Galaxie du Sculpteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Galaxie du Sculpteur
La galaxie du Sculpteur, vue en infrarouge proche. Crédit : 2MASS. Sur cette photographie, le Nord se pointe vers le haut.
La galaxie du Sculpteur, vue en infrarouge proche. Crédit : 2MASS.
Sur cette photographie, le Nord se pointe vers le haut.
Données d’observation - Époque J2000.0
Ascension droite 00h 47m 33s
Déclinaison -25° 17′ 18″
Coordonnées galactiques
Constellation Sculpteur
Vitesse radiale 241 ± 2 km/s
Magnitude apparente (V) 8.0
Type SAB(s)c
Magnitude absolue (V)
Distance 3,5±0,2 Mpc (∼11,4 millions d' a.l.)
Découvreur Caroline Herschel
Date de découverte 1783
Autres désignations Galaxie de la Pièce d'Argent,
NGC 253, UGCA 13,
PGC 2789
Masse M

La galaxie du Sculpteur (également appelée NGC 253) est une galaxie spirale intermédiaire à environ 3,4 Mpc (∼11,1 millions d' a.l.), visible dans la constellation du Sculpteur. C'est une galaxie starburst, c'est-à-dire une galaxie affichant un très haut taux d'étoiles naissantes. Elle est physiquement associée au groupe de galaxies appelé Filament du Sculpteur (ou Groupe du Sculpteur) dont elle est le membre le plus massif. Le noyau de cette galaxie abrite probablement un trou noir supermassif d'une masse estimée à 5 millions de masses solaires[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Photographie de Hubble de NGC 253.
Crédits : NASA, ESA.

La galaxie fut découverte par Caroline Herschel en 1783 alors qu'elle effectuait une recherche de comètes[2],[3]. Environ un demi-siècle plus tard, John Herschel l'observa avec son télescope à miroir métallique de 45,7 cm (18 pouces), au cap de Bonne-Espérance[3]. Il décrivit alors l'objet : « Très grand (24′ en longueur) et lumineux  ; un objet superbe. [...] Sa lumière est quelque peu rayée, mais je ne vois pas d'étoiles à l'intérieur, excepté 4 grandes et une très petite, mais elles ne semble pas lui appartenir, il y en beaucoup aux alentours... »[3],[4].

En 1961, Allan Sandage écrivit dans l'Atlas des Galaxies de Hubble que la galaxie du Sculpteur est « L'exemple type d'un sous-groupe spécial de systèmes Sc. [...] Les images photographiques des galaxies du groupe sont dominées par une couche de poussière. Les lignes et les amas de poussières d'une grande complexité sont disséminés sur la surface. Les bras spiraux sont souvent difficiles à tracer. [...] Les bras sont définis tant par la poussière au par le spirale. »[5],[6]. B. Y. Mills découvrit également que la galaxie du Sculpteur est également une source d'ondes radio assez importante[3].

En 1998, le télescope spatial Hubble prit une vue de NGC 253[7].

Supernovas[modifier | modifier le code]

Bien que les supernovas sont généralement associées aux galaxies riches en jeunes étoiles, seulement une a été détectée dans la galaxie du Sculpteur[8]. Ladite supernova, nommée SN 1940E, est située environ à 50′ au sud-ouest du centre de la galaxie[9]. Elle fut découverte en novembre 1940[9].

Groupe de galaxies associé[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Filament du Sculpteur.

La galaxie du Sculpteur est située au centre du Filament du Sculpteur, qui est l'un des groupe de galaxies les plus proches de la Voie lactée[10]. La galaxie du Sculpteur, qui le membre le plus brillant du groupe, et ses compagnons forment un barycentre proche du centre du groupe. Beaucoup d'autres galaxies associées au groupe du Sculpteur sont seulement faiblement attirées par ce centre[11].

Astronomie amateur[modifier | modifier le code]

Observation aux jumelles[modifier | modifier le code]

Étant une des galaxies les plus brillantes de la voûte céleste, la galaxie du Sculpteur est visible au travers de simples jumelles. Elle est l'une des galaxies les plus faciles à discerner, après la galaxie d'Andromède[3].

Observation au télescope[modifier | modifier le code]

Cette galaxie est une bonne cible pour des télescopes de 300 mm de diamètres ou plus[12]. Vue à travers de tels instruments, elle apparait comme un long bulbe ovale muni d'un disque tacheté[12]. Bien que le bulbe apparait légèrement plus brillant que le reste, il est assez étendu par rapport au disque[12]. Avec des objectifs de 400 mm au plus, une ligne de poussière noire est visible au nord-ouest du noyau, et plus d'une douzaine d'étoiles faibles peuvent être vues par-dessus le bulbe[12].


Science fiction[modifier | modifier le code]

Dans la série télévisée « the event », des extraterrestres venus de cette galaxie s'écrasent sur terre.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Black Hole Naps Amidst Stellar Chaos
  2. (en) Dreyer, J. L. E., « A New General Catalogue of Nebulae and Clusters of Stars,being the Catalogue of the late Sir John F.W. Herschel, Bart., revised, corrected, and enlarged. », Memoirs of the Royal Astronomical Society, vol. 49,‎ 1888, p. 1-237 (lire en ligne)
  3. a, b, c, d et e (en) Robert Burnham, Burnham's Celestial Handbook; An Observers Guide to the Universe Beyond the Solar System; Volume Three, Pavo Through Vulpecula, New York, Dover Publications, Inc.,‎ 1978 (ISBN 978-0-486-24065-7, LCCN 77082888), p. 1736
  4. Citation originale : « Very bright and large (24′ in length); a superb object. [...] Its light is somewhat streaky, but I see no stars in it except 4 large and one very small one, and these seem not to belong to it, there being many near... »
  5. (en) Allan Sandage, The Hubble atlas of galaxies, Washington: Carnegie Institution,‎ 1961 (lire en ligne)
  6. Citation originale : « The prototype example of a special subgroup of Sc systems. [...] Photographic images of galaxies of the group are dominated by the dust pattern. Dust lanes and patches of great complexity are scattered throughout the surface. Spiral arms are often difficult to trace. [...] The arms are defined as much by the dust as by the spiral pattern. »
  7. (en) « HubbleSite NewsCenter » (consulté en 2007-04-05)
  8. (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database » (consulté en 2006-11-25)
  9. a et b (en) R. Barbon, E. Cappellaro, F. Ciatti, M. Turatto, C. T. Kowal, « A revised supernova catalogue », Astronomy & Astrophysics Supplement Series, vol. 58,‎ 1984, p. 735-750 (lire en ligne)
  10. (en) I. D. Karachentsev, « The Local Group and Other Neighboring Galaxy Groups », Astronomical Journal, vol. 129,‎ 2005, p. 178-188 (lire en ligne)
  11. (en) I. D. Karachentsev, E. K. Grebel, M. E. Sharina, A. E. Dolphin, D. Geisler, P. Guhathakrta, P. W. Hodge, V. E. Karachentseva, A. Sarajedini, P. Seitzer, « Distances to nearby galaxies in Sculptor », Astronomy and Astrophysics, vol. 404,‎ 2003, p. 93-111 (lire en ligne)
  12. a, b, c et d (en) George Robert Kepple, Glen W. Sanner, The Night Sky Observer's Guide, Volume 2, Richmond, Willmann-Bell, Inc.,‎ 1998, 3e éd. (ISBN 978-0-943396-60-6, LCCN 98031044), p. 365, 371

Dans la série américaine "THE EVENT", Michel le père de Leila lui dit que lui et ses siens viennent de ce que les humains appellent Ngc 253.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]