Chase Manhattan Bank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Chase Manhattan Bank était une banque d'investissement basée à Chicago aux États-Unis. Elle a fusionné avec la J.P. Morgan & Co. en janvier 2001 pour former une holding financière, JPMorgan Chase. Parmi ses anciens présidents, on peut citer David Rockefeller.

Historique[modifier | modifier le code]

La Chase Manhattan Bank a été formée par la fusion de la Chase National Bank et de la Bank of the Manhattan Company en 1955[1].

Elle fut plusieurs fois la cible d'attentats contre ses locaux, notamment le (organisé par le militant Sam Melville) ou, à la même époque, par le Weather Underground.

Collaboration avec les nazis[modifier | modifier le code]

En 2004, le FBI déclassifie des informations selon lesquelles, durant la seconde guerre mondiale, les Nazi vendèrent une certaine forme de Reichsmark, les Rückwanderer (Marks restitués) à des américains d'origine allemande. Entre 1936 et 1941, les nazis récoltent $20 million, et les commissions s'élèvent à $1.2 million dont $500,000 sont versées à la Chase National Bank. En 1999, Lionel Jospin, premier minister et Claire Andrieu, professeur à la Sorbonne, déclarent que les banques françaises recevaient la visite des autorités allemandes mais pas les banques américaines. Ils n'avaient donc pas à rendre des comptes sur les avoirs juifs mais le dirigeant de la branche française de la Chase, Carlos Niedermann, protégé par l'ambassadeur américain de l'époque, le réalisait quand même.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J.P. Morgan Chase & Co., International Directory of Company Histories, St. James Press, 2001, accédé le 2007-11-04