Christina Rossetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rossetti.

Christina Rossetti

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Christina Rossetti
réalisé par son frère, Dante Gabriel Rossetti.

Nom de naissance Christina Georgina Rossetti
Activités poétesse
Naissance 5 décembre 1830
Londres, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Décès 29 décembre 1894 (à 64 ans)
Bloomsbury, Londres, Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Langue d'écriture anglais britannique

Christina Rossetti (Londres, 5 décembre 1830 - Londres, 29 décembre 1894) est une poétesse anglaise, sœur de Dante Gabriel Rossetti, William Michael Rossetti et de Maria Francesca Rossetti.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Gabriele Rossetti était un poète italien, et sa mère, Frances Polidori, était la sœur d'un ami de Lord Byron, John Polidori. Son grand-père, Gaetano Polidori, propriétaire d'une private press, publiera ses premiers poèmes.

Christina naît à Londres et est éduquée par sa mère à la maison. Par la suite, elle n'épouse ni James Collinson ni Charles Cayley, en raison de motifs religieux[1].

Son recueil qui obtient le plus de succès lors de sa publication demeure Marché Gobelin (Goblin Market, 1862), où sont évoqués les gobelins, personnages fantastiques de la mythologie féerique anglo-saxonne qui symbolisent dans les poèmes de Christina Rossetti la tentation du Mal.

Elle est connue pour ses positions engagées et avant-gardistes : pacifiste, opposée à la cruauté envers les animaux, en faveur du suffrage des femmes.

Elle est morte d'un cancer à Bloomsbury en 1894. Elle est maintenant considérée comme une grande poétesse de l'époque victorienne, notamment depuis les articles que lui a consacré la romancière et essayiste britannique Virginia Woolf.

Portraits[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Goblin Market and Other Poems (1862)
    Publié en français sous le titre Marché gobelin, traduit par Marianne Tomi, Nantes, Éditions MeMo, 2002 (ISBN 2-910391-40-X)
  • The Prince's Progress and Other Poems (1856)
  • Commonplace (1870)
  • Sing-Song: a Nursery Rhyme Book (1872, 1893)
  • A Pageant and Other Poems (1881)
  • Love Came Down at Christmas (1885)
  • Verses (1893)
  • New Poems (1895)
  • Uphill (1887)

Liens externes[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Elle était une fervente anglicane. Or, Collinson s'était converti au catholicisme, et Cayley était agnostique.
  2. Nakaji Yoshikazu. Aspiration et invention : les poètes japonais et la « France ». In: Cahiers de l'Association internationale des études francaises, 2001, N°53. pp. 37-46. doi : 10.3406/caief.2001.1407 url : http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/caief_0571-5865_2001_num_53_1_1407 Consulté le 11 janvier 2014
  3. Brooklyn Museum : http://www.brooklynmuseum.org/eascfa/dinner_party/heritage_floor/christina_rossetti.php
  4. Liste des femmes mentionnées sur The Dinner Party
  5. Ainsi que : http://viaf.org/viaf/search?query=local.names+all+%22Christina%20%20Rossetti,%201830%201894%22&sortKeys=holdingscount