Diego Fernández de Córdoba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diego Fernández de Córdoba
Image illustrative de l'article Diego Fernández de Córdoba
Fonctions
Vice-roi de Nouvelle-Espagne
18 octobre 161214 mars 1621
Monarque Philippe III d'Espagne
Prédécesseur García Guerra
Successeur Diego Carrillo de Mendoza y Pimentel
Biographie
Date de naissance 1578
Lieu de naissance Séville, Espagne
Date de décès 1630
Lieu de décès Cordoue, Espagne

Diego Fernández de Córdoba, 1er marquis de Guadalcázar (es) et comte de Posadas (espagnol: Don Diego Fernández de Córdoba y López de las Roelas Benavides y Melgarejo, marqués de Guadalcázar y conde de Posadas) (né à Séville, Espagne en 1578; mort le 6 octobre 1630 à Cordoue) fut Vice-roi de Nouvelle-Espagne du 18 octobre 1612 au 14 mars 1621 puis Vice-roi du Pérou du 25 juillet 1622 au 14 janvier 1629.

Vice-roi de Nouvelle-Espagne[modifier | modifier le code]

Fernández de Córdoba est nommé Vice-roi de Nouvelle-Espagne par le Roi Philippe III, dont il était jusqu'alors le chambellan.

Au tout début de son mandat, le vice-roi envoie le Capitaine Diego Martínez de Hurdáiz mater une révolte des Tehuecos à Sinaloa.

Martínez de Hurdáiz parvient à ses fins après quelques batailles. Le Vice-roi fonde de nombreuses cités, comme Lerma (1613), Córdoba (1618) et Guadalcázar (1620). Córdoba, nommée en l'honneur du vice-roi, est fondée en partie pour empêcher les bandes de maraudeurs et les esclaves noirs en fuite de rançonner les voyageurs entre Veracruz et Mexico. Il termine également le Fort San Diego à Acapulco.

En 1616, le système de drainage de la vallée de Mexico qui depuis longtemps est en construction mais dont les travaux étaient suspendus depuis 1614, sont relancés. Le Roi Philippe charge l'hydrographe hollandais Adrian Boot d'étudier le projet de drainage et de prendre en charge les opérations. Boot se rend à Mexico (pour un salaire de 100 ducats par mois) et inspecte les travaux déjà effectués. Son opinion est qu'ils sont inefficaces pour drainer les lacs, mais qu'ils peuvent être utilisés pour dévier le cours du Río Cuautitlán, la cause majeure des inondations. L'ingénieur Martínez offre de terminer la dérivation avec 300 hommes et 100 000 pesos, mais les travaux sont retardés dans l'attente de l'accord du Roi.

Le 16 novembre 1616 une autre insurrection indienne, particulièrement sanglante, éclate, cette fois parmi les Tepehuanes et les tribus voisines du nord. Elle est conduite par un cacique prétendant être le Fils du Soleil et Dieu du Ciel et de la Terre. Les rebelles tuent quelques missionnaires Jésuites et 200 espagnols et mestizos de tous âges et des deux sexes. Le gouverneur de Durango, grâce à l'aide envoyée par le Vice-roi, lève une milice. Après trois mois de combats, les rebelles sont défaits.

En 1616 également la sécheresse sévit causant la famine en Nouvelle-Espagne. En 1620 le feu détruit une grande partie de Veracruz.

Fernández améliore également l'assainissement et l'adduction d'eau de Mexico, terminant l'aqueduc, comportant 900 arches, depuis Chapultepec en 1620. Il établit un tribunal pour réguler l'achat, la vente et la taxation du mercure, que les mines de Nouvelle-Espagne commence à produire. Grâce à ces diverses amélioration, il sera surnommé el Buen Virrey (le bon Vice-roi).

Vice-roi du Pérou[modifier | modifier le code]

Au Pérou, Fernández réforme le système fiscal et met un terme aux rivalités inter-familiales qui ensanglantaient la région. Il fortifie Lima contre les attaques de pirates. En 1629 il démissionne de sa charge et rentre en Espagne, où il meurt l'année suivante.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Articke « Mendoza, Antonio de », Enciclopedia de México, v. 9. Mexico City, 1988
  • (es) Articke « Mendoza, Antonio de », Encyclopædia Britannica, v. 6. Chicago, 1983
  • (es) García Puron, Manuel, México y sus gobernantes, v. 1. Mexico City: Joaquín Porrua, 1984.
  • (es) Orozco L., Fernando, Fechas Históricas de México. Mexico City: Panorama Editorial, 1988, ISBN 968-38-0046-7.
  • (es) Orozco Linares, Fernando, Gobernantes de México. Mexico City: Panorama Editorial, 1985,ISBN 968-38-0260-5.

Liens externes[modifier | modifier le code]