Gare de Rambouillet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rambouillet
Image illustrative de l'article Gare de Rambouillet
Le bâtiment voyageurs et la place Fernand Prudhomme.
Localisation
Pays France
Commune Rambouillet
Quartier La gare
Adresse 1 place Fernand Prudhomme
78120 Rambouillet
Coordonnées géographiques 48° 38′ 37″ N 1° 49′ 53″ E / 48.643713, 1.831495 ()48° 38′ 37″ Nord 1° 49′ 53″ Est / 48.643713, 1.831495 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Centre
TransilienLigne N du Transilien
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Montparnasse à Brest
Voies 5 + voies de service[1]
Quais 3
Zone 5 (tarification Île-de-France)
Altitude 161 m
Historique
Ouverture 12 juillet 1849
Correspondances
Transdev Rambouillet 01 03 04 05 08 10 11 19 20 24 29 30 89
Rbus A B C E R V
SAVAC 39.03 39.203 39.303
Transbeauce 82 89

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Rambouillet

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Rambouillet

Géolocalisation sur la carte : Yvelines

(Voir situation sur carte : Yvelines)
Rambouillet

La gare de Rambouillet est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, située sur le territoire de la commune de Rambouillet, dans le département des Yvelines, en région Île-de-France.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains du réseau TER Centre et par ceux de la ligne N du Transilien (réseau Paris-Montparnasse).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 161 m d'altitude, la gare de Rambouillet est située au point kilométrique (PK) 47,810 de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, entre les gares du Perray et de Gazeran.

Vue vers Paris.
Vue vers Paris.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est le 1er septembre 1841, lors d'une séance du conseil municipal, que la décision est prise d'approuver le projet de construction d'une voie ferrée ; le projet est entériné le 16 juillet 1844[2]. Les travaux de la ligne débutent entre Versailles et Chartres cette année-là[3]la ligne est déjà ouverte entre Paris et Versailles depuis 1840. En août 1845, les indemnités d'expropriation pour les communes d’Élancourt, La Verrière et Coignières sont fixées au tribunal de Rambouillet ; elles s'élèvent en moyenne à 5 410 francs par hectare. Le 10 mai 1848 débute la construction de la gare. En février 1849, les deux voies sont « à peu près posées en ballast ». La ligne est inaugurée par le président de la République Napoléon III le 5 juillet 1849 à Chartres ; il est également accueilli à la gare de Rambouillet à 11 heures, par le maire et le sous-préfet. La ligne ouvre au public le 12 juillet[2].

La gare actuelle, après que l'ancienne eut été détruite dans le bombardement américain du 12 août 1944, a été construite en 1956 et inaugurée par René Coty[3].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[4] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs avec guichets adaptés pour les personnes handicapées, d'automates Transilien, d'automates grandes lignes, du système d'information sur les circulations des trains en temps réel et de boucles magnétiques pour personnes malentendantes.

Elle est équipée de deux quais centraux et d'un quai latéral décalé encadrant cinq voies. Le changement de quai se fait par un passage souterrain.

Dessertes[modifier | modifier le code]

Le bâtiment voyageurs.
Le bâtiment voyageurs.
Vue vers Chartres.
Vue vers Chartres.

En 2012, la gare est desservie par la ligne commerciale Paris - Chartres - Nogent-le-Rotrou - Le Mans (TER Centre[5]). Les trajets sont assurés par des TER 2N NG, des voitures VO 2N tractées par des BB 8500 ainsi que des voitures voitures Corail en livrée TER tirées par des BB 7200. Le temps de trajet est d'environ 1 heure 40 minutes depuis Le Mans, 1 heure 5 minutes depuis Nogent-le-Rotrou, 25 à 40 minutes depuis Chartres et 35 minutes depuis Paris-Montparnasse.

La gare est également un des terminus de trains de la ligne N du Transilien (branche Paris - Rambouillet), à raison[6] d'un train toutes les 30 minutes, sauf aux heures de pointe où la fréquence est d'un train toutes les 15 minutes. Les trajets sont assurés par des voitures de banlieue à deux niveaux (VB 2N), tractées ou poussées en réversibilité par des BB 7600 ou des BB 27300, ainsi que des Z 5300. Le temps de trajet est d'environ 1 heure 5 minutes aux heures creuses et 55 minutes aux heures de pointe depuis Paris-Montparnasse.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Autobus / Autocars[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les lignes 01, 03, 04, 05, 08, 10, 11, 19, 20, 24, 29, 30 et 89 de la société de transport Transdev Rambouillet, les lignes A, B, C, E, R et V du réseau de bus Rbus, les lignes 39.03, 39.203 et 39.303 de la société de transport Services automobiles de la vallée de Chevreuse et par les lignes 82 et 89 du réseau Transbeauce.

Stationnement[modifier | modifier le code]

Un parking pour les véhicules et les vélos y est aménagé[4].

Projet[modifier | modifier le code]

À terme, la gare pourrait être mieux desservie puisque le département des Yvelines défend le prolongement de la ligne U (La Défense-La Verrière) du réseau Transilien Paris Saint-Lazare jusqu'à Rambouillet[7]. Ce prolongement améliorerait la connexion avec La Défense ainsi qu'avec certaines communes de la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines comme La Verrière, Élancourt, Trappes et Maurepas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site rff.fr, Document de référence du réseau : annexe 4.6 - localisation des voies de service, 2012 p. 9/17 lire (consulté le 22 mai 2012).
  2. a et b Félix Lorin, Rambouillet. La ville, le château, ses hôtes (768-1906), Paris, Le Livre d'histoire-Lorisse, coll. « Monographies des villes et villages de France »,‎ 2008 (1re éd. 1907) (ISBN 9782758601654), p. 357-362
  3. a et b Site Ramboliweb.com, Histoire de la gare lire (consulté le 29 mai 2012).
  4. a et b Site SNCF Transilien, Connaître le réseau, Plans et Gares : Gare ferroviaire de Rambouillet lire (consulté le 29 mai 2012).
  5. Site SNCF TER Centre, Se déplacer en TER, Avant mon déplacement : Fiches horaires lire (consulté le 29 mai 2012).
  6. Site SNCF Transilien, Fiches horaires, Réseau Paris Montparnasse lire (consulté le 29 mai 2012).
  7. Site du Conseil général des Yvelines, Schéma des déplacements des Yvelines, Infrastructures ferroviaires lire (consulté le 6 octobre 2008).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Le Mans
ou Nogent-le-Rotrou
Épernon TER Centre Versailles-Chantiers Paris-Montparnasse

Chartres
Gazeran
ou Épernon
TER Centre Versailles-Chantiers Paris-Montparnasse
Terminus Terminus Transilien Ligne N du Transilien Le Perray Paris-Montparnasse