Fabián Alarcón

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alarcon.
Fabián Alarcón
Fonctions
Président de la République de l'Équateur par intérim
Prédécesseur Rosalía Arteaga
Successeur Jamil Mahuad
Président de la République de l'Équateur par intérim
Prédécesseur Abdalá Bucaram
Successeur Rosalía Arteaga
Biographie
Nom de naissance Fabián Ernesto Alarcón Rivera
Date de naissance
Lieu de naissance Quito (Équateur)
Nationalité équatorienne
Parti politique Frente Radical Alfarista

Fabián Ernesto Alarcón Rivera, né le à Quito en Équateur, fut président par intérim de l'Équateur entre le et le et du jusqu'au .

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Fabián Alarcón est le fils du conservateur Ruperto Alarcón Falconí, qui travaillait comme contrôleur général de l'État, et aussi fut ambassadeur d'Espagne au Mexique. Il perdit sa mère quand il était encore petit, et depuis ses seize ans il fut élevé par la nouvelle épouse de son père, Consuelo Albizú de Alarcón.

Il a étudié à l'école primaire de Madrid et de Mexico, le secondaire à Quito. Il obtint une licence de sciences politiques et sociales et un doctorat en jurisprudence.

Il est avocat de formation au tribunal de Justice de l'Équateur.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Fabián Alarcón a fait partie du conseil de Quito, Conseiller et Préfet de la province de Pichincha, qu'il a disputé trois fois et également il a été trois fois Président du Congrès National.

Pendant la présidence de Abdalá Bucaram il fut président du Congrès national de l'Équateur entre le et le .

Présidence[modifier | modifier le code]

Il fut déclaré président par intérim après la destitution de Abdalá Bucaram, le . Ceci provoqua une crise politique dans le pays. En effet, constitutionnellement la succession revenait à la vice-présidente, Rosalía Arteaga, qui assumait le pouvoir avec l'autorisation du Congrès le 6 février. Seulement la constitution restait vague sur ce point de la succession. Arteaga l'exerçait de manière officielle comme présidente entre 9 et le 11 février, mais a dû céder le pouvoir à Fabián Alarcón, qui assuma l'intérim jusqu'au 10 août 1998.

Sa gouvernance fut chaotique. La crise constitutionnelle provoquée à partir de sa nomination provoqua un referendum qui dut passer devant une Assemblée Constituante, cela redessina une nouvelle carte. Cette crise politique fut aggravée par les conséquences du phénomène climatique l'ouragan "El Niño" qui causa des inondations dans beaucoup de secteurs de la côte équatorienne.

L'intérim de Fabián Alarcón se prolongea jusqu'au , quand un nouveau président arriva élu démocratiquement, le maire de Quito Jamil Mahuad.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Alarcón a épousé Lucía Peña et a trois fils.