Erna Solberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Erna Solberg
Erna Solberg, en 2013.
Erna Solberg, en 2013.
Fonctions
39e ministre d'État de Norvège
En fonction depuis le 16 octobre 2013
(10 mois et 4 jours)
Monarque Harald V
Gouvernement Solberg
Législature 61e
Coalition H-FrP
Prédécesseur Jens Stoltenberg
Présidente du Parti conservateur
En fonction depuis le 9 mai 2004
Prédécesseur Jan Petersen
Ministre des Affaires locales et
du Développement régional
19 octobre 200117 octobre 2005
Ministre d'État Kjell Magne Bondevik
Gouvernement Bondevik II
Prédécesseur Sylvia Brustad
Successeur Åslaug Haga
Biographie
Date de naissance 24 février 1961 (53 ans)
Lieu de naissance Bergen (Norvège)
Nationalité Norvégienne
Parti politique Parti conservateur
Diplômée de Université de Bergen
Résidence Inkognitogata 18 (Oslo)

Erna Solberg
Ministres d'État norvégiens

Erna Solberg, née le 24 février 1961 à Bergen, est une femme politique norvégienne, membre du Parti conservateur (Høyre) et ministre d'État depuis 2013.

Membre du Parlement norvégien depuis 1989, puis ministre chargée des Affaires locales et du Développement régional dans le second gouvernement de Kjell Magne Bondevik de 2001 à 2005, c'est en 2004 qu'Erna Solberg est élue présidente du Parti conservateur, succèdant ainsi à Jan Petersen.

Après les élections législatives de septembre 2013, Erna Solberg, pressentie pour succéder au chef du gouvernement travailliste Jens Stoltenberg, forme un cabinet minoritaire, constitué avec le Parti du progrès, une formation populiste ; elle est officiellement nommée ministre d'État le 16 octobre par le monarque Harald V.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et jeunesse[modifier | modifier le code]

Erna Solberg est née le 24 février 1961 à Bergen, dans le Vestlandet, au sud-ouest de la Norvège ; elle est la fille d'Asbjørn Solberg (1925-1989), consultant pour la Bergen Sporvei, et d'Inger Wenche Torgersen (1926-), employée de bureau. Elle grandit dans le quartier de Kalfaret, comme ses deux sœurs.

Les premiers pas en politique[modifier | modifier le code]

Elle représente au Parlement norvégien le comté de Hordaland depuis 1989. Elle a été ministre des Affaires locales et du Développement régional sous le second gouvernement du ministre d'État Kjell Magne Bondevik, du 19 octobre 2001 au 17 octobre 2005. Le 5 mai 2002, elle devient première vice-présidente du Parti conservateur.

Présidente du Parti conservateur[modifier | modifier le code]

Élue à la tête du parti le 9 mai 2004, elle en dirige la campagne pour les élections législatives du 12 septembre 2005. Lors de ce scrutin, le parti réalise un score de 14,1 % des voix et 23 députés sur 169, le plus mauvais de son histoire. Elle en conserve cependant la direction.

À l'occasion des élections législatives du 14 septembre 2009, les conservateurs remontent assez nettement, recueillant 17,2 % des suffrages et 30 sièges, restant cependant en troisième position derrière le Parti du progrès (FrP).

Les élections législatives de 2013[modifier | modifier le code]

Son parti progresse fortement lors des élections législatives du 9 septembre 2013, avec 26,8 % des voix et 48 parlementaires.

La formation ayant retrouvé sa position de deuxième parti de Norvège et le « bloc bourgeois », expression désignant le regroupement informel du Parti conservateur (H), du Parti du progrès (FrP), du Parti populaire chrétien (KrF) et du Parti libéral (V), disposant d'une majorité absolue de 97 députés, elle engage des négociations en vue de la formation d'un gouvernement.

Ministre d'État[modifier | modifier le code]

N'ayant pas convaincu le KrF et le V de rejoindre le cabinet qu'elle comptait former, Erna Solberg, pressentie pour succéder au ministre d'État travailliste, présente, le 16 octobre 2013, un gouvernement paritaire de dix-huit membres, auquel participent seulement le H et le FrP, au sein duquel la présidente du Parti du progrès, Siv Jensen, se voit confier l'important ministère des Finances. Les ministères des Réformes et du Développement international sont, de même, supprimés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :