
- Le Numéro 1.
- Suivez–moi.

Personnages extérieurs au village[modifier | modifier le code]

L'homme derrière le bureau[modifier | modifier le code]

  • Statut : neutre ; Nom : inconnu ; Personnage récurrent : présent à chaque générique
  • Interprète : George Markstein

Cette scène de quelques secondes est présente dans le générique de chaque épisode : le héros (pas encore numéro 6) marche d'un pas décidé dans un couloir souterrain, ouvre une porte à double battant et tape violemment du poing sur la table face à un homme assis derrière un bureau, que l'on suppose d'appartenir aux services secrets et d'être à l'origine de la colère provoquant la démission du héros.

Le bureaucrate est interprété par George Markstein, le coauteur de la série, et par ironie, est donc bien à l'origine de toute l'histoire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Le Prisonnier.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Traduction de l'article wikipedia anglais List of The Prisoner cast members
  2. "The reason that it was confusing, and that [the viewers] were disappointed, I think, was that they expected the ending to be similar to a 'Bond' thing, with this mystery man, the head man or whatever they call him in Bond; and of course it wasn't about that at all. It was about the most evil human "being", human "essence"; and that is ourselves, because within each of us, that is the most dangerous thing on Earth, is what is within us. And so therefore that's what I made No. 1: One's 'self', an image of himself that he was trying to beat.
  3. Un acteur différent par épisode