Gare de Créteil-Pompadour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gare de Créteil - Pompadour)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec gare de Pompadour.
Créteil–Pompadour
Parc Interdépartemental des Sports
Image illustrative de l'article Gare de Créteil-Pompadour
Le bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Ville Créteil
Quartier Val-Pompadour
Adresse Chemin des Boeufs
Coordonnées géographiques 48° 46′ 18″ N 2° 26′ 07″ E / 48.771705, 2.435188 ()48° 46′ 18″ Nord 2° 26′ 07″ Est / 48.771705, 2.435188 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Ligne (RER)(D)
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles
Voies 3
Quais 1
Zone 3 (tarification Île-de-France)
Historique
Ouverture 15 décembre 2013
Correspondances
Bus (BUS) RATP TVM 393
Bus Optile (BUS) STRAV B O1 O2
Noctilien (N) N71

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Créteil–Pompadour Parc Interdépartemental des Sports

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Créteil–Pompadour Parc Interdépartemental des Sports

Géolocalisation sur la carte : Val-de-Marne

(Voir situation sur carte : Val-de-Marne)
Créteil–Pompadour Parc Interdépartemental des Sports

La gare de Créteil-Pompadour Parc Interdépartemental des Sports est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, située sur la commune de Créteil (Val-de-Marne), à la hauteur du carrefour Pompadour. Cette gare, ouverte depuis le 15 décembre 2013[1], remplace la gare de Villeneuve-Prairie, située 800 mètres plus au sud, désormais fermée.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de Créteil-Pompadour est située au point kilométrique (PK) 9,708 de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, entre les gares ouvertes du Vert de Maisons et de Villeneuve-Triage. Elle est séparée de cette dernière par la gare de Villeneuve-Prairie, fermée depuis le 15 décembre 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Créteil-Pompadour en travaux en avril 2013.

Créteil-Pompadour est la première gare réalisée sur le territoire de la commune de Créteil, préfecture du département du Val-de-Marne[2]. La gare est créée pour mettre en correspondance le Trans-Val-de-Marne et la ligne 393 — TCSP Pompadour - Sucy-Bonneuil desservant la station de métro Pointe du Lac, terminus sud-est de la ligne 8 ouvert le 8 octobre 2011, ainsi que pour desservir les zones d'habitation du secteur du Val-Pompadour et du nord de Villeneuve-Saint-Georges.

Inaugurée le 13 décembre 2013, elle est ouverte le 15 décembre 2013 et est desservie par les trains de la ligne D du RER[1].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Intérieur du bâtiment voyageurs.

Un service commercial est assuré de h à 23 h du lundi au vendredi, de h à 23 h le samedi et de h à 21 h 15 le dimanche[3].

Le bâtiment voyageurs, d'une superficie de 385 m2 est monté sur pilotis. Il est relié aux arrêts de bus situés à proximité sur la RD 86 par une passerelle piétonne de 120 m de long. L'accès au quai se fait par une plateforme surélevée d'une superficie de 100 m2, comportant des escalators et des escaliers[4].

Desserte[modifier | modifier le code]

Un train à quai voie 2Bis assurant une mission FACA à destination de Goussainville.

Elle est desservie par les trains de la ligne D du RER.

Conçue initialement pour être desservie par tous les trains de la ligne D (soit seize trains par heure en semaine aux heures de pointe et par sens), la gare est actuellement desservie, en heures de pointe, par un train sur deux : un train en provenance ou à destination de Corbeil-Essonnes via Ris-Orangis, et un train en provenance ou à destination de Melun via Combs-la-Ville[5].

La desserte de la gare, ainsi que sa configuration avec un quai central desservant seulement deux voies sur les trois présentes (alors que la gare de Villeneuve-Prairie possède deux quais desservant les trois voies), provoque l'inquiétude de plusieurs élus et des associations d'usagers[6],[7],[8].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

L'arrêt Pompadour des lignes TVM et 393 à proximité de la gare.

La gare est desservie par le Trans-Val-de-Marne, par la ligne 393 du réseau de bus RATP ainsi que par les lignes B, O1 et O2 du réseau de bus STRAV. La nuit, la gare est desservie par la ligne N71 du réseau de bus Noctilien.

Construction de la gare[modifier | modifier le code]

Les travaux de construction de la gare ont duré trois ans. Ils ont débuté à l’automne 2010 par des travaux de terrassement le long du chemin des Bœufs et la création d'un mur de soutènement le long de la voie 2bis pour permettre la création d'une plateforme permettant de recevoir une nouvelle voie. Cette phase préalable a duré jusqu'à mi-2012. Durant l'été 2012, une nouvelle voie de quelques centaines de mètres est posée à l'ouest de la voie 2bis et est raccordée en amont et en aval de cette-ci. La nouvelle voie devient alors la voie 2bis, l'ancienne est ensuite déposée. L'espace ainsi dégagé entre la voie 1bis et la nouvelle voie 2bis permet alors la création du quai de la gare. Les travaux de création du quai, du bâtiment voyageurs et de la passerelle de liaison entre la RD 86 sont réalisés entre l'été 2012 et l'automne 2013.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Projets[modifier | modifier le code]

Dans son communiqué de presse du 13 février 2013[5], le STIF demande à la SNCF et à RFF de lancer des études pour la création d'un second quai le long de la voie 2M.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF]« Communiqué de presse du Stif du vendredi 13 décembre 2013. Nouvelle gare de Créteil Pompadour, des correspondances facilitées », sur le site du STIF (consulté le 13 décembre 2013)
  2. « Une gare RER en 2013 à Pompadour », Le Parisien,‎ 8 novembre 2010 (lire en ligne)
  3. La gare de Créteil-Pompadour, sur le site officiel Transilien de la SNCF, consulté le 15 décembre 2013.
  4. « Vinci livre la gare RER du pôle multimodal Créteil Pompadour », sur le site francebtp.com (consulté le 13 décembre 2013)
  5. a et b . [PDF]« Communiqué de presse du Conseil du 13 février 2013. Renfort d'offre et amélioration de la qualité de service du RER D2014 », sur le site internet du STIF (consulté le 15 décembre 2013).
  6. « Lettre ouverte au président du Conseil régional d'Île-de-France », sur le site de l'association SADUR (consulté le 13 décembre 2013)
  7. [PDF]« Courrier d'élus des départements de l'Essonne et de la Seine-et-Marne aux Président de la SNCF et du STIF », sur le site de François Durovray, Conseiller général de l'Île-de-France et membre du Conseil d’administration du STIF (consulté le 13 décembre 2013).
  8. « La droite mobilisée contre l’allongement des trajets sur le RER D », Le Parisien,‎ 6 décembre 2013 (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. Carémantrant, « Créteil-Pompadour, une nouvelle gare en Île-de-France », Rail-Passion, no 196,‎ février 2014, p. 26 (ISSN 2264-5411)


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Creil D3
Orry-la-ville D1
Villiers-le-Bel - Gonesse D5
Le Vert de Maisons (RER) (D) Villeneuve-Triage Corbeil-Essonnes D6
(par Ris-Orangis)
Goussainville D7 Maisons-Alfort - Alfortville (RER) (D) Villeneuve-Saint-Georges Melun D2
(par Combs-la-Ville)