George James Allman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
George James Allman

George James Allman (181224 novembre 1898), était un éminent naturaliste, professeur émérite d'histoire naturelle à Édimbourg.

Exemple d'illustration réalisée par G.J Allman : Colonie de Cristatella mucedo et son statoblaste, publiée dans une monographie consacrée aux Phylactolaemata parue en 1856[1]

est un médecin et naturaliste irlandais, botaniste, professeur d'histoire naturelle et spécialiste des Hydrozoa gymnoblastiques.

Éléments de biographie[modifier | modifier le code]

Allman est né à Cork en Irlande et a commencé sa scolarité à la Royal Academical Institution de Belfast. Il a commencé des études de droit, puis a abandonné la loi pour les sciences naturelles.

En 1843, il obtient son diplôme de médecine à Dublin. Il est ensuite nommé professeur de botanique dans la même université, successeur de son homonyme William Allman (1776-1846). Il conserva cet emploi pendant un douzaine d'années, jusqu'à son départ pour Édimbourg en tant que professeur d'histoire naturelle. Il y resta jusqu'en 1870, quand des raisons de santé lui firent renoncer à son professorat et se retirer dans le Dorset, où il se consacra à son passe-temps favori, l'horticulture.

Œuvre écrite[modifier | modifier le code]

Il a écrit de nombreux articles scientifiques.

Son travail majeur porte sur les Hydrozoa gymnoblastiques, sur lesquels il publia en 1871-1872, via la Ray Society, une monographie exhaustive, fondée en grande partie sur ses propres recherches et illustrée par de remarquables dessins exécutes par lui-même. La biologie lui doit aussi plusieurs termes d'usage aujourd'hui quotidien, comme endoderme et ectoderme pour les deux couches cellulaires de la surface des Coelenterata.

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Il est devenu membre de la Royal Society en 1854, a reçu une médaille royale en 1873.

Il a occupé pendant plusieurs années la présidence de la société linnéenne de Londres (1874-1881) et a présidé en 1879 la rencontre à Sheffield de la British Association.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Allman (1856) A monograph of the fresh-water polyzoa including all the known species, both British and foreign

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

G.J.Allman est l’abréviation botanique officielle de George James Allman.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI