Djeli Moussa Diawara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Djeli Moussa Diawara

Naissance février 1962
Kankan, Guinée
Genre musical Mandingue, salsa, flamenco, blues, jazz
Instruments Kora, guitare, balafon
Années actives Depuis 1982
Labels Mélodie / Celluloid / CybearSonic
Site officiel http://www.djelimoussadiawara.com

Djeli Moussa Diawara, né en 1962 à Kankan, joueur de kora, est un compositeur et chanteur guinéen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Djeli Moussa Diawara (aussi connu sous le nom Jali Musa Jawara) est né dans une famille de griots. Son père est balafoniste, sa mère choriste. Son demi-frère maternel n'est autre que Mory Kanté. Son destin est donc tout naturellement de devenir un « jali » ou « djeli », terme mandingue pour « griot ». Il apprend le balafon, la Kora et la guitare.

À la fin des années 1970, Djeli Moussa rejoint Abidjan, Côte d'Ivoire et y joue avec son demi-frère qui vient de s'éloigner du légendaire Rail Band. Il démarre ensuite sa carrière solo, travaille avec Djenne Doumbia, un excellent chanteur qui rejoindra plus tard le groupe de Salif Keita. En 1983, sort son premier LP Yasimika, considéré encore aujourd'hui comme une référence en matière de musique Africaine. Après de nombreux faux départs, il rejoint Paris où son travail est reconnu par la presse et le public.

L'album Flamenkora qui sort à la fin des années 1990 propose une musique riche et diverse, mêlant les racines du Flamenco à celles, traditionnelles, de Djeli Moussa, et offrant une combinaison de rythmes latins avec le chant de l'ancien Empire Mandingue.

En 2000, Djeli Moussa enregistre l'album Ocean Blues - from Africa to Hawaï avec Bob Brozman, très bien reçu par la critique.

Il a depuis fondé le groupe Kora Jazz Trio, auquel se sont joints Abdoulaye Diabaté au piano et Moussa Cissoko aux percussions. Il compose une bonne partie des titres du groupe, principalement ceux où il chante, en plus de jouer de la Kora et parfois de la guitare. Le groupe a sorti 3 albums à ce jour (Part I, II & III).

Chanteur et musicien, Djeli Moussa a développé une relation très intime avec sa Kora 32 cordes, modèle unique, modifié à sa demande pour pouvoir jouer les gammes mineures et majeures qui manquent à l'instrument traditionnel, doté de seulement 21 cordes. Resté très proche des rythmes traditionnels, Djeli Moussa a su par ailleurs extraire de son instrument mandingue des styles inattendus : salsa, flamenco, blues et jazz.

Depuis son premier LP solo en 1983, il a fait de très nombreuses tournées et a travaillé sur scène ou en studio avec de nombreux artistes internationalement reconnus comme Ali Farka Touré, Carlos Santana, Manu Dibango, Janice deRosa, Stephan Eicher, Cheick Tidiane Seck...

Discographie[modifier | modifier le code]

En solo
  • 1983 : Yasimika (LP - réédité aux USA en 1991)
  • 1988 : Soubindoor (World Circuit)
  • 1992 : Cimadan
  • 1996 : Sobindo
  • 1998 : Flamenkora
  • 2000 : Ocean Blues - from Africa to Hawaï avec Bob Brozman
  • 2006 : Sini
  • 2010 : Yasimika (Abidjan 1982), réédition remastérisée du tout premier album
  • 2011 : Yékéké (Paris 2010)
Avec Kora Jazz Trio
Autres participations

Liens externes[modifier | modifier le code]