Drow

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
LARP drow.jpg

Les drows, ou elfes noirs, sont une race d'elfes dans le jeu de rôle Donjons et Dragons. Ils sont apparus pour la première fois en 1981 dans le Fiend Folio (le « registre des démons »).

Les drows semblent être basés sur les elfes noirs, particulièrement les dokkalfar de la mythologie nordique. Le terme drow dérive de l'écossais des îles Orcades et Shetland où le trow (trowe, drow) est une créature surnaturelle du folklore.

Dans la cosmologie de base[modifier | modifier le code]

Les drows, ou elfes noirs, sont une race d'elfes vivant dans les mondes souterrains. Leur société est matriarcale et les prêtresses de leur divinité, Lloth, la déesse-araignée, tiennent les communautés drows d'une main de fer. Ils vouent une haine particulière envers les autres races d'elfes et demi-elfes, et cela en rapport avec un conflit généré entre Lloth et le principal dieu des elfes Corellon Larethian qui se termina par le schisme des elfes noirs.

Contrairement aux autres races d'elfes, les drows tirent vers l'alignement mauvais. Mais il est possible que certains drows soient attirés par la Neutralité, voire le Bien, vu que leurs caractéristiques d'alignement notent « généralement neutre mauvais »[1].

Le drider est un ancien drow qui a échoué à l'un des nombreux tests que Lloth soumet à ses serviteurs et qui a été transformé en une bête monstrueuse de forme arachnéenne reniée par la société drow.

Les drows ont généralement la peau noire et les cheveux blancs, ce qui les distingue des elfes normaux.

Dans les Royaumes oubliés[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Les elfes noirs (se nommant eux-mêmes ilythiiri) livrent aux elfes depuis des temps immémoriaux une guerre meurtrière. En dehors de leur capacité à la magie, de leur dextérité, et de leurs oreilles pointues, ces deux peuples ne présentent pas beaucoup de points communs. Les uns vivent en harmonie avec la nature, en symbiose avec les arbres, dans les forêts les plus vieilles et orgueilleuses de ces mondes imaginaires, les autres vivent dans des villes souterraines, fuyant la lumière, haïssant la végétation. Les uns maîtrisent les principaux arts, apprécient la poésie, et font admirablement de la musique, les autres se distinguent par des batailles sanglantes, et sont coutumiers des sacrifices d'elfes. Enfin, les uns sont bons et généreux, alors que les autres sont cupides, mauvais, et machiavéliques.

Description[modifier | modifier le code]

Les drows sont des elfes à peau sombre de différentes teintes de couleurs foncés : ils ont la peau anthracite (gris très foncé, presque noir), ardoise, bleu de minuit ou rarement, bleu ardoise à la lumière du jour, et blanchâtre dans l'obscurité. Ils ont le plus souvent des cheveux blanc lunaire, leur longueur marque la noblesse. Parfois, leurs yeux ne possèdent pas de pupilles, ils sont généralement rouge dans le noir.

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois les elfes noirs vivaient à la surface, ils étaient connus sous le nom d'Ilythiiri. Secrêtement soutenus par la déesse Lloth (qui s'appelait autrefois Araushnee avant son bannissement par les autres dieux de la Seldarine, le panthéon elfique), ainsi que par d'autres dieux maléfiques tel Ghaunadaur, les Ilythiiri complotèrent contre leurs cousins elfes. Les Guerres de la Couronne furent le résultat de ces luttes. La tentative de domination des elfes noirs échoua et les Ilythiiri furent bannis en Outreterre par Corellon Larethian en personne après la quatrième Guerre de la Couronne. Les Ilythiiri reçurent alors le surnom de Dhaeraow, qui signifie « traîtres » en elfique, et qui avec les siècles fut transformé par les humains en « drow ». Relativement récemment, les elfes noirs ont émergé à la surface, non pas en fuite, mais en pleine entreprise de colonisation, du moins tel est leur but. Mais les elfes ne se laissent pas faire et livrent bataille pour défendre leurs territoires.

Langages[modifier | modifier le code]

Les drows sont aussi éloquents et musicaux dans leur discours que les autres elfes, et sont capables d'apprendre aisément les sonorités des autres langues. N'importe quel drow moyen connaît au moins deux langues : la langue quotidienne ou "drow profond", ainsi qu'un langage silencieux de gestes et d'expressions. Cette langue silencieuse des drows, également appelée code gestuel, est un langage extraordinairement complexe et aussi détaillé que le langage parlé.

Le "drow" est la langue de tous les jours, corrompue par les modes passantes, le jargon de la langue du commerce et même par les mots d'autres languages (notamment l'orque, le nain, l'elfique, et les termes humains de magie). Il a une structure similaire au commun utilisé par les humains. Lorsqu'il est écrit, ses lettres ressemblent à du vieil elfique et aux textes manuscrits en thorass.

Société[modifier | modifier le code]

Les sociétés des elfes noirs sont de celles où il est le plus difficile de survivre. Les drows adorent le plus souvent la déesse araignée Lloth (ou Lolth) et ces sociétés sont donc à son image : fondées sur le chaos et la haine. Ce sont généralement les femelles prêtresses de Lloth qui dirigent. Ces matrones sont à la tête de maisons qui se livrent à des vendettas fratricides. Quand une maison sombre, tous ses ressortissants sont pourchassés et exterminés afin de ne pas laisser de témoins. La "justice" de Lloth précise en effet que sans témoin, aucune accusation ne peut être portée.

Quelques enclaves drow s'éloignent de ce modèle. L'influence de Lloth sur celles-ci est faible et ce sont alors les sorciers mâles qui dominent, souvent avec la bénédiction du dieu Vhaeraun. Cela reste cependant exceptionnel et la plupart des cités drows sont à l'image de la plus connue d'entre elles, Menzoberranzan, où Lloth et ses prêtresses règnent sans partage.

Quelques cités drows connues :

Religion[modifier | modifier le code]

La société drow ne reconnait qu'une seule divinité comme étant la leur, Lloth. Mais en vérité, il existe un panthéon appelé Seldarine Noire qui est composé de différentes divinités drow représentant chacun leur domaines qui leur sont propres.

Personnages célèbres[modifier | modifier le code]

Tous les elfes noirs ne sont pas aussi violents, et certains, bien que très peu nombreux, ont fui l'Outreterre pour gagner une place et la paix à la surface. Le plus connu de ces héros est Drizzt Do'Urden, originaire de la cité de Menzoberranzan, qui a vite été écœuré par les actions de son peuple, et est venu vivre à la surface, où il s'est taillé une solide réputation. Il demeure au Valbise, au nord-ouest de l'Épine dorsale du monde, où il s'est entouré de solides compagnons d'aventure tels Cattie-Brie, Wulfgar, ou Bruenor Marteaudeguerre. Avec le magicien Elminster, il est l'un des héros les plus populaires des Royaumes.

Moins connue que Drizzt, Liriel Baenre a également quitté l'Outreterre pour suivre son compagnon barbare Fyodor jusqu'en Rashéménie.

Le mercenaire Jarlaxle a également séjourné à la surface, à Portcalim puis en Damarie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Monte Cook, Jonathan Tweet et Skip Williams, Manuel des monstres - Livre de règles III v.3.5 [« Monster Manual »], Spellbooks,‎ janvier 2006, 319 p. (ISBN 2-84785-034-1), p. 102

Publication et ouvrage de l'auteur R.A.Salvatore, auteur connu du monde des Royaumes Oubliés...

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (fr) Drizzt Do'Urden, légende drow des romans de l'auteur R.A.Salvatore et des Royaumes Oubliés.