Doctor Who and the Silurians

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Doctor Who and the Silurians
Épisode de Doctor Who
Doctor Who logo 1970-1973, 1996.svg
Le logo de la série (période 1970-1973)

Titre original Doctor Who and the Silurians
Numéro d'épisode Saison 7 (1re série)
Épisode 2 (ou 52)
Code de production BBB
Réalisation Timothy Combe
Scénario Malcolm Hulke
Production Barry Letts
Durée 7 × 25 minutes
Diffusion 31 janvier 1970 au 14 mars 1970 sur BBC One
Personnages Docteur :
3e (Jon Pertwee)
Compagnons :
Liz Shaw
Brigadier Lethbridge-Stewart
Chronologie
Précédent Spearhead from Space The Ambassadors of Death Suivant
Liste des épisodes

Doctor Who and the Silurians (Docteur Who et les Siluriens) est le cinquante-deuxième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who, diffusé pour la première fois en sept parties hebdomadaires du 31 janvier au 14 mars 1970. Cet épisode montre pour la première fois la race des intra-terrestres Siluriens.

Résumé[modifier | modifier le code]

UNIT est appelé à l'aide dans l'affaire d'un réacteur nucléaire qui rencontre de sévères problèmes de coupures. Le Docteur que le réacteur à réveillé une race de primitifs qui occupaient la Terre dans l'ancien temps, les Siluriens.

Casting[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Lorsqu’un nouveau type de centrale nucléaire, situé sur un site caverneux nommé Wenley Moor, commence à avoir de nombreux problèmes de puissances et que ses employés ont d’étrange migraines, UNIT est appelé afin d’enquêter sur le terrain, et ce, malgré les réticences de leur chef, le Dr Lawrence. Alors que deux employés explorent une caverne non loin, ils sont attaqués par une créature reptilienne, l’un d’entre eux est tué, tandis que le second plongera dans la folie. Partant en exploration à son tour, le Docteur croise une de ces créatures, mais le brigadier Lethbridge-Stewart a du mal à le croire. Lors d’une exploration par les membres de UNIT, une créature est touchée par le major Baker et quitte les grottes.

Pendant ce temps-là, l’un des médecins de la centrale, le Dr Quinn, semble négocier avec les créatures venus de la caverne, les siluriens. Ceux-ci acceptent de coopérer avec lui à condition qu’il ramène le silurien perdu grâce à un dispositif qu’ils lui fournissent. Un paysan des environs aperçoit le silurien dans sa grange, mais meurt d’une crise cardiaque à sa vue. Alors que le Docteur, le brigadier et Liz enquêtent là-dessus, Quinn réussit à contacter la créature et à la ramener chez elle. Il compte faire chanter les siluriens afin de pouvoir leur voler leur technologie. Enquêtant sur les agissements du Dr Quinn, le Docteur parvient à retrouver dans son bureau un globe représentant la Terre telle qu’elle était 200 millions d’années plus tôt. Arrivant chez Quinn, le Docteur le retrouve mort et tombe nez-à-nez avec le silurien. Il s’aperçoit que celui-ci ne lui veut pas de mal.

Le major Baker retourne dans les grottes où il est fait prisonnier et interrogé par les siluriens. Liz et le professeur tentent de venir le récupérer et le Docteur discute avec le chef des siluriens. Celui-ci raconte au Docteur que les siluriens habitaient la Terre des millions d’années auparavant, mais que la peur d’une grande catastrophe les a poussés à se retrancher dans des grottes. Le chef commence à admettre que les humains ont bâti une nouvelle civilisation et qu’une cohabitation est possible. Il demande au Docteur de l’aider à négocier avec les humains. Hélas, ses collaborateurs ne sont pas de son avis et souhaitent tuer l’intégralité des êtres humains. Ils inoculent un virus extrêmement puissant au major Baker et le laisse sortir pour qu’il contamine le monde entier.

Au même moment, à la centrale, une réunion de crise a lieu, au cours de laquelle il est décidé de renvoyer des renforts d’UNIT pour exterminer les siluriens. Gravement malade, le major Baker les rejoint et parvient à s’enfuir lorsque le Docteur explique qu'il est porteur d'une maladie mortelle capable de tuer en quelques heures. La maladie se propage par la fuite des dignitaires témoins de l’incident et commence à contaminer Londres puis Paris. Le Dr Lawrence, en état de démence, tente de tuer le brigadier avant d’être terrassé par la maladie.

Grâce à une souche donné par le chef des siluriens et grâce à l'assistance de Liz, le Docteur parvient à créer un remède et à noter la formule à temps, avant d'être enlevés par deux siluriens. Ceux-ci ont assassiné leur chef et prennent en otage le Docteur pour qu’il les aide à brancher un dispositif complexe ayant pour but de faire disparaître la couche d'ozone, ce qui tuerait les humains sans faire de mal aux siluriens. Le Docteur parvient à les duper à leur faire croire qu’il va irradier la zone durant 50 ans, ce qui les fait fuir.

Les siluriens désormais retranchés dans les grottes en sommeil cryogénique, le Docteur compte les réveiller un par un afin de les raisonner et de les aider à collaborer avec les terriens. Le brigadier, qui n'est pas de cet avis, va bombarder la zone, enfermant définitivement les intra-terrestres.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • L'épisode marque la première apparition de "Bessie" la vieille voiture du Docteur, étant donné qu'il ne peut plus utiliser le TARDIS pour voyager. Celle-ci est étrangement immatriculée "Who 1"
  • Le docteur Lawrence exprime son scepticisme face au Docteur au moment où celui-ci parle de son tournevis sonique.
  • Le terme "Siluriens" est un mot inventé par le Docteur en rapport avec la période terrestre d'où ces créatures viennent. Dans l'épisode The Sea Devils, le Docteur admet qu'il serait préférable de les appeler des Eocenes. En 2010 dans l'épisode La Révolte des intra-terrestres des négociations ont lieu entre les humains (Amy et Rory) et une race de siluriens que le Docteur qualifie d'Homo-reptilien.

Références extérieures[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Scénarisation[modifier | modifier le code]

L'idée d'une nouvelle saison de Doctor Who se concentrant essentiellement sur un Docteur « en exil » sur une Terre contemporaine, effrayait à l'époque certains scénaristes, comme Malcolm Hulke, qui avaient peur que la série se réduisent à des histoires d'invasions et de savant fou. Aussi, lorsque le script-editor (responsable des scénarios) Terrance Dicks l'approcha à l'été 1969 pour qu'il écrive un épisode de la nouvelle saison, Hulke joua avec les lignes et inventa une race d'aliens qui ne viendrait pas de l'espace mais des profondeurs de la Terre et ne serait pas forcément belliqueuse. L'épisode est officiellement commandé le 11 août 1969 sous le titre The Monsters puis The Silurians.

Prévu pour être le 3e épisode de la saison, il fut repoussé en seconde partie suite au développement chaotique de l'épisode suivant, The Ambassadors of Death.

Pré-production[modifier | modifier le code]

Lors de l'étape de pré-production en octobre 1969, les producteurs Peter Bryant et Derrick Sherwin furent soudainement muté à la production d'une série anglo-allemande nommée Paul Temple et l'ancien réalisateur Barry Letts fut nommé à leur place. Toutefois, Letts étant bloqué sur le tournage d'une série de soap-opéra nommée The Doctors, ce fut l'assistant de Terrance Dicks, Trevor Ray, qui prit en charge la fonction de producteur-assistant.

L'épisode devait avoir pour titre The Silurians, le titre Doctor who and the Silurians est dû à une mauvaise interprétation de ce qu'il était marqué sur la page principale. Pour éviter ce genre de mésaventures, la mention Doctor Who and... qui figuraient normalement sur la couverture des scripts fut supprimée[1].

Casting[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le réalisateur engagé pour cet épisode fut Timothy Combe, qui avait précédemment été assistant de production sur les épisodes « The Reign of Terror » et « The Evil of the Daleks. » et qui fut réalisateur sur des épisodes de Z-Cars et The Newcomers. Début novembre 1969, des problèmes avec les studios de la BBC retarde le début du tournage de l'épisode d'une semaine.

Le tournage des plans en extérieur débuta le 12 novembre 1969 à la gare de Marylebone dans Londres par la fuite de Masters ainsi que les différentes morts dû à l'épidémie. Les scènes se déroulant en ferme furent tournés le 14 novembre à Tilford dans le Surrey ainsi que les différents plans extérieurs[2]. Des photos promotionnelles montrant le Docteur et sa voiture, Bessie, furent prisent à cette occasion. Les scènes d'hôpital furent tournées le 19 novembre à l'hôpital de Milford dans le Surrey.

Sur insistance de Barry Letts, qui souhaitait faire de Doctor Who une série plus sombre, la scène de bombardement des grottes des siluriens fut tournée (alors qu'elles ne figuraient pas dans le script original.) Celles-ci entamèrent un départ d'incendie qui posa problème à la production. De plus, une erreur de développement endommagea les bobines tournées à la gare de Marylebone et celles-ci durent être retournées en catastrophe le 24 novembre. Par manque de figurants, Trevor Rays, Barry Letts et Terrance Dicks sont obligés de jouer eux-mêmes le rôle de passagers[3]. Des scènes devant se dérouler dans les grottes de Wookey Hole dans le Somerset furent abandonnées au profit de tournage en studios.

Suite à ces problèmes techniques, il fut décidé d'abandonner le processus habituel de la série qui voyait chaque parties être répétées durant la semaine avant d'être tournées en studio. Ainsi, les scènes se déroulant dans les grottes furent d'abord filmées le 8, 15 et 21 décembre 1969. Barry Letts changea la façon de tourner la série en faisant deux sessions de tournage par semaine au lieu d'une seule et la partie 2 et 3 fut filmée le 22 décembre. Letts voit dans l'utilisation de la "Colour Separation Overlay" (à l'origine du concept d'incrustation) le moyen de produire de nouveaux effets spéciaux pour la série. On voit ainsi les siluriens observer le Major Baker par ce moyen.

Le tournage reprend le 5 janvier 1970 de manière plus traditionnelle, chaque partie étant filmée au centre télévisuel de la BBC, chaque lundi après avoir été répétée la semaine précédente. Le tournage fut bouclé le 26 janvier 1970.

Post-production[modifier | modifier le code]

La musique additionnelle de cet épisode fut composé par Carey Blyton au lieu des compositions usuelles de Dudley Simpsons.

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
Épisode 1 31 janvier 1970 24:15 8,8 Bandes PAL restaurées
Épisode 2 7 février 1970 23:08 7,3 Bandes PAL restaurées
Épisode 3 14 février 1970 23:16 7,5 Bandes PAL restaurées
Épisode 4 21 février 1970 25:00 8,2 Bandes PAL restaurées
Épisode 5 28 février 1970 23:58 7,5 Bandes PAL restaurées
Épisode 6 7 mars 1970 24:15 7,2 Bandes PAL restaurées
Épisode 7 14 mars 1970 22:55 7,5 Bandes PAL restaurées
Diffusé en sept parties du 31 janvier au 14 mars 1970, l'épisode fit un bon score d'audience[4].

L'épisode reçu un accueil critique assez mitigé. D'une part, les spectateurs trouvent que Jon Pertwee a enfin trouvé la tonalité de « son » Docteur, bien plus moderne et sensible que le Docteur sans cesse marmonnant dans sa barbe des précédentes incarnations. D'autre part, une partie du public juge l'épisode ennuyeux et certains n'accrochent pas avec le ton plus adulte de la série[5].

Critiques Modernes[modifier | modifier le code]

Des critiques comme Mark Braxton (Radio Times) ou Christopher Bahn (The A.V. Club) saluent la maturité de l'épisode, le rapport complexe entre les siluriens et les humains mais déplorent les effets spéciaux qui ont mal vieilli, le manque de crédibilité des siluriens (et leur voix), la pauvreté des décors de cavernes ainsi que la musique de Carey Blyton[6],[7]. La musique est comparée à un « Kazoo informatique » par les auteurs du livre Doctor Who: The Discontinuity Guide[5]. Saluant lui aussi la maturité de l'épisode, John Sinnott (DVD Talks) dénote toutefois la lenteur de l'épisode et le manque d'alchimie entre Caroline John et Jon Pertwee[8]. Le site Den of the Geek donne une note assez positive à l'épisode aussi[9].

Charlie Jane Anders du site io9 mettra la scène où le Docteur retrouve le corps, mort, du Major Baker dans sa liste des plus grands cliffhanger de la série[10]. Elle décrit la scène où la maladie éradique des passants dans Londres comme l'une des plus marquante de l'ère Pertwee.

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut novélisé sous le titre de Doctor Who and The Cave Monsters (Doctor Who et les monstres des cavernes) par Malcolm Hulke lui-même, et sortit en janvier 1974 sous le numéro 9 de la collection Doctor Who des éditions Target Book. Hulke en profite pour effectuer quelques changement : les siluriens ont des noms (Morka, Okdel et K'to) et un prologue explore leur civilisation et les raisons de leur hibernation. Une part du roman est notamment vu du point de vue des siluriens (qui ne sont d'ailleurs pas nommés ainsi), le Dr Quinn et le Major Baker ont un rôle bien plus consistant. À la fin du livre, les bombes du Brigadier ne sont pas destinées à tuer les siluriens mais à les isoler du reste du monde.

Ce roman fut traduit en finnois à une époque où aucune transmission de Doctor Who ne fut jamais faite en Finlande. Le livre a été aussi traduit en allemand, en turque, en japonais et en portugais. La couverture du livre fut dessiné par Chris Achilleos

Édition VHS, CD et DVD[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions au Royaume-Uni, États-Unis et au Canada.

  • Longtemps gardé sous forme de films 16 mm noir et blanc, l'épisode sort en 1993 dans un coffret VHS recolorisé.
  • La bande son de l'épisode fut sortie en octobre 2006 avec la voix de Caroline John servant de lien entre les différents passages de l'histoire. Celle-ci est sortie dans un coffret intitulé Monsters on Earth avec « The Sea Devils » et « Warriors of the Deep » puis dans une réédition solo en janvier 2008.
  • Le 14 janvier 2008, l'épisode ressorti en DVD dans un coffret nommé Beneath the Surface avec « The Sea Devils » et « Warriors of the Deep. » L'épisode a été restauré avec une bien meilleure recolorisation et une réoptimisation de la vitesse de l'image.
  • Une lecteur audio d'une version abregée de la novélisation, lu par Caroline John sortie en CD en septembre 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Andrew Pixley, « Re: The Doctor Who Serial Titles Debate » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Outpost Gallifrey (registration required), 2006-06-30. Consulté le 2006-12-19
  2. « The Silurians », Doctor Who Location (consulté le 10 mai 2013)
  3. « The Silurians », A Brief History Of Time (Travel) (consulté le 10 mai 2013)
  4. Siegel, Michael H., « Doctor Who and the Silurians », Doctor Who Reference Guide (consulté le 31 août 2008)
  5. a et b (en) « Doctor Who and the Silurians », BBC (consulté le 10 mai 2013)
  6. Mark Braxton, « Doctor Who and the Silurians », Radio Times,‎ 21 septembre 2009 (consulté le 14 octobre 2012)
  7. Christopher Bahn, « Doctor Who And The Silurians », The A.V. Club,‎ 18 décembre 2011 (consulté le 14 octobre 2012)
  8. John Sinnot, « Doctor Who — Beneath the Surface », DVD Talk,‎ 27 juin 2008 (consulté le 14 octobre 2012)
  9. « Doctor Who: Beneath the Surface Review », Den of Geek,‎ 7 janvier 2008 (consulté le 23 novembre 2012)
  10. Charlie Jane Anders, « Greatest Doctor Who cliffhangers of all time! », io9,‎ 31 août 2010 (consulté le 14 octobre 2012)