Col de Granon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Col de Granon
Image illustrative de l'article Col de Granon
Sommet du col.
Altitude 2 413[1] m
Massif Cerces
Coordonnées 44° 57′ 46″ N 6° 36′ 40″ E / 44.96278, 6.611144° 57′ 46″ Nord 6° 36′ 40″ Est / 44.96278, 6.6111[1]
Pays Drapeau de la France France
Vallée Vallée de la Guisane
(ouest)
Vallée de la Clarée
(est)
Ascension depuis Saint-Chaffrey Val-des-Prés
Déclivité moy. 9,3 % 6,6 %
Déclivité max. 11,1 % 12,5 %
Kilométrage 11,5 km 15,3 km
Accès D234T route militaire, GR57
Fermeture hivernale novembre-mai

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes

(Voir situation sur carte : Hautes-Alpes)
Col de Granon

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Col de Granon

Le col de Granon est un col des Alpes françaises. Il culmine à 2 413 mètres d'altitude. Il est appelé localement col du Granon.

Localisation[modifier | modifier le code]

Borne kilométrique au sommet du col

Il est situé dans le département des Hautes-Alpes. Le Granon montre le panorama de la vallée de la Guisane jusqu'à Briançon, de Serre Chevalier, de la Meije, de la Barre des Écrins (4 102 m), du Pelvoux (3 946 m).

La route d'accès depuis Saint-Chaffrey est fermée pendant la saison hivernale. L'autre versant vers la vallée de la Clarée n'est pas asphalté. La route en terre permet d'accéder aux Forts de Lenlon et de l'Olive.

Cyclisme[modifier | modifier le code]

Pour les cyclistes, le départ peut se faire de Briançon, mais l'escalade commence réellement à partir de Saint-Chaffrey (11,5 km pour 1 053 m de dénivelé à 9,5 % de moyenne). Le Granon est situé à 10 km du hameau de Villard-Laté, commune de Saint-Chaffrey. Le premier kilomètre à 10 % se situe à Villard-Laté puis la pente moyenne se situe entre 8 et 9 % jusqu'au sixième kilomètre. À ce niveau, au hameau des Tronchets, la pente repasse à 10 %. Le kilomètre qui suit, au lieu dit Plainalp est le plus difficile avec une moyenne de 10,5 %. Les 500 derniers mètres de l'ascension sont les plus faibles avec une moyenne de 6,6 %.

Lors de l'édition du Tour de France 1986, l'arrivée de la dix-septième étape au départ de Gap s'est jugée au sommet du Granon, classé hors catégorie pour l'occasion[2]. Cette unique arrivée au sommet a été remportée par l'Espagnol Eduardo Chozas[3]. Jusqu'en 2011, il s'agissait de la plus haute arrivée d'étape de l'histoire de l'épreuve. Le 21 juillet 2011, elle est depassée par l'arrivée au col du Galibier (2 642 m), également dans la vallée de la Guisane pour la 18e étape du Tour de France 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Coordonnées identifiées à l'aide de Géoportail et carte IGN à l'échelle 1:20 000
  2. (fr) Le dico du Tour - Le col de Granon dans le Tour de France depuis 1947
  3. (fr) Résumé de l'étape sur www.lagrandeboucle.com