Joaquín de Montserrat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montserrat.
Joaquín de Montserrat
Image illustrative de l'article Joaquín de Montserrat
Fonctions
Vice-roi de Nouvelle-Espagne
6 octobre 176024 août 1766
Monarque Charles III d'Espagne
Prédécesseur Francisco Cajigal de la Vega
Successeur Carlos Francisco de Croix
Biographie
Lieu de naissance Valencia, Espagne
Lieu de décès Valencia, Espagne

Joaquín de Montserrat, marqués de Cruillas (1700 à Valencia, Espagne-1771 à Valencia, Espagne) fut un officier de l'armée espagnole puis vice-roi de Nouvelle-Espagne du 6 octobre 1760 au 24 août 1766.

Après une remarquable carrière militaire comprenant les campagnes de France, Afrique du Nord, Gibraltar, et Italie, il acquiert une expérience administrative en tant que gouverneur de Badajoz et commandant général d'Aragon.

Premières années de son mandat[modifier | modifier le code]

Joaquín de Montserrat est nommé Vice-roi au début de 1760. La passation de pouvoir a lieu le 19 septembre 1760 à Otumba, et son entrée officielle à Mexico le 6 octobre 1760.

Parmi ses premières et plus importantes préoccupations se trouve l'organisation d'une véritable armée coloniale. En passant par Puebla il passe en revue un bataillon de la milice composé de Negres et Mulattos, armés de bric et de broc. Le Vice-roi fait immédiatement une demande à l'Espagne afin d'obtenir de nouvelles armes.

En 1761 une épidémie de variole s'attaque principalement aux Indiens et fait environ 14 600 morts à Mexico et plus de 80 000 à Puebla. Le gouvernement manque de vider ses caisses afin d'offrir toute l'assistance palliative possible. Le Vice-roi Montserrat prend des mesures d'économie, fait collecter les impôts en retard et interdit l'accumulation de nourriture et autres marchandises.

Le 20 novembre 1761, les Mayas emmenés par Jacinto Canek entrent en rébellion à Cisteil, Yucatan. Canek est capturé le 4 décembre 1761, il est torturé et démembré en place publique à Valladolid.

D'autres désastres ont lieu durant le mandat de Montserrat, comme une grave inondation à Guanajuato qui paralyse le travail des mines d'argent en avril 1762 et une autre épidémie causant de nombreuses morts en 1763.

Il doit également envoyer des renforts militaires à Sonora, où une révolte des Pimas et Seris a éclaté suite aux mauvais traitements que leur infligent les colons espagnols. Les rebelles ont exterminé les garnisons de deux presidios et tué le gouverneur avant de fuir vers les montagnes où ils seront finalement vaincus.

Guerre avec les anglais[modifier | modifier le code]

En janvier 1762, après l'accession de Charles III au trône d'Espagne, le pays est en guerre avec l'Angleterre (guerre de Sept Ans). La Havane tombe aux mains des Anglais le 13 août 1762, et Veracruz est sous la menace d'un débarquement imminent. Montserrat renforce les fortifications de Veracruz et s'assure qu'elles sont bien approvisionnées. Il lève des troupes supplémentaires et les fait entraîner afin qu'elles soient bien opérationnelles. Pour garder les entrepôts, il organise deux compagnies de Negres et Mulattos. La population les surnomme Los Morenos. Les marchands de Veracruz forment et assurent l'équipement et le salaire d'une autre compagnie. D'autres bataillons et régiments sont levés dans les provinces, à Valladolid, León, Puebla et Oaxaca, ainsi que cavalerie et milice dans les grandes villes.

Le traité de Paris marquant la fin de la guerre de Sept Ans est signé le 10 février 1763.

En 1764 Montserrat organise le service postal, envoie de l'aide à Cuba et continue les travaux du système de drainage de Mexico.

Réorganisation de l'armée coloniale[modifier | modifier le code]

Ce Vice-roi est considéré comme l'initiateur de la première véritable armée professionnelle de Nouvelle-Espagne. Les soldats étaient des Mestizos, Negres et Mulattos, les Indiens n’étant pas acceptés au service militaire. Les officiers, au moment de son arrivée, sont des volontaires de bonne famille mais sans formation militaire. Le vice-roi requiert donc que l'Espagne envoie des instructeurs militaires. Le 1er novembre 1765, le lieutenant général Juan de Villalba arrive à Veracruz, avec cinq autres généraux, divers officiers et hommes de troupe qui seront les instructeurs de la nouvelle armée coloniale.

Le 30 septembre 1765, José María Morelos, héros de la Guerre d'indépendance du Mexique naît à Valladolid.

Dernières années de son mandat[modifier | modifier le code]

Charles III ayant perdu confiance en Montserrat à cause d'une baisse dans la perception des revenus royaux. La Couronne nomme José de Gálvez, visitador (inspector), muni de tous pouvoirs pour réformer l'administration et introduire de nouvelles idées économiques. Gálvez, ministre du Conseil des Indes, arrive le 2 août 1765.

En 1766, Montserrat accorde des concessions aux mineurs de Guanajuato qui s'étaient rebellés. Il crée de nouveaux presidios dans le nord de la colonie. Ensuite, dégouté par le transfert de nombre de ses prérogatives au visitador, il démissionne et rentre en Espagne, où il meurt à Valencia en 1771

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Articke « Mendoza, Antonio de », Enciclopedia de México, v. 9. Mexico City, 1988
  • (es) Articke « Mendoza, Antonio de », Encyclopædia Britannica, v. 6. Chicago, 1983
  • (es) García Puron, Manuel, México y sus gobernantes, v. 1. Mexico City: Joaquín Porrua, 1984.
  • (es) Orozco L., Fernando, Fechas Históricas de Mexico. México City: Panorama Editorial, 1988, ISBN 968-38-0046-7.
  • (es) Orozco Linares, Fernando, Gobernantes de Mexico. México City: Panorama Editorial, 1985,ISBN 968-38-0260-5.

Liens externes[modifier | modifier le code]