Grottes de Kanheri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Grottes de Kanheri
Vue d'ensemble du massif de basalte noir des grottes de Kanheri.
Vue d'ensemble du massif de basalte noir des grottes de Kanheri.
Localisation
Pays Drapeau de l'Inde Inde
Coordonnées 19° 12′ 30″ N 72° 54′ 23″ E / 19.208333, 72.906389 ()19° 12′ 30″ Nord 72° 54′ 23″ Est / 19.208333, 72.906389 ()  

Géolocalisation sur la carte : Inde

(Voir situation sur carte : Inde)
Grottes de Kanheri
Grottes de Kanheri

Les grottes de Kanheri se trouvent a l'Est de Borivali, à Mumbai (anciennement Bombay), en Inde, au cœur des forêts du Sanjay Gandhi National Park (« Parc national de Sanjay Gandhi »). Ces grottes témoignent de l'influence du bouddhisme sur l'art et la culture indiennes.

Kanheri vient du mot sanskrit Krishnagiri, qui signifie généralement « de couleur noire »[1]. Elles sont taillées dans un massif surplomb de roches basaltiques[2].

Elles se trouvent à 6 km de l'entrée principale du Parc National et à 7 km de la station de Borivali. Les touristes peuvent entrer dans les grottes à partir de 7h30.

Historique[modifier | modifier le code]

Escalier taillé dans le roc menant aux Viharas supérieures.
Lits réduits à leur plus simple expression.
Un vihara, un monastère bouddhiste.
Inscription en Brahmi gravée dans la roche à Kanheri.

Ces grottes datent d'une période allant du Ie siècle av. J.-C. au IXe siècle. les toutes premières consistent en 109 petites cellules taillées dans la roche sur l'un des flancs d'une colline. À la différence des somptueuses grottes d'Elephanta, toute proches, elles sont très simples et sans décorations. Chacune de ces cellules dispose d'un rebord de pierre en guise de lit. Une vaste salle aux énormes piliers de pierre contient le stupa, le sanctuaire bouddhiste. Plus haut sur la colline se trouvent les restes d'un ancien système d'alimentation en eau, comprenant canaux et citernes qui permettent de collecter l'eau dans d'immenses réservoirs[3].

Une fois les grottes devenues des monastères permanents, elles commencèrent à être taillées dans la roche en les décorant de reliefs complexes représentant Bouddha et les Bodhisattva gravés sur les parois. Au IIIe siècle, Kanheri était devenu un important site bouddhiste sur le côte de Konkan[4].

La plupart des grottes sont des vihara, des monastères bouddhistes où l'on vit, étudie, et médite. Les grottes les plus vastes sont des chaitya, de grandes salles destinées à l'adoration en commun, et sont décorées de sculptures bouddhistes complexes, de bas-reliefs, de colonnes, et contiennent des stupa pour l'adoration des fidèles. Avalokiteśvara, le bodhisattva de la compassion, est ici le personnage principal.

Inscriptions[modifier | modifier le code]

Quelque cent inscriptions gravées en écritures Brahmi, Devanagari et Pahlavi[5] ont été trouvées à Kanheri[1]. Le grand nombre de vihara prouve à l'évidence l'existence d'une communauté monacale bouddhiste bien organisée, qui était en contact avec plusieurs centres commerçants, tels que les ports de Sopara, Kalyan, Nasik, Paithan et Ujjain. Kanheri était un centre universitaire lorsque la région se trouva sous le contrôle des empires Maurya et Kushan[6].

Description des principales grottes[modifier | modifier le code]

Grotte n°1

La Grotte n°1 est un vihara, ou monastère bouddhiste. L'entrée est encadrée deux piliers taillés à même le roc. Cette grotte possède deux niveaux. Sa construction n'a pas été achevée.

Grotte n°3
Bouddha à l'entrée de la grotte n°3

La Grotte n°3 est une aussi Chaitya ou salle de prières, elle comporte une colonnade de 34 piliers et une stupa haute de 5 m, taillés à même la roche. Cette grotte est la plus grande du site, ses dimensions sont de 13 mètres de large pour 28 mètres de profondeur[7]. Elle a été creusée entre le IIe siècle et le VIe siècle.

Le porche d'entrée encadré de deux bouddhas hauts de 7 mètres.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Grottes de Kanheri », sur bhramanti.com (consulté le 28 janvier 2007)
  2. « Anciennes grottes de Kaheri à Mumbai », sur english.ohmynews.com (consulté le 31 janvier 2007)
  3. « Attractions de Mumbai », sur angelfire.com (consulté le 28 janvier 2007)
  4. « Kanheri Caves Mumbai », sur mumbai.org (consulté le 31 janvier 2007)
  5. E. W. West, « The Pahlavi Inscriptions at Kaṇheri », The Indian Antiquary, vol. 9,‎ 1880, p. 265–268
  6. « Kanheri Caves », sur bhramanti.com (consulté le 31 janvier 2007)
  7. dimensions approximatives

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :