Georgetown (Île-du-Prince-Édouard)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Georgetown.
Georgetown
On y pêche du homard
On y pêche du homard
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Île-du-Prince-Édouard Île-du-Prince-Édouard
Comté ou équivalent comté de Kings
Constitution 1912
Démographie
Population 675 hab. (2011)
Densité 409 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 11′ 04″ N 62° 32′ 02″ O / 46.184525, -62.533922 ()46° 11′ 04″ Nord 62° 32′ 02″ Ouest / 46.184525, -62.533922 ()  
Altitude Min. 0 m
Superficie 165 ha = 1,65 km2
Divers
Fuseau horaire UTC-4
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Île-du-Prince-Édouard

Voir la carte administrative de l'Île-du-Prince-Édouard
City locator 14.svg
Georgetown

Géolocalisation sur la carte : Île-du-Prince-Édouard

Voir la carte topographique de l'Île-du-Prince-Édouard
City locator 14.svg
Georgetown

Georgetown est un village de l'Île-du-Prince-Édouard, au Canada, nommé ainsi en l'honneur du roi George III.

Georgetown est le chef-lieu du comté de Kings.

Sa constitution date de 1912 et sa population est de 634[1] habitants en 2006. Sa population en 2011 est de 675[2] habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Georgetown, la capitale du comté de Kings, est situé sur une longue péninsule de 8 kilomètres formée par les rivières Cardigan et Brudenell, le long du port de Georgetown. Cette péninsule fait partie du canton de Kings Royalty et s'étend dans la baie de Cardigan, un sous-bassin du détroit de Northumberland à l'est.

Le port de Georgetown est un port naturel profond et est au sud du village à la jonction de la rivière Brudenell et la rivière Montague.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette région de l'est de l'Île-du-Prince-Édouard a ses origines humaines avec les Micmacs qui ont habité là. Ce peuple était référé comme les "Epegoitnag" et pour eux, cette région était une région sauvage de la Forêt de l'Acadie contenant du gibier, ainsi que des fruits, des baies et des noix à cueillir, aussi beaucoup de ressources marines dans les rivières avoisinantes et le détroit de Northumberland. La terre dans cette région était appelée "Samkook" qui est traduit à 'la terre de la rive sablonneuse'.

Georgetown, étant le lieu principal du comté de Kings, a le seul tribunal provincial du conté. Il fut érigé en 1887

Georgetown est à l'opposé de Brudenell Point, qui divise la rivière Brudenell au nord de la rivière Montague au sud. Brudenell Point fut le lieu de la première colonie acadiennne que les Français appelaient Île-Saint-Jean. Ici, l'entrepreneur Jean Pierre Roma débarqua en 1732 avec environ 100 colons pour commencer une colonie commerciale pour cultiver de la nourriture et pêcher pour approvisionner la milice française à la garnison de la forteresse de Louisbourg sur l'Ile-Royale (maintenant l'île du Cap-Breton). Les colons français appelèrent la région Trois-Rivieres.

Après le transfert du contrôle de l'Acadie à la Grande-Bretagne à la fin de la guerre de Sept Ans en 1763, le gouvernement britannique a arpenté l'île St Jean par le capitaine Samuel Holland qui a choisi la totalité de Cardigan Point pour la capitale du comté de Kings et l'a désigné comme canton de Kings Royalty.

La capitale du comté fut nommée Georgetown en honneur du roi George III. La colonie fut orientée vers le nord magnétique et un réseau de rue fut désigné.

L'ensemble actuel de belles et vénérables maisons patrimoniales de Georgetown datent de la fin de l'époque victorienne quand la ville de Georgetown était très importante dans la construction navale de vaisseaux de bois. Comme un des plus importants ports dans la colonie de l'Île-du-Prince-Édouard, le port fut choisi en 1870 pour être le terminus pour le chemin de fer de l'Île-du-Prince-Édouard et devint un terminus pour les bateaux à vapeur avec des connexions au chemin de fer Intercolonial à la masse continentale à Pictou. Le port de Georgetown était souvent le seul port dans l'île utilisable pendant les mois d'hiver dut des forts vents et la direction des marées (ceci étant avant la chaussée de Canso qui changeât les déplacements de glace dans le détroit de Northumberland).

La ligne principale du Chemin de fer de l'Île-du-Prince-Édouard à Georgetown fut allongé jusqu'à la jonction de Montague (ou un aiguillage fut construit pour servir Montague) à Mount Stewart et à Royalty Junction (connexion à Charlottetown), Summerside et Alberton.

Au XXe siècle, la base industrielle de Georgetown s'est diversifiée pour ajouter le seul chantier naval de l'île, East Isle Shipyard, qui appartient maintenant à J.D. Irving Limited, ainsi que la plus grosse scierie de l'île (qui appartient aussi par JDI). Un employeur majeur saisonnier est une usine de produits de la mer, exploitée par Seafood 2000 et construit par National Sea Products Limited.

Attractions locales[modifier | modifier le code]

  • Georgetown est près du parc provincial Brudenell River qui a un terrain pour camper et des logements pour les touristes. Deux des meilleurs terrains de golf de la province sont situés au lieu de vacances de Brudenell River.
  • Un passage en bois éclairé près de l'eau, avec des bancs, des observatoires, une gloriette et accès à la plage.
  • 10 édifices historiques sont à Georgetown et il y a une marche touristique les démontrant et d'autres édifices importants.

Référence[modifier | modifier le code]

  1. Statistique Canada : Recensement 2006 : Georgetown
  2. Statistique Canada : Recensement 2011 : Georgetown

Lien externe[modifier | modifier le code]