Geranium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Géranium (genre))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le genre Geranium stricto sensu. Pour l'article concernant les géraniums de jardinerie, voir Pélargonium.

Geranium est un genre de plantes herbacées de la famille des Geraniaceae. Les feuilles lobées, presque séquées, à nervures palmées sont opposées sur la tige. Les tiges ainsi que le dessous des feuilles sont pubescents. les feuilles atteignent 15 cm de diamètre. L’odeur caractéristique des feuilles provient d’un terpénoïde , l’oxyde de nérol, synthétisé par le Geranium [1] Les différentes espèces de Geranium sont de formes diverses et occupent des biotopes très variés.

Les plantes nommées communément « géraniums » par les fleuristes n'appartiennent pas au genre Geranium mais au genre Pelargonium. Les géraniums des fleuristes sont des espèces et cultivars de Pelargonium.

On peut néanmoins trouver des espèces de Geranium en vente comme plantes vivaces. On parle alors plutôt de « géraniums vivaces ».

Principales espèces sauvages[modifier | modifier le code]

Flore européenne :

Autres espèces[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Wüst, M., Reindl, J., Fuchs, S., Beck, T., Mosandl, A., Structure elucidation, enantioselective analysis, and biogenesis of nerol oxide in Pelargonium species, J. Agric. Food Chem , 1999, 47 (8), p. 3145–3150). L’oxyde de nérol est utilisé dans le parfum « Rosyrane Super » de Givaudan (Eruca sativa essential oils, www, bojensen. Net/EssentialOilsEng/…/EssentialOils 26.htm)). Ce composé se retrouve dans certains vieux vins comme le Muscat d’Asti et des Riesling (M. Bordiga, J. D. Coisson, F. Travaglia, G. Piana, M. Arlorio: HS-SPME/GCxGC/TOF-MS: A Powerful Tool for Off-flavors Identification in Italian Muscat-based Wines, Czech J. Food Sci., 27 (2009): S227, R. F. Simpson, Aroma composition of bottle aged white wine, Vitis 13, 14H—154(1979)). Par contre, l’ « odeur de géranium » provenant de la métabolisation du sorbate de potassium par les bactéries lactiques de dû à la production de 2-ethoxy-3.5-hexadiene (Helmut König, Gottfried Unden, Jürgen Fröhlich, Biology of Microorganisms on Grapes, in Must and in Wine,, Berlin, Heidelbergt, 2009, p. 13

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]