Frank Arnau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arnau.

Frank Arnau

Nom de naissance Heinrich Schmitt
Activités Romancier, journaliste
Naissance 9 mars 1894
Vienne, Drapeau de l'Autriche-Hongrie Autriche-Hongrie
Décès 11 février 1976 (à 81 ans)
Munich, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Langue d'écriture allemand
Genres Roman policier
Roman d’espionnage

Œuvres principales

  • La Chaîne fermée (1929)

Frank Arnau, pseudonyme de Heinrich Schmitt, né à Vienne le 9 mars 1894 et décédé à Munich le 11 février 1976, est journaliste, un scénariste et un auteur allemand de roman policier et de roman d’espionnage.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un directeur d’hôtel, il abonne ses études à seize ans pour parcourir l’Europe. À partir de 1912, il est rédacteur pour des journaux autrichiens et, le soir et pendant l’été, il assiste en tant qu’auditeur libre à des cours de criminologie, de droit et de médecine légale dispensés par des universités de Vienne, Wurzburg et Francfort. Il réside dans cette dernière ville à partir de 1919 et devient journaliste aux affaires criminelles et chroniqueur judiciaire. Il commence à écrire des pièces de théâtre, des essais et de la poésie, puis se décide à passer au roman policier et publie, en 1929, La Chaîne brisée, qui le rend célèbre. Il fait ensuite un peu de scénarisation et fait paraître un roman d’espionnage, Männer der Tat.

En 1933, lors de la prise de pouvoir du parti nazi, il émigre successivement en Suisse, en France, en Angleterre et, finalement, à Rio de Janeiro. En 1934, il dénonce le nazisme dans son roman Die braune Pest qui n’appartient pas à la littérature policière. Les titres proprement policiers, quand ils ne sont pas des whodunits, présentent des intrigues, parfois mâtinés d’espionnage, qui ont pour toile de fond les décors exotiques les plus divers : Égypte, Maroc, Caraïbes, Brésil et milieu cinématographique hollywoodien.

Bien après la fin de la Deuxième Guerre mondiale, en 1952, l’écrivain rentre en Allemagne et travaille au magazine Stern, tout en continuant la publication de romans, dont la série de l’Américain David Brewer, enquêteur de la section criminelle de la police de New York et celle de l’Oberkommissar Reyder, chef de la police de Hambourg.

En 1970, il s’intalle à Lugano, en Suisse, mais accepte la présidence de la Ligue des droits de l'homme germanique et devient brièvement scripteur pour la télévision allemande. Il écrit également des ouvrages sur la criminologie, la philatélie, la politique et les antiquités.

Il meurt à Munich en 1976.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série David Brewer[modifier | modifier le code]

  • Lautlos wie sein Schatten (1959)
  • Die Dame im Chinchilla (1961)
    Publié en français sous le titre La Dame au chinchilla, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1029, 1968
  • Im Schatten der Sphinx (1962)
    Publié en français sous le titre À l’ombre du Sphinx, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 993, 1967

Série Oberkommissar Reyder[modifier | modifier le code]

  • Der perfekte Mord (1960)
  • Schuss ohne Echo (1963)
  • Der Mord war ein Regiefehler (1964)

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Der geschlossene Ring ou Der abgeschlossene Kreis (1929)
    Publié en français sous le titre La Chaîne brisée, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 63, 1930
  • Männer der Tat, roman d’espionnage (1933)
  • Die braune Pest (1934)
  • Die Maske mit dem Silberstreifen (1944)
  • Auch sie kannten Felix Umballer (1953)
  • Pekari Nr 7 (1956)
  • Tanger nach Mitternacht (1957)
    Publié en français sous le titre Tanger après minuit, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 621, 1958
  • Verwandlung nach Mitternacht (1957)
  • Mordkommission Hollywood (1957)
  • Der geschlossene Ring (1957)
  • Nur tote Zeugen schweigen (1957)
  • Jenseits aller Schranken (1958)
  • Heisses Pflaster Rio (1958)
    Publié en français sous le titre Qui est Roy Denver ?, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 658, 1959
  • Nur tote Zeugen schweigen (1959)
  • Der letzte Besucher (1960)
  • Das andere Gesicht (1960)
  • Der letzte Besucher (1961)
  • Das Rätsel der monstranz (1961)
    Publié en français sous le titre Le marquis n’a pas de chance, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 742, 1961
  • Heroin AG (1962)
  • Der Mord war ein Regiefehler (1963)
  • Verwandlung nach Mitternacht (1963)
  • Mit heulenden Sirenen (1965)
  • Das verbrannte Gesicht (1968)
  • Das verschlossene Zimmer (1984), publication posthume

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • Kunst der Fälscher - Fälscher der Kunst. 3000 Jahre Betrug mit Antiquitäten (1959)
    Publié en français sous le titre L'Art des faussaires et les Faussaires de l'art, Paris, Éditions Robert Laffont, 1960
  • Brasilia. Phantasie und Wirklichkeit. Prestel-Verlag, München (1960)
  • Warum Menschen töten (1964)
  • Jenseits der Gesetze (1966)
  • Die Straf-Unrechtspflege in der Bundesrepublik (1967)
  • Tatmotiv Leidenschaft (1971)
  • Lexikon der Philatelie (1972)
  • Gelebt, geliebt, gehasst (1972), autobiographie
  • Watergate - Der Sumpf (1974)

Adaptations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]