Radier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wiktionnaire Pour une définition du mot « radier », voir l’article radier du Wiktionnaire.

Le radier est, en règle générale, une base ou une plate-forme stable sur laquelle reposent d’autres éléments. L’architecture de cette plate-forme dépend du contexte où elle est utilisée.

Construction immobilière[modifier | modifier le code]

Dans la construction immobilière, le radier est une plate-forme maçonnée qui est la base de départ d’un bâtiment et qui sert d’assise stable à l’ensemble de la construction.

Constructions anciennes[modifier | modifier le code]

Dans la préhistoire, les hommes pour se défendre des intrus, construisaient des maisons sur pilotis au-dessus des eaux des lacs, puis dans les zones marécageuses et les lagunes, ils créèrent des îles artificielles en enfonçant profondément dans la vase des pieux de bois qu’ils recouvraient de pierres maçonnées, de façon à obtenir un radier sur lequel était édifiée leur cité.

Schéma d’un radier dans le bâtiment

Constructions contemporaines[modifier | modifier le code]

Sur des terrains peu stables qui interdiraient la construction sur de simples fondations ou pour assurer une bonne isolation avec le sol ; la construction d’un radier en béton ferraillé, posé sur un lit isolant, permet la répartition des charges sur le terrain.

La réalisation d'un radier nécessite une étude béton armé préalable.

La technicité du radier est souvent sous-estimée et il n'est pas rare de trouver des radiers mal dimensionnés et donc plus dangereux qu'utiles.

Constructions fluviales[modifier | modifier le code]

Barrage à aiguilles, 7=radier

Dans la construction fluviale, le radier est une plate-forme maçonnée sur laquelle est édifié un ouvrage hydraulique (pont, barrage,...) pour lutter contre l’érosion de l’eau.

  • les piles des travées de ponts reposent chacune sur un radier. Dans certains cas où l’érosion est trop importante par rapport à la nature des sols, le radier est d’une seule pièce et occupe toute la largeur du fleuve afin de représenter un ensemble compact[1].
  • pour les barrages, les seuils, les écluses ou les pertuis le radier sert d’assise indéformable. Construit en pierres maçonnées jusqu’à la fin du XIXe siècle, il devint ensuite plus résistant par l’emploi du béton armé.
Radier sur une rivière de l’île de la Réunion
  • Passage empierré ou bétonné au fond d’une rivière temporaire qui permet de passer à gué une ravine. Ce type de radier se rencontre fréquemment dans des zones où la construction d’un pont ne se justifie pas ou que les crues subites et violentes, qui ravinent le terrain, mettraient en péril la stabilité d’un pont.

Ces passages en creux des rivières se situent dans des zones à pluviométrie abondante sur une courte période, comme l’Afrique, les Antilles ou La Réunion. En cas de crue, des panneaux précisent le danger et interdisent tout passage.

Réalisation d'un radier[modifier | modifier le code]

Pour réaliser un radier, il faut respecter plusieurs étapes :

  • Le terrassement du sol de manière à obtenir une surface la plus plane possible.
  • Le ferraillage. Le plus souvent on pose un film plastique au sol pour assurer l'étanchéité. Une première nappe de treillis soudés est positionnée sur des cales servant à assurer l'enrobage des aciers. Des écarteurs en aciers sont placés sur la première nappe pour en supporter une deuxième. L'ensemble est ligaturé à l'aide de liens en acier.
  • Le coulage du béton. On utilise un malaxeur (camion) pour couler le béton du radier. Quand les aciers sont très rapprochés, il faut utiliser un béton très fluide ou auto-nivelant.
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Constructions navales[modifier | modifier le code]

forme de radoub du XIXe siècle
  • Dans la construction navale, le radier fait partie des radoubs et forme la base des bassins pour la réparation des navires (cale sèche). Certains radiers présentent des paliers qui servent à l’appui des tins lors du carénage des navires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le premier grand pont à radier continu est le pont Régemortes de Moulins (Allier), construit par Louis de Régemortes de 1753 à 1763.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :