Domaine Clarence Dillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Domaine Clarence Dillon

Création 1935
Fondateurs Clarence Dillon
Personnages clés Clarence Dillon, Seymour Weller, C. Douglas Dillon, Duchesse de Mouchy, SAR Prince Robert de Luxembourg
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Drapeau de France Paris (Île-de-France(France)
Direction Robert de Luxembourg
Activité Vinicole
Produits Château Haut-Brion
Château La Mission Haut-Brion
Château Quintus
Sociétés sœurs Clarence Dillon Wines
Site web http://www.domaineclarencedillon.com

Le Domaine Clarence Dillon est un domaine viticole français.

Histoire[modifier | modifier le code]

Domaine Clarence Dillon a été créé en 1935 par Clarence Dillon[1], banquier américain, lors de l’achat de Château Haut-Brion. Clarence Dillon est d’origine française par sa mère, Bertha Stenbock, née en Louisiane.

Le premier président de la société a été le neveu de Clarence Dillon, Seymour Weller, de 1935 à 1975. Pendant ces 40 années, Seymour Weller rénove la propriété qui a souffert des effets de la crise des années 1930 : il fait installer l’électricité, rénove la plomberie, aménage le parc, fait nettoyer les chais et modernise l’équipement.

En 1975, sa cousine Joan Dillon[2], alors Princesse de Luxembourg, lui succède à la présidence de la société. En 1978, après son veuvage, elle épouse Philippe de Noailles, duc de Mouchy qui exerce la fonction de directeur général jusqu’en 2003. Joan de Mouchy continue l’œuvre de son cousin avec l’aide de son époux : elle rénove le château, reconstruit l’orangerie, modernise le cuvier, rénove le chai.

En 1983, Domaine Clarence Dillon acquiert Château La Mission Haut-Brion, propriété voisine avec ses deux crus associés, château Laville Haut-Brion et Château La Tour Haut-Brion.

En 1991, la duchesse de Mouchy fait rénover la « Cour des Artisans », construire un chai technologique, une tonnellerie et un laboratoire.

En 1993, Robert de Luxembourg, fils de la duchesse de Mouchy et arrière-petit-fils de Clarence Dillon, entre au Conseil d’Administration. En 2002, il devient Directeur Général et entreprend de nombreux travaux au Château La Mission Haut-Brion. En 2008, il est nommé Président de Domaine Clarence Dillon.

Le conseil d’administration comprend uniquement des membres de la famille Dillon, descendants directs de Clarence Dillon et de ses deux enfants, Douglas et Dorothy.

Le 24 juin 2011, Domaine Clarence Dillon a annoncé l'acquisition de Château Tertre Daugay, ancien Premier Cru de Saint-Emilion[3], renommé, début 2012, Château Quintus.

Clarence Dillon Wines[modifier | modifier le code]

Société sœur de Domaine Clarence Dillon, Clarence Dillon Wines a été créé en 2005 par Robert de Luxembourg dans un double but :

  • la création de la marque Clarendelle ;
  • le négoce de crus classés de Bordeaux.

En tant que négociant en vin, Clarence Dillon Wines produit et élève les vins de Clarendelle. La société propose également à la vente en primeurs de grands vins de Bordeaux.

Son nom est aussi un hommage au financier américain Clarence Dillon, fondateur de la société mère et arrière-grand-père de Robert de Luxembourg.

Clarendelle[modifier | modifier le code]

Clarendelle[4] est une marque de vin de Bordeaux créée en 2005.

Clarendelle rouge est un assemblage de Cabernet Sauvignon et de Merlot.

Clarendelle blanc est un assemblage de Sauvignon blanc et de sémillon.

Clarendelle rosé est issu de l’assemblage de Merlot et de Cabernet Franc.

Clarendelle Amberwine est issu de l’assemblage de raisins récoltés à des degrés de maturation différents : la pourriture noble et les vendanges tardives.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ken Fisher, 100 Minds That Made the Market, Hoboken, Wiley,‎ 2007, poche (ISBN 978-0-470-13951-6, LCCN 2007015965)
  2. (en) Ann B. Matasar, Women of Wine: The Rise of Women in the Global Wine Industry, Berkeley, University of California Press,‎ 2006 (ISBN 978-0-520-24051-3, LCCN 2005023244)
  3. Charles Cocks, Bordeaux et ses vins: classés par ordre de mérite, Bordeaux, Féret,‎ 2009, reprint édition de 1898, 7e éd. (ISBN 978-2-35156-041-9)
  4. (en) Evelyne Resnick, Wine Brands, London-New York, Palgrave Macmillan,‎ 2008 (ISBN 978-0-230-58373-3, OCLC 314773413), p. 164–168

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]