Horta (Açores)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Horta.
Horta
Horta
Blason de Horta
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Région autonome des Açores
Sous-région Région autonome des Açores
Ancienne province Horta
District Région autonome des Açores
Maire João Castro
Démographie
Population 14 994 hab. (2011[1])
Densité 87 hab./km2
Géographie
Coordonnées 38° 32′ 00″ N 28° 38′ 00″ O / 38.5333, -28.633338° 32′ 00″ Nord 28° 38′ 00″ Ouest / 38.5333, -28.6333  
Superficie 17 310 ha = 173,1 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Açores

Voir la carte administrative des Açores
City locator 14.svg
Horta

Géolocalisation sur la carte : Açores

Voir la carte topographique des Açores
City locator 14.svg
Horta
Liens
Site web http://www.cmhorta.pt

Horta (pron. IPA ['ɔɾtɐ]) est la capitale de la municipalité du même nom située dans l'archipel des Açores.

La municipalité compte une population de 14 994 habitants au recensement de 2011, pour une densité de 88 habitants/km² et une superficie totale de 173,1 km2. La municipalité occupe la totalité de l'île de Faial.

La ville de Horta "intra-muros" capitale de Faial compte environ 6000 habitants, elle est surnommée La plus petite grande ville du monde par ses habitants.

La ville accueille le Parlement de la région autonome des Açores.

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville doit son nom de Jos van Huerter, gouverneur des Açores au XVe siècle, personnalité issue de l'immigration flamande dans ces îles.

De la même façon qu'à Velas (sur São Jorge) ou Angra do Heroísmo (sur Terceira), un petit volcan, La monte da Guia, le petit cône volcanique sur le rivage au sud de la localité a toujours permis de constituer un mouillage sûr, et protège toujours le port qui est l'un des principaux des îles.

La ville a été rendue célèbre par le câble sous-marin de relais télégraphique qui la reliait à Lisbonne dès 1893 puis jusqu'à l'Amérique. Cette liaison faisait de la ville un centre mondial de télécommunication à une époque où les satellites n'existaient pas. Le Prince Albert I de Monaco y avait installé une base océanographique.

De nos jours, le port constitue une escale quasi-obligatoire pour tout navire de plaisance effectuant la traversée de l'Atlantique. Ne pas laisser une fresque peinte sur la jetée porte malheur.

Monuments[modifier | modifier le code]

Point d'intérêt[modifier | modifier le code]

Quartiers[modifier | modifier le code]

Le Peter Café

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (pt)INE, « Résultats définitifs du recensement 2011 »,‎ 2012 (consulté le 5 janvier 2013)