John Brett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brett.
Autoportrait (1883)

John Brett (né le 8 décembre 1831 près de Reigate - mort en 1902) est un peintre britannique du mouvement préraphaélite.

Biographie[modifier | modifier le code]

John Brett est le fils d'un vétérinaire militaire. En 1851 il prend des cours avec James Duffield Harding, un peintre paysagiste. Il étude également avec Richard Redgrave (en). En 1853 il entre à la "Royal Academy Schools", mais est plus intéressé par les idées de John Ruskin et de William Holman Hunt, qu'il a rencontrée grâce à son ami le poète Coventry Patmore. Inspiré par l'idéal de Hunt et l'observation détaillée de la nature, Brett visite la Suisse, où il travaille sur des études topographiques et est influencé par la peinture de John William Inchbold (en).

Le casseur de pierre.

En 1858 Brett expose à l'Académie Royale "The Stonebreaker" le casseur de pierre, la peinture qui fait sa réputation. Elle représente un jeune homme cassant des pierres sur une route. Le paysage est détaillé et très lumineux, il a été peint à Box Hill (en) dans le Surrey. On lit sur la borne "23 miles to London". Henry Wallis en 1857 avait peint le même sujet mais plus sinistre et l'exposait également à ce salon. La précision du détail géologique et botanique impressionne profondément Ruskin qui qualifie l'œuvre, lors de son exposition, du "plus parfait morceau de peinture au niveau de la touche à l'académie cette année". Persuadé que Brett serait capable de peindre un chef-d'œuvre s'il pouvait visiter Val d'Aoste en Italie, il le finance en partie et Brett fait le voyage pour peindre sur le motif.

Le Val d'Aoste, 1858

Sur les autres projets Wikimedia :

Il expose l'œuvre en 1859 et enthousiasmé, Ruskin achète le tableau. D'autres critiques moins convaincus décrivent l'œuvre comme étant "la pierre tombale post-Ruskinienne". Brett continue de peindre des paysages soigneusement détaillées, retournant en Italie à plusieurs reprises dans les années 1860. Il tient toujours à souligner la précision quasi scientifique de son approche de la nature, mais y insuffle une signification morale et religieuse, comme lui recommande Ruskin. Les années suivantes il peint des sujets plus maritimes, des sujets choisis en raison de l'acquisition d'un schooner de 210 tonnes, un superbe voilier appelé le Viking, avec un équipage de douze matelots, sur lequel il voyage à travers la Méditerranée.

Pendant les années 1880 en été, Brett loue le château de Newport au Pays de Galles et l'utilise comme base pour sa grande famille tandis qu'il peint, dessine et photographie les côtes du sud et ouest. Brett était aussi un astronome averti, ayant étudié cette science depuis son enfance. Il a été élu membre de la Royal Astronomical Society en 1871. Il vécut à Londres, à Harley Street, puis dans une maison qu'il construisit à Putney. Une exposition lui a été consacré en 2001 au Musée national du Pays de Galles, à Cardiff : John Brett - Pré-Raphaelite sur les Rivages du Pays de galles. Cette exposition regroupa de nombreux travaux majeurs de sa carrière à cette période.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Les préraphaélites" de Christopher Wood. Booking international - 1981
  • "John Brett: A Pre-Raphaelite on the Shores of Wales"Par David Cordingly,
  • "John Brett, Arwel Hughes, Ann Sumner, Mari Gordon, National Museum of Wales". Publié par National Museum Wales, 2001 - ISBN 0720005078, ISBN 9780720005073, 121 pages
  • "John Brett: A Pre-Raphaelite in Cornwall", par Charles Brett - Sansom & Co Editeur - 2006 - ISBN 1904537510, ISBN 978-1904537519, 144 pages
  • "John Brett Pre-Raphaelite Landscape Painter", par Christiana Payne - Yale University Press - 2010 - ISBN 0300165757, ISBN 978-0300165753, 144 pages

Liens externes[modifier | modifier le code]

http://www.artcyclopedia.com/artists/brett_john.html