6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : 06.
Icône de redirection Cette page concerne l'année 6 du calendrier julien. Pour l'année -6, voir -6. Pour le nombre 6, voir 6 (nombre).

Années :
3 4 5  6  7 8 9

Décennies :
-30 -20 -10  0  10 20 30
Siècles :
Ier siècle av. J.-C.  Ier siècle  IIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire  IIe millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Événements[modifier | modifier le code]

L’attitude tyrannique du tétrarque de Judée Hérode Archélaos provoque l’envoi d’une délégation de Juifs et de Samaritains à Rome. Auguste convoque Archélaos, le dépose et l’exile à Vienne, en Gaule. La Judée, la Samarie et l’Idumée deviennent provinces romaines.
  • 3 février, Chine : mort de Pingdi, empereur Han de Chine. Accession au trône de Liu Ying, un enfant choisi par Wang Mang[1], qui règne sous le nom de Ruzi Ying (fin en 9).
  • Automne :
    • Campagne de Tibère contre Marbod. Tibère est envoyé en Pannonie avec l'imperium proconsulaire. Il occupe cette magistrature jusqu'en 9. À partir de Carnuntum, il prend la tête de 12 légions pour opérer sa liaison avec les cinq légions de l’armée du Rhin commandées par C. Sentius Saturninus, pour tenter de soumettre au printemps suivant Marbod et les Marcomans installés en Bohême[2].
    • Grande révolte illyrienne. Début d'un soulèvement mené par Bato en Pannonie et en Dalmatie sur les arrières de l’armée de Tibère (jusqu'en 9). Les Romains doivent abandonner les opérations contre les Marcomans pour le réprimer. Tibère fait la paix avec Marbod qui est institué roi-client de Rome et reçoit le titre officiel d’ami du peuple romain[2].


  • Empire romain : Décret de la loi lex aerarium militare pour la mise en place d'une allocation d'État aux vétérans de guerre, l'Ærarium militare, financée d'une part par le nouvel impôt de succession (5 %) et d'autre part par la caisse privée des empereurs[3].
  • Abdicatio d'Agrippa Posthumus, petit-fils d'Auguste, exilé pour troubles mentaux à Sorrente, puis à Planasia[4].
  • Rome : Disette[3]. Auguste double les rations de blé distribuées à la plèbe. Incendie catastrophique. Création de casernes[3].
  • Auguste rédige l'énumération de ses hauts faits destinée à son tombeau[5].

Naissances en 6[modifier | modifier le code]

Décès en 6[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Stewart Bowman, Columbia chronologies of Asian history and culture, New York, Columbia University Press,‎ 2000 (ISBN 978-0-231-11004-4, LCCN 99047017, présentation en ligne)
  2. a et b Heinrich Luden, Histoire d'Allemagne, vol. 1, Impr. de Béthune et Plon,‎ 1844 (présentation en ligne)
  3. a, b, c et d Louis-Sébastien Le Nain de Tillemont, Histoire des empereurs et des autres princes qui ont régné durant les six premiers siècles de l’Église, vol. 1, Paris, Charles Robustel,‎ 1700 (présentation en ligne)
  4. Robin Seager, Tiberius, Wiley-Blackwell,‎ 2005 (ISBN 9781405115292, présentation en ligne)
  5. Histoire Mondiale Synchronoptique, Arno Peters, Editions académique de Suisses-Bâle
  6. Roger Caratini, La Corse : un peuple, une histoire, Paris, L'Archipel,‎ 2003 (ISBN 978-2-84187-469-9, LCCN 2003375917, présentation en ligne)
  7. Jean-Pierre Lémonon, Ponce Pilate, Paris, Éditions de l'Atelier,‎ 2007 (ISBN 978-2-7082-3918-0, LCCN 2007456262, présentation en ligne)
  8. Joseph Derenbourg, Essai sur l'histoire et la géographie de la Palestine, Imprimerie Impériale,‎ 1867 (présentation en ligne)
  9. Claude Briand-Ponsart, Sylvie Crogiez, L'Afrique du nord antique et médiévale, Rouen, Publication Univ Rouen Havre,‎ 2002 (ISBN 978-2-87775-325-8, présentation en ligne)