Ethnikí Trápeza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ethnikí Trápeza tis Elládos

Création 1841
Personnages clés Efstratios-Georgios A. Arapoglou (CEO)
Siège social Drapeau de Grèce Athènes (Grèce)
Activité finance
Effectif 24 187
Chiffre d’affaires 4,71 Milliards d'euro en 2006
L'ancien siège de la NBG à Athènes

L’Ethnikí Trápeza (NBG ; grec moderne : Εθνική Τράπεζα της Ελλάδος) (NYSE : NBG) (LSE : NBGA) est la plus ancienne et la plus grande banque commerciale de Grèce. Elle est suivie par ordre d'importance par l'Alpha Bank, l'Eurobank EFG et l'Emporiki Bank.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle a une importante assise en Europe de l'Est avec l'intégration de United Bulgarian Bank en Bulgarie en 2000. Puis de Stopanska Banka en Macédoine toujours en 2000, de Banca Romaneasca en Roumanie en 2003, Finansbank en Turquie en 2006 et de Vojvodjanska Banka en Serbie toujours en 2006.

À la même période, elle se désengage de ses filiales nord-américaines.

En octobre 2014, la Banque Nationale de Grèce a échoué avec 24 autres banques aux tests de résistances de la banque centrale européenne et de l'autorité bancaire européenne[1].

Répartition de l'activité[modifier | modifier le code]

Elle compte 579 agences et 1 414 distributeurs de billets en Grèce et 1 137 agences outre mer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vingt-cinq banques européennes ont échoué aux tests de résistance de la BCE, Marie Charrel, Le Monde, 26 octobre 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]