Bob Brozman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bob Brozman

Description de l'image  BobBrozman.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Bob Brozman
Naissance 8 mars 1954
New York, États-Unis
Décès 23 avril 2013 (à 59 ans)
Santa Cruz (Californie), États-Unis
Activité principale Guitariste
Genre musical Blues, jazz, musiques du monde
Instruments Guitare, slide guitar, ukulélé
Années actives De 1981 à 2013
Site officiel bobbrozman.com

Bob Brozman (né le 8 mars 1954 à New York et mort le 23 avril 2013[1] à Santa Cruz, en Californie[2]) est un guitariste et chanteur américain aussi à l'aise dans le blues, le folk, le jazz, et divers langages des musiques du monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille très fortunée à New York en 1954, Bob Brozman démarre l'apprentissage de la guitare dès son enfance. Il se consacre plus tard à l'étude de la musique et de l'ethnomusicologie à l’université de Washington avant de se consacrer à sa carrière de musicien. Son premier album est enregistré en 1981.

Suite à sa rencontre avec Tau Moe et la Tau Moe Family, il découvre la guitare hawaiienne et en fait une de ses spécialités ayant récupéré la plupart des techniques de Tau Moe.

Il devient ensuite collectionneur et spécialiste des guitare et instruments à résonateur National avant de publier en 1993 un ouvrage qui leur est consacré : The History and artistry of National Resonator Instruments (l'histoire et l'artisanat des instruments à résonateurs National).

Dans ses nombreux albums jusqu'en 2007 il a collaboré avec de talentueux musiciens tels que Debashish Bhattacharya, René Lacaille, Led Ka'apana.

Il se suicide par asphyxie au monoxyde de carbone dans son garage en utilisant l'échappement d'une de ses voitures de luxe le 23 avril 2013[3].

Citations[modifier | modifier le code]

  • « En Papouasie comme à Hawaï, à l'île de la Réunion, à Okinawa, la musique transpire la nature. Tu la sens tout le temps. Les îles ont été les premiers laboratoires de musiques du monde : la manière de jouer en Nouvelle-Bretagne évoque celle du XIXe siècle à Hawaï, où, après la pratique des chants tribaux, sont arrivés les missionnaires et l'harmonie européenne, puis les cowboys mexicains avec leurs guitares aux accordages divers et les yodles, qui étaient alors très populaires. »[4]
  • « J'ai pas le flouz mais j'ai le blues », au Printemps de Bourges, le samedi 20 avril 1996[5].
  • « Il y a tant de musique sur cette Terre que je dormirai dans une prochaine vie[6]. »

Discographie[modifier | modifier le code]

Disques personnels[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Blue Hula Stomp
  • 1983 : Snapping the Strings
  • 1985 : Hello Central... Give Me Dr. Jazz
  • 1988 : Devil's Slide
  • 1989 : Remembering the songs of our youth, avec The Tau Moe Family (en)
  • 1992 : A Truckload of Blues
  • 1993 : Slide a go-go
  • 1995 : Blues 'Round the Bend
  • 1997 : Golden Slide
  • 1997 : Kika Kila Meets Ki Ho'Alu, avec Ledward Kaapana
  • 1998 : Kosmik Blues & Groove
  • 1998 : Sunrise, avec Debashish Bhattacharya
  • 1999 : Four hands sweet and hot, avec Cyril Pahinui
  • 1999 : Ocean Blues, avec Djeli Moussa Diawara
  • 1999 : The Running Man
  • 2000 : Get together, avec Woody Mann (en)
  • 2000 : JIN JIN, avec Takashi Hirayasu (en)
  • 2000 : In the saddle, avec Ledward Kaapana
  • 2000 : Tone poems III, avec Mike Auldridge (en) et David Grisman
  • 2001 : Nankuru Naisa, avec Takashi Hirayasu
  • 2001 : Live Now
  • 2002 : Digdig, avec René Lacaille (Riverboat - World Music Network)
  • 2002 : Rolling through this world, avec Jeff Lang (Australien)
  • 2003 : Mahima, avec Debashish Bhattacharya (en)
  • 2003 : Metric Time
  • 2005 : Songs of the volcano, avec des ensembles à cordes de Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • 2006 : Blues Reflex (Ruf Records)
  • 2007 : Lumiere (Riverboat / World Music Network)
  • 2008 : Post industrial blues
  • 2010 : Six Days in Down
  • 2012 : Fire in the mind

Participations[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Live at the Underground in Germany (concert à Cologne)

Derniers concerts en France[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Denise Ryan, « Internationally Beloved World Blues Musician, Bob Brozman, Passes Away at Age 59 », sur http://www.bobbrozman.com,‎ 25 avril 2013
  2. (en) Wallace Baine, « Music collaboration giant Bob Brozman dies at age 59 », sur santacruzsentinel.com,‎ 25 avril 2013
  3. The dark side of genius dans le journal de Santa Cruz
  4. Propos recueillis par Pierre Cuny, Mondomix no 17 juillet/août 2006, p. 12
  5. http://www.guitariste.com/articles/le-heros-de-la-guitare-slide-bob-brozman-est-mort-a-59-ans,3040,1.html
  6. http://www.rtbf.be/classic21/article_deces-de-bob-brozman?id=7981692
  7. "Lavaur : terre d'accueil du guitariste Bob Brozman", ladepeche.fr, octobre 2010
  8. "Soirée blues-folk et Slide de Bob Brozman", ouest-france, novembre 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :