Nain (Donjons et Dragons)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nain.
Nain tel que présenté dans les jeux de rôle

Les nains sont, dans le jeu de rôle Donjons et Dragons, des créatures humanoïdes naturelles d'alignement loyal bon. Ils forment l'une des races primaires valables pour les personnages joueurs. Les nains incluent des sous-espèces qui peuvent être d'autres alignements : les duegars, les nains des collines, et les nains des montagnes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Donjons & Dragons (1974-1976)[modifier | modifier le code]

Les nains apparaissent d'abord comme classe de personnage jouable dans la première édition de Donjons et Dragons (1974)[1].

Advanced Donjons & Dragons (1977-1988)[modifier | modifier le code]

Les nains réapparaissent comme personnages joubles dans le Player's Handbook original de 1978[2],[3] et dans le manuel des monstres original en 1977[4]. Un certain nombre de sous-races de nains ont été présentées dans Unearthed Arcana en 1985[5].

Donjons & Dragons (1977-1999)[modifier | modifier le code]

Le nain est à nouveau une race jouable dans l'original Dungeons & Dragons Basic Set en 1977.

Advanced Donjons & Dragons seconde édition (1989-1999)[modifier | modifier le code]

Le nain des collines est une classe de personnages dans la seconde édition du manuel des joueurs en 1989[6] et il réapparait dans le Monstrous Compendium Volume Two en 1989[7]. Ils sont détaillés comme race dans les Royaumes oubliés dans le Dwarves Deep en 1990[8], et bon nombre de détails concernant les diverses races de nains sont exposés dans The Complete Book of Dwarves en 1991[9].

Donjons & Dragons troisième édition (2000-2007)[modifier | modifier le code]

Les nains se retrouvent parmi les races jouables dans la troisième édition du manuel des joueurs en 2000[10] et dans l'édition révisée 3.5[11]. Les nains sont inclus aux races détaillées dans Races of Stone en 2004[12].

Donjons & Dragons quatrième édition (2008-)[modifier | modifier le code]

Les nains font à nouveau partie des personnages jouables dans la quatrième édition du manuel des joueurs, en 2008, on les retrouve dans le manuel des monstres de la même année, incluant le dwarf bolter et le dwarf hammerer[13].

Description[modifier | modifier le code]

Les nains sont des personnages de petite taille, trapus, d'environ 1 mètre 40 pour 70 kg et 70 cm de large. Ils portent de longues barbes. Leur peau et leurs cheveux peuvent prendre les mêmes couleurs que ceux des humains. Têtus mais pratiques, ils aiment la bonne chère et les boissons fortes. Par-dessus tout, ils adorent l'or, les bijoux et les gemmes. Ce sont de rudes guerriers, résistants à la magie (dans AD&D et D&D version 3). Ils bénéficient de l’infravision permettant de détecter les ondes de chaleur (AD&D), ou de la vision nocturne qui leur permet de voir dans l'obscurité totale sur une distance de 18 m (D&D version 3). Ils détestent les gobelinoïdes, les orques et les géants (contre lesquels ils ont certains bonus, D&D version 3). Il existe une certaine animosité entre eux et les elfes, malgré le fait que les deux races soient généralement bienveillantes.

Ils sont souvent des mineurs émérites ou d’excellents forgerons, peuvent détecter les pièges mécaniques liés à la pierre, des murs pivotants, des passages en pente et des constructions récentes en rapport avec la roche. La sagesse d'un nain se mesure à la longueur de sa barbe si bien qu'en cas de désaccord, ils suivent l'avis de celui qui a la plus longue barbe, et donc le plus d'expérience. Les nains sont doués d'une force extraordinaire et d'une vie plus longue que le commun des mortels, soit environ 250 ans. Ils connaissent les secrets de l'acier et savent forger les meilleures armes. Ils les recouvrent de runes qui augmentent leur efficacité.

Leur arme préférée est un énorme marteau à deux têtes, qui peut être utilisé en le faisant tournoyer dans un sens ou dans l'autre. Le manche en est général très long, décoré de runes magiques qui donnent une force et un courage surhumains à son possesseur (AD&D). À partir de la version 3 de Donjons et dragons, les nains manient plutôt des haches : ils développent d'ailleurs des modèles plus efficaces que les haches courantes et qu'ils sont généralement les seuls à savoir manier, la hache de guerre naine, ainsi qu'une arme à deux têtes (une lance et une hache) appelée urgrosh nain. Cependant, leur dieu principal, Moradin, manie toujours le marteau de guerre.

Religion[modifier | modifier le code]

Les nains estiment être eux-mêmes des créations de Moradin. Dans la plupart des campagnes, le panthéon nain compte Moradin, Abbathor, Berronar Truesilver, Clanggedin Silverbeard, Dugmaren Brightmantle, Dumathoin, Muamman Duathal, et Vergadain.

Relations avec les autres races[modifier | modifier le code]

Les nains s'entendent généralement très bien avec les gnomes, considérés comme de proches cousins de ces derniers. Ils acceptent les humains, les demi-elfes et les halflings. Ils détestent les demi-orques et ont du mal à supporter la compagnie des elfes.

Sous-races[modifier | modifier le code]

Nains notables[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Les romans notables de l'univers de D&D avec des nains dans un rôle principal incluent :

  • Greyhawk

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gary Gygax et Dave Arneson. Dungeons & Dragons (3-Volume Set) (TSR, 1974)
  2. (en) Lawrence Schick, Heroic Worlds: A History and Guide to Role-Playing Games, Buffalo, Prometheus Books,‎ 1991 (ISBN 978-0-87975-653-6), p. 84–85
  3. (en) Gary Gygax, Players Handbook, Lake Geneva, TSR,‎ 1978 (ISBN 978-0-935696-01-1)
  4. Gygax, Gary. Monster Manual (TSR, 1977)
  5. Unearthed Arcana, Gary Gygax, 1985, ISBN 978-0-88038-084-3
  6. (en) David Cook, Player's Handbook, Lake Geneva, TSR,‎ 1989, 2e éd. (ISBN 978-0-88038-716-3)
  7. Cook, David, et al. Monstrous Compendium Volume Two (TSR, 1989)
  8. Ed Greenwood, Dwarves Deep (TSR, 1990
  9. Jim Bambra, The Complete Book of Dwarves, TSR, 1991
  10. (en) Jonathan Tweet et Monte Cook, Skip Williams, Player's Handbook, Wizards of the Coast,‎ 2000 (ISBN 978-0-7869-1550-7)
  11. (en) Jonathan Tweet et Monte Cook, Skip Williams, Player's Handbook v.3.5, Wizards of the Coast,‎ 2003 (1re éd. 2000) (ISBN 978-0-7869-2886-6)
  12. Jesse Decker, Michelle Lyons et David Noonan, Races of Stone, Wizards of the Coast, 2004
  13. Mearls, Mike, Stephen Schubert, and James Wyatt. Monster Manual (Wizards of the Coast, 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]