Her Majesty (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Her Majesty.

Her Majesty

Chanson par The Beatles
extrait de l'album Abbey Road
Durée 0:23
Genre Acoustique
Auteur John Lennon
Paul McCartney
Producteur George Martin
Label Apple

Pistes de Abbey Road

Her Majesty est une chanson des Beatles, écrite par Paul McCartney (mais créditée Lennon/McCartney, comme toutes les chansons du groupe composées par John Lennon et Paul McCartney, en collaboration ou non). C'est la dernière chanson du dernier album enregistré par les Beatles, Abbey Road, paru le 26 septembre 1969 en Grande-Bretagne. Au départ partie intégrante du fameux medley qui clôt l'album, la composition a été rejetée et s'est finalement retrouvée isolée à la fin du mixage final, après quinze secondes de silence. N'étant pas créditée sur la pochette du 33 tours originel, Her Majesty est considérée comme la première chanson cachée de l'histoire du rock.

Historique[modifier | modifier le code]

Contexte et composition[modifier | modifier le code]

Paul McCartney s'est sûrement rappelé la rencontre des Beatles avec la Reine Elizabeth II, le 26 octobre 1965 à Buckingham Palace, lorsqu'elle les déclara membres de l'Ordre de l'Empire britannique (MBE). Paul avait alors déclaré : « La Reine est adorable, elle est très aimable, elle s'est montrée comme une mère pour nous ». Il composa cette petite ritournelle, où il évoque la souveraine d'une manière peu commune, quelques années plus tard dans sa ferme en Écosse[1].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

La chanson fut enregistrée séparément des autres chansons du medley aux studios Abbey Road le 2 juillet 1969. Dans la première version enregistrée du medley, Her Majesty était placée entre les deux titres de John Lennon, Mean Mr. Mustard et Polythene Pam. Elle fut coupée net de la bande car Paul n'aimait pas le résultat. Le 30 juillet, lors de la première écoute du résultat complet du medley, il demanda à l'ingénieur du son présent, John Kurlander, de la supprimer. Finalement, suivant la consigne qu'aucun enregistrement des Beatles ne devait être jeté à la poubelle, Kurlander décida de la placer à la fin du medley, après The End et quinze secondes de silence, et en entendant le résultat, Paul donna son approbation. Sur la version finale, Her Majesty commence donc après un long blanc avec l'accord final de Mean Mr. Mustard, coupé de la bande[2].

Conséquence, alors que The End aurait symboliquement dû clôturer le dernier disque des Beatles, ce redoutable honneur est finalement revenu à cette minuscule pièce de 23 secondes, tout simplement la plus courte chanson des Beatles.

Postérité[modifier | modifier le code]

Her Majesty a été reprise, souvent dans une version allongée, par un certain nombre d'artistes parmi lesquels Chumbawamba et Dave Matthews. Paul McCartney a joué cette chanson au Buckingham Palace en 2002, pour les célébrations du jubilée de la Reine Elizabeth II.

Fiche de production[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Steve Turner (trad. Jacques Collin), L'intégrale Beatles : les secrets de toutes leurs chansons, Hors Collection,‎ 2006 (1re éd. 1994, 1999), 288 p. (ISBN 2-258-06585-2)

Références[modifier | modifier le code]

  1. Steve Turner 2006, p. 240
  2. Mark Lewisohn, The Complete Beatles Recording Sessions: The Official Story of the Abbey Road Years, Londres, Hamlyn,‎ 1988 (ISBN 0-600-55784-7)