Council of the Americas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Council of the Americas (Conseil des Amériques), à l'origine Business Group for Latin America (Groupe d'affaires pour l'Amérique latine) est un lobby[non neutre] fondé en 1963 par David Rockefeller, président de la Chase Manhattan Bank, à la demande expresse du président John F. Kennedy, ceci afin de promouvoir, en principe, le libre-échange, la démocratie et l'ouverture des marchés sur le continent américain, et, plus officieusement, de lutter contre le communisme peu de temps après le choc de la Révolution cubaine de 1959.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine, le Business Group for Latin America comprenait des cadres dirigeants comme C. Jay Parkinson, le PDG d'Anaconda Copper, très présente au Chili; Harold S. Geneen (en), dirigeant de l'International Telephone and Telegraph Corporation (1959-1972), également présente au Chili; ou Donald M. Kendall (en), PDG de PepsiCo. Ces firmes soutinrent toutes l'intervention de Nixon et Kissinger contre Allende au Chili. Selon le journaliste Seymour Hersh, le Business Group, transformé en 1970 en Conseil des Amériques, entretenait des liens étroits dès 1964 avec la CIA. Enno Hobbing, agent de liaison de la CIA pour le Business Group selon Hersch, et qui avait participé au renversement d'Arbenz au Guatemala, a par la suite pantouflé au Conseil selon le Prix Pulitzer Seymour Hersh[1].

Le Conseil aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, le Conseil des Amériques regroupe plus de 200 entreprises, particulièrement présentes en Amérique latine. Il a effectué du lobbying[citation nécessaire] en faveur de l'ALENA et du CAFTA, ainsi que pour la procédure dite du fast track qui a permis, de 1975 à 1994, puis à nouveau depuis le Trade Act de 2002 (en), au président de négocier les accords de commerce internationaux en soumettant ceux-ci au Congrès qui n'a que le pouvoir de les approuver ou de les rejeter sans pouvoir les amender.

Entreprises importantes membre du Conseil[modifier | modifier le code]

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Les directeurs importants incluent:

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Memoirs, David Rockefeller, New York: Random House, 2002.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Seymour Hersh, Extrait de The Price of Power, Kissinger in the Nixon White House, Summit Books, 1983