Denis Richet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Richet.

Denis Richet (1927 - 15 novembre 1989) est un historien français.

Denis Richet a étudié la Révolution française avec François Furet, son beau-frère.

Il a enseigné à la Sorbonne, puis à l'EHESS (où il avait été appelé en 1968 par Fernand Braudel). Il a aussi donné des cours à l'École polytechnique

Dans un entretien de 1994, Francois Furet témoigne que Denis Richet, en 1965, a déjà eu une idée très élaborée du dérapage de 1793, pendant que lui, Furet était encore attaché aux écrits de Marx, c’est-à-dire que Denis Richet s’est montré très tôt méfiant envers le théorème communiste de la nécessité des événements révolutionnaires.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

Première édition en 1965
Deuxième édition en 1973
Hachette Pluriel, 1999.
  • De la Réforme à la Révolution, avec Pierre Goubert, Aubier (Paris) - 1991.
  • La France moderne, l'esprit des institutions, Flammarion, 1991 (première édition 1973).
  • Représentation et vouloir politiques, autour des États généraux de 1614. avec Roger Chartier. École des Hautes études en sciences sociales.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]