Elsie Wayne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Elsie Wayne (née le 20 avril 1932 à Shédiac, Nouveau-Brunswick) est une femme politique canadienne. Elle a annoncé sa retraite de la politique le 16 février 2004 et ne s'est pas représentée à nouveau dans la Chambre des communes du Canada.

En 1977, elle a été élue au conseil municipal de Saint-Jean. En 1983, elle devient la première mairesse de Saint-Jean et gagne une grande popularité dans la ville. Lors de l'élection canadienne de 1993, elle était l'une des deux seuls candidats progressistes-conservateurs élus au parlement, avec Jean Charest, l'une des pires défaites électorales dans l'histoire canadienne.

En tant que députée, elle a représenté la circonscription de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick. Le 2 avril 1998, lorsque Jean Charest démissionna pour devenir le chef du Parti libéral du Québec, Wayne est devenue le chef par intérim du parti, un poste qu'elle a gardé jusqu'à ce que Joe Clark soit élu chef du parti le 13 novembre de la même année.

Elle a appuyé la fusion du Parti progressiste-conservateur de Peter MacKay avec l'Alliance canadienne de Stephen Harper en 2003.

Politiquement, elle a la réputation d'être conservatrice sur le plan social sur les dossiers du mariage homosexuel et sur la décriminalisation de la marijuana. Elle appuie cependant le filet de sécurité sociale canadien et l'État-providence. Wayne est une des plus farouches partisanes de la monarchie au Canada.

Elle s'est mariée à Richard Wayne et ils ont eu deux fils, Daniel et Stephen.

Précédé par Elsie Wayne Suivi par
Parti progressiste-conservateur du Canada

Gerald Stairs Merrithew'

Députée de Saint John
1993-2004
Parti liberal du Canada

Paul Zed'


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]